Hugues Fournel et Ryan Cochrane ont fait équipe pour terminer troisièmes au K-2 200 m, tandis que Laurence Vincent-Lapointe a terminé deuxième au C-1 200 m et première au C-2 500 m en compagnie de Mallorie Nicholson, dimanche, à la Coupe du monde de canoë-kayak de vitesse de Poznan, en Pologne.

LA PRESSE CANADIENNE

Le Canadien Brady Reardon a quant à lui été médaillé d'argent au K-1 500 m.

Au K-2 200 m, Fournel et Cochrane ont stoppé le chrono à 33,860 secondes, accusant un retard de moins d'une demi-seconde sur les vainqueurs, les Français Arnaud Hybois et Sébastien Jouve (33,432).

Chez les femmes, à l'épreuve du C-1 200 m, l'Ontarienne Nicholson (52,781) a devancé Vincent-Lapointe de 0,164 seconde. En après-midi, les deux canoéistes ont fait équipe au C-2 500 m pour devancer les Russes Vera Bardak et Ekaterina Polkina par 16,216 secondes dans une épreuve qui ne comptait toutefois que ces deux seules embarcations.

Également finaliste, Richard Dober, a terminé septième au K-1 200 m. Le Britannique Edward McKeever (36,926) s'est imposé, tandis que le Canadien Rhys Hill (37,522) a décroché le cinquième rang.

Étant donné que le talent foisonne au sein de l'équipe canadienne, plusieurs luttes fratricides se poursuivront à Duisbourg, ainsi qu'aux dernières courses de sélection qui auront lieu à Montréal, le mois prochain.

La troisième place de Fournel et Cochrane obtenue dimanche au 200 m resserre l'étau du côté de Dober et Steve Jorens.

Toujours chez les finalistes, Geneviève Beauchesne-Sévigny (44,297) a décroché une huitième place au K-1 200 m, qui a été remporté par la Polonaise Marta Walczykiewicz (42,609). Finalement, Jorens a pris le 22e rang au K-1 5000 m.

Les kayakistes et canoéistes seront de retour à la compétition à Duisbourg, en Allemagne, le week-end prochain.