(Washington) Des cigales qui n’émergent que tous les 17 ans sont sorties de terre ces dernières semaines dans une partie des États-Unis, et depuis beaucoup partagent les meilleures recettes pour les goûter. Mais attention, avertissent les autorités sanitaires américaines : elles ne sont pas pour tous les estomacs.  

Agence France-Presse

« Eh oui ! Il faut que nous le disions ! Ne mangez pas de cigales si vous êtes allergiques aux fruits de mer puisque ces insectes ont une relation de famille avec les crevettes et les homards », a tweeté mercredi l’agence américaine du médicament, la FDA.

Ces « cicadas », estimées par les entomologistes à des milliards, passent presque deux décennies sous terre avant de sortir, muer, s’accoupler, pondre puis mourir.  

Cette année, leur arrivée a été tardive-et parsemée-en raison notamment du froid et de violentes averses dans certaines régions.

Mais l’engouement pour ces insectes aux yeux rouge orangé et aux ailes dorées ne semble pas avoir été affecté. Et en plus des oiseaux et des chiens qui s’en sont repus, parfois à s’en donner des maux de ventre, des humains ont aussi sorti leurs poêles pour les frire.

Et ensuite en faire des sushis, comme le chef Bun Lai qui milite pour une alimentation durable. Il a récemment invité sur les réseaux sociaux les habitants de Washington à une chasse aux insectes dans un parc,  suivie d’une dégustation gratuite de sushis aux cigales frites.