Source ID:; App Source:

Boissons énergisantes et alcool, un mélange pas sans risques

Alors que les boissons à base de caféine, de taurine et d'autres stimulants sont de plus en plus populaires au Québec, Éduc'alcool met en garde la population contre le mélange de boissons énergisantes et d'alcool.

Plus d'un tiers des jeunes de 18 à 24 ans disent consommer régulièrement des boissons énergisantes. Et la moitié d'entre eux les mélangent à de l'alcool. Dans les bars, les cocktails de type «vodka-RedBull» sont très populaires.

 

Mais les conséquences de ces mixtures sur la santé sont multiples, explique le directeur général d'Éduc'alcool, Hubert Sacy. Les boissons énergisantes contiennent beaucoup de sucre et d'éléments stimulants. «Quand on boit trop d'alcool, le corps envoie des signes. On a la bouche sèche, un petit mal de tête... Les boissons énergisantes annulent ces signaux, explique M. Sacy. Et puisqu'on se sent bien, on continue de boire.»

Santé Canada recommande de ne pas consommer plus de deux canettes de boissons énergisantes par jour et de ne pas mélanger ces produits à de l'alcool. Mais plusieurs jeunes ne respectent pas ces recommandations, selon M. Sacy.

Il estime que la consommation de boissons énergisantes est «une tendance en constante progression», surtout chez les jeunes.

L'une des boissons les plus vendues de l'entreprise MillerCoors est la Sparks, une boisson qui mélange caféine et alcool. Mais le tollé soulevé par la commercialisation de ce produit a amené MillerCoors à le retirer du marché dans plus de 10 États américains. Les produits seront retirés d'ici au 10 janvier.

Le brasseur s'est aussi engagé à ne pas produire de nouvelle boisson alcoolisée et caféinée dans le futur. «En tant que compagnie responsable, nous sommes toujours prêts à écouter nos partenaires et à considérer des changements pour renforcer notre engagement à la consommation responsable d'alcool», a dit le président de Miller Coors, Tom Long, dans un communiqué.

Au Québec, quelques boissons énergisantes mélangées à de l'alcool sont commercialisées. «On trouve de tout. Ces breuvages ne constituent pas un danger mortel. Mais il faut les consommer en étant doublement vigilant», dit M. Sacy.

Dommages aux dents

Par ailleurs, les boissons énergisantes ont d'autres effets néfastes même lorsqu'on les consomme sans alcool. Leur très forte acidité crée une usure prématurée de l'émail des dents, qui deviennent plus exposées, plus sensibles et surtout plus à risque de carier. L'érosion causée par l'acidité est irréversible.

Les hygiénistes dentaires voient de plus en plus de jeunes aux prises avec des problèmes d'érosion dentaire, dont plusieurs ont des caries à répétition, note Johanne Côté, présidente de l'Ordre des hygiénistes dentaires du Québec (OHDQ).

Le phénomène inquiète fortement l'OHDQ. À un point tel qu'une semaine de sensibilisation sera consacrée au phénomène au mois d'avril prochain.

 




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer