(Toronto) Canada Goose commencera à utiliser de la fourrure récupérée pour fabriquer ses parkas de luxe et cessera d’acheter de la nouvelle fourrure dans quelques années, a annoncé mercredi l’entreprise.

La Presse canadienne

La société établie à Toronto affirme que les clients devraient s’attendre à voir de la fourrure récupérée dans certains de ses produits dès l’automne 2022.

Canada Goose affirme avoir utilisé de la fourrure de coyote sauvage de l’Ouest canadien et des États-Unis au cours des cinq dernières décennies.

Elle prévoit en outre lancer un programme de rachat des fourrures auprès des consommateurs dans les prochains mois.

L’entreprise a fait cette annonce dans son premier rapport de développement durable.

Dans le rapport, elle décrit une stratégie qui inclut des efforts pour parvenir à la carboneutralité. Elle compte notamment éliminer complètement les émissions de gaz à effet de serre directes et indirectes d’ici 2025 au moyen de plans d’action concrets et ambitieux visant réduire les émissions d’au moins 80 % par rapport à leurs niveaux actuels.

Canada Goose veut également éliminer les plastiques à usage unique dans les installations qu’elle détient ou contrôle.