Le Domaine de la faune, le long de l'autoroute Laurentien, paraît empreint d'une grande vitalité. Près du golf éponyme et de l'hôtel Four Points by Sheraton, on ne cesse d'y élever des immeubles résidentiels en copropriété. Trois ont été construits ces dernières années, un quatrième est sur le point de l'être, trois autres sont sur la table à dessin.

Gilles Angers LE SOLEIL

«Trois des 40 logements du troisième immeuble, commencé l'an passé et livré tout dernièrement, restent invendus. Tandis que près de 30 des 54 du quatrième ont déjà trouvé preneurs. Le début de sa construction est imminent. Sa livraison est prévue pour l'été 2011», détaille Christine Legaré, courtière immobilière sous la bannière Re/MAX Accès de Québec.

Outre la grande vigueur du marché immobilier, sur quoi est fondé le succès du Domaine? demande Le Soleil à Mme Legaré.

«Le côté paisible, d'abord. La proximité de la nature ensuite», résume-t-elle. En effet, le lotissement est dans le creux de l'angle formé par l'ancien Jardin zoologique de Québec et un quartier résidentiel tranquille avec un train de services. Sans compter le voisinage du Golf de la faune, de l'hôtel Four Points by Sheraton et ses possibilités. Au premier rang, l'endroit. «Au deuxième, la beauté et le confort des logements. Pour la phase 4, des 3 1/2 et 4 1/2 dont la superficie varie de 700 à 1460 pi ca. Le prix varie de 129 500 $ à 270 500 $», soutient-elle.

Les couloirs sont vastes, pour accentuer la haute tenue des lieux. «Le but n'était pas d'en faire expressément un bâtiment évolutif», conclut-elle.

Renseignements : domainedelafaune.com ou 418 624-2007