Source ID:; App Source:

Maison à vendre pour 1 $ à Chelsea

Duncan Gillis a mis sa résidence à vendre... (Photo Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Duncan Gillis a mis sa résidence à vendre sur Internet pour un dollar.

Photo Martin Roy, Le Droit

Voulant se démarquer dans la faune du marché immobilier, un résidant d'Ottawa, propriétaire d'une maison dans le secteur Farm Point de Chelsea, a mis sa résidence à vendre sur Internet pour un dollar.

 La maison de trois chambres à coucher, construite en 1948, d'une superficie de 1307 pieds, se trouve sur les sites Web de petites annonces, Kijiji Ottawa et Craigslist. Situé sur un terrain boisé non loin de Wakefield, le bungalow surélevé a été rénové au cours des dernières années.

 «Je veux laisser le marché décider du prix», a expliqué au Droit le propriétaire Duncan Gillis, qui dit s'inspirer d'un propriétaire qui a tenté de vendre sa maison de cette manière, l'an dernier, dans la région de Mississauga, près de Toronto.

 Bien qu'il ait pu vendre sa maison à un bon prix à Chelsea, le fonctionnaire de 39 ans ne cache pas qu'il adopte cette approche inusitée pour attirer l'attention.

 «Les prix n'ont pas baissé, mais d'après ce que je vois, le marché immobilier a ralenti. L'idée est d'avoir de l'attention. Il y a d'autres maisons sur le marché et je vais devoir me démarquer des autres vendeurs.»

 Duncan Gillis est confiant d'obtenir un bon prix, et non pas seulement qu'un dollar. Sa démarche se compare aux internautes qui vendent leur articles sur le site eBay: ils affichent un prix de base, un prix qui grimpe par la suite à mesure que les enchères avancent. «C'est semblable à un encan.»

 M. Gillis loue actuellement une maison à Ottawa et il loue aussi sa maison de Farm Point depuis l'été 2007. Il refuse de dévoiler le prix qu'il a payé, affirmant que ce sera au marché de décidé du prix de vente. «C'est une maison très bien bâtie. C'est à 18 minutes d'Ottawa.»

 Son plan initial était d'emménager éventuellement à Farm Point, mais ses plans on changé. Il veut maintenant la vendre et s'acheter une maison à Ottawa, plus près de son travail.

 «La maison nous plaît énormément, mais malheureusement elle ne s'accorde plus avec notre vie. Nous travaillons en ville, mon épouse et moi, et nous avons réalisé avec le temps que nous ne déménagerons pas à Farm Point», affirme le père d'un fils de 8 ans.

 Sa décision de vendre, dit-il, n'a rien à voir avec le prolongement de l'autoroute 5. Il croit plutôt que ce nouveau lien routier, jumelé au fait que Farm Point sera bientôt relié par un système d'épuration des eaux usées, sont des facteurs qui ajoutent de la valeur à sa maison.

 Duncan Gillis affirme qu'il n'est pas pressé de vendre et il ne s'est pas donné d'échéancier.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer