Source ID:; App Source:

Rosemont-La Petite-Patrie: 10 projets qui réinventent le quartier

Vue du terrain accessible du boulevard de l'Assomption.... (Photo Armand Trottier, La Presse)

Agrandir

Vue du terrain accessible du boulevard de l'Assomption.

Photo Armand Trottier, La Presse

Alexandra... (Illustration fournie par Kanva Architecture) - image 1.0

Agrandir

Alexandra

Illustration fournie par Kanva Architecture

 Derrière les pyramides olympiques, 1400 logements seront construits sur l'emplacement des stationnements. Sans empiéter sur les terrains municipaux voisins, ils insuffleront un nouveau dynamisme au quartier.

 Ce secteur est loin d'être le seul, dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, à se transformer. Plusieurs autres, durement touchés par la disparition des activités industrielles le long des voies ferrées du Canadien Pacifique, se métamorphosent.

Alexandra

 7130-7140, rue Alexandra

 38 appartements en copropriété

 Superficie de la plupart des condos: de 650 à 700 pieds carrés

 Majorité des prix: entre 175 000$ et 200 000$ (taxes en sus)

 Une vingtaine d'unités sont disponibles

 Les premiers copropriétaires devraient emménager en juillet

 Promoteur: Kanva architecture

 Une nouvelle section est greffée à l'ancien bâtiment industriel qui est rénové de A à Z. Un demi-étage coiffe le complexe au complet. Tous les logements à l'étage sont ainsi dotés d'une mezzanine qui donne accès à une terrasse privée sur le toit. Les trois quarts des logements sont d'ailleurs répartis sur deux étages. Au rez-de-chaussée, la plupart des condos sont aménagés en partie dans le demi-sol, au plafond très haut. La clientèle visée? Les jeunes professionnels, seuls ou en couple, qui désirent profiter de la proximité de la Petite Italie. Aux alentours, d'autres anciennes usines ont aussi changé de vocation, contribuant à la métamorphose du secteur Marconi-Alexandra.

6000, rue Saint-Denis

 Quadrilatère bordé au nord par la rue de Bellechasse, au sud par la rue des Carrières, à l'ouest par le boulevard Saint-Laurent et à l'est par la rue Saint-Denis, de part et d'autre du viaduc Rosemont-Van Horne.

 Superficie: 120 000 mètres carrés

 Potentiel résidentiel: plus de 1000 logements

 Des espaces à bureaux et des commerces sont aussi prévus

 Propriétaires: la Société de transport de Montréal (STM), la Ville de Montréal, et trois entreprises privées.

 Les garages de la STM, situés en biais de la station de métro Rosemont, sont appelés à déménager. L'organisme a demandé à la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM) de faire une étude de faisabilité en ce qui concerne l'aménagement de son terrain. L'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, de son côté, en est à l'étape de la planification. Pour alimenter sa réflexion, il s'inspire de ce qui a été accompli sur l'emplacement des anciennes usines Angus. «Ce fut un projet exemplaire, qui a mobilisé autant le privé, les organismes communautaires et à but non lucratif, que les élus des différents ordres de gouvernement, rappelle le maire, André Lavallée. Tout le monde a mis l'épaule à la roue.»

 Comme au Parc Angus, M. Lavallée souhaite une mixité de fonctions. Il y aura divers types de logements, pour répondre à différents besoins, mais on y trouvera aussi des commerces et des entreprise qui créeront des emplois. Au sud du viaduc Rosemont-Van Horne, l'immeuble Place de la mode, qui abrite de plus en plus d'entreprises technologiques liées au domaine de la santé, fait partie de la réflexion. Recherché aussi: un meilleur lien avec le Plateau-Mont-Royal, situé de l'autre côté du chemin de fer.

 «Avec le temps, le terrain est devenu l'arrière-cour de la voie ferrée, déplore M. Lavallée. Or, il est situé au centre de Montréal, tout près d'une station de métro, à une dizaine de minutes du futur campus de l'Université de Montréal. Le projet ouvre la porte à un avenir extraordinaire. Nous brassons toutes les cartes.»

 Il promet d'en dévoiler davantage au cours des prochaines semaines.

Anciens ateliers municipaux Rosemont

 Quadrilatère formé des rues Saint-Denis, Saint-Hubert et des Carrières et du boulevard Rosemont

 Aux abords de la station de métro Rosemont

 Entre 500 et 600 logements, en tout

 Le volet communautaire est le plus avancé, dans l'îlot central sud

 La revitalisation des lieus a été soigneusement préparée. Pour répondre à divers besoins, le projet a été subdivisé en six îlots. Divers types de logements communautaires et privés (surtout des condos) y seront construits. Une certaine proportion d'entre eux seront abordables et bon nombre auront plus de deux chambres, pour accommoder des familles. Un des immeubles, rue Saint-Hubert, comprendra des espaces commerciaux au rez-de-chaussée, et plus d'une centaine de logements aux étages supérieurs.

 Un centre civique, qui intégrera le bâtiment situé au 700, boulevard Rosemont, est projeté. Une nouvelle bibliothèque devrait y être aménagée en 2009. Au-dessus de la station de métro, par ailleurs, un bâtiment de six à 10 étages devrait être construit. Il y aura des espaces commerciaux et des bureaux aux étages inférieurs et plus d'une centaine de logements aux étages supérieurs. Ceux-ci seront probablement réservés à une clientèle âgée.

Le Pivot

 5700, avenue Papineau

 15 condos et six lofts d'artistes

 Les unités ne sont pas encore en vente

 Superficie des condos: plus de 1000 pieds carrés

 La construction devrait commencer cet été

 Promoteur: Les Habitations Laurendeau

 Le garage, actuellement sur le terrain, devrait être démoli au début de l'été. La façade du nouveau bâtiment de trois étages et demi se trouvera rue Marquette, face au parc Père-Marquette. Les appartements situés à l'étage supérieur seront tous dotés d'une mezzanine et d'une terrasse privée, sur le toit. Les frères Marc et André Laurendeau proposeront de grands logements, de plus de 1000 pieds carrés. La clientèle visée: les acheteurs de deuxième ou de troisième propriété. Les prix n'ont pas encore été établis, mais ils devraient commencer à environ 250 000$. Les lofts d'artistes, de leur côté, auront tous deux étages.

Ancienne usine de Norampac

 Quadrilatère bordé au sud par le boulevard Saint-Joseph, à l'ouest par la rue d'Iberville, à l'est par la rue Molson et au nord par la ruelle située au sud de la rue Masson

 Potentiel de 800 logements

 Le terrain est toujours à vendre.

 L'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie a déjà changé le zonage du terrain pour favoriser la réalisation d'un projet de grande envergure. La densité et la hauteur des immeubles pourront faire l'objet de discussions, mais le futur ensemble résidentiel devra respecter des objectifs architecturaux et des critères précis. La circulation des cyclistes et des piétons sera notamment privilégiée. Une consultation publique a été tenue sur le plan d'aménagement d'ensemble. L'emplacement a beaucoup de potentiel, estime le maire André Lavallée. Situé à proximité de la rue Masson, riche en commerces de toutes sortes, il se trouve aussi tout près du parc Pélican, doté d'une piscine, d'une pataugeoire, d'une aire de jeu et d'une patinoire. Bémol: il sera également à côté des voies ferrées. Ce sera l'occasion de revoir l'aménagement de la rue D'Iberville.

Angus sur le parc

 Rue André-Laurendeau, face au parc Jean-Duceppe

 128 condos dans 16 bâtiments

 Il en reste 22 à vendre et à construire

 Superficie moyenne: 1150 pieds carrés

 Prix: entre 275 000$ et 350 000$

 Promoteur: Habitation Saint-Luc

 C'est la fin de la construction résidentielle sur les terrains Angus. Celle-ci a commencé dans les années 80, à l'est du boulevard Saint-Michel. Elle s'est poursuivie à un rythme accéléré, depuis la fin des années 90, à l'ouest du boulevard. De 1997 à 2006, Habitation Saint-Luc aura bâti près de 750 maisons de ville. Le promoteur termine avec la construction d'appartements en copropriété. Les bâtiments de quatre étages comprennent chacun 16 unités. Il y a deux condos par étage, où se rendent des ascenseurs semi-privés.

Square Masson phase I et II

 3585 et 3625, rue Masson

 56 condos répartis dans deux immeubles jumelés

 La plupart ont deux chambres

 Prix: de 149 000$ à 254 000$

 Superficie moyenne: 835 pieds carrés

 Une quinzaine d'unités sont disponibles

 La construction a commencé

 Promoteur: Samcon

Square Masson phase III

 3570-3572, rue Masson

 16 appartements en copropriété

 Prix: de 132 000$ à 209 000$

 Superficie moyenne: 830 pieds carrés

 La construction commencera au printemps

 Les premiers copropriétaires devraient emménager en septembre

 Une dizaine d'unités sont disponibles

 Promoteur: Samcon

 Samcon transformera complètement la rue Masson, à l'intersection de la 15e Avenue. Deux immeubles jumelés, en construction, remplaceront un restaurant Harvey's et une station-service. Ils auront trois étages, rue Masson, et quatre étages, sur les 15e et 16e Avenue. En face, un autre immeuble de trois étages sera érigé à la place d'un commerce de location d'automobiles. Dans un secteur où il y a peu de constructions neuves, Samcon veut séduire les locataires des alentours qui désirent accéder à la propriété tout en demeurant dans leur quartier.

 L'artère commerciale s'embellit aussi ailleurs. Au 3850, rue Masson, par exemple, la firme Vistacorp construit les Terrasses Masson, qui comprendront 20 appartements en copropriété. Un immeuble vacant de deux étages et un hangar ont été démolis pour leur faire place. De nouveaux immeubles s'insèrent par ailleurs entre des bâtiments existants, sur des terrains vagues. C'est le cas entre autres au 2717-2721, rue Masson.

Ancien hôpital Bellechasse

 3950, rue Bellechasse

 68 logements abordables dans le bâtiment existant entièrement rénové

 23 logements abordables dans un nouvel immeuble

 Les travaux devraient commencer simultanément en mars

 Occupation prévue pour le printemps 2009

 Promoteur: Habitations communautaires Loggia

 Groupe de ressources techniques: Bâtir son quartier

 L'ancien hôpital Bellechasse, inoccupé depuis 10 ans, sera entièrement rénové. Un nouvel immeuble de trois étages et demi sera construit à côté, sur la 20e Avenue. Les deux bâtiments offriront de vastes logements de trois, quatre ou cinq chambres au rez-de-chaussée (pour les familles). Aux étages supérieurs, les appartements seront plus petits. Quinze des 91 logements seront réservés à des familles dont un des membres est atteint de sclérose en plaques. Plusieurs éléments verts sont prévus, comme un toit vert sur le bâtiment principal, des fenêtres à haut rendement énergétique, de même que des récupérateurs de chaleur. Les stationnements seront en dalles alvéolées.

Cité nature

 Derrière les pyramides olympiques

 1400 logements

 Cinq bâtiments de 10 à 14 étages, du côté du boulevard de l'Assomption

 Trois bâtiments de neuf à 14 étages, du côté de la rue Viau

 Début de la construction: été 2008, du côté du boulevard de l'Assomption

 Mise en vente: au printemps

 Superficie: de 500 à 1200 pieds carrés

 De 160 000$ à 250 000$

 Promoteur: Groupe El-Ad (Canada)

 Les négociations entre l'arrondissement et le Groupe El-Ad (Canada), propriétaire du Village olympique depuis 2004, ont été longues et ardues. Le promoteur a dû respecter des critères bien précis, établis pour assurer notamment que les nouvelles constructions ne portent pas ombrage aux pyramides et n'empiètent pas sur les terrains municipaux voisins. Le massif de conifères, le golf municipal, le terrain d'exercice et les jardins communautaires demeureront intacts. Les immeubles seront en fait construits sur l'emplacement des parcs de stationnement, qui seront remplacés par des emplacements souterrains. Un grand soin est accordé à l'aménagement paysager. Des sentiers pour les piétons et le prolongement de la piste cyclable sont notamment prévus.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer