Source ID:; App Source:

Rien n'est trop beau pour les nouveaux riches

Une maison du promoteur Louis XIV à Blainville.... (Photo Robert Mailloux, La Presse)

Agrandir

Une maison du promoteur Louis XIV à Blainville.

Photo Robert Mailloux, La Presse

Gilles Angers
Le Soleil

Les propriétaires de maisons «millionnaires» ou somptueuses au pays ne sont plus regardants. Ils tournent déjà le dos aux garages multiples. Selon le courtier immobilier Royal LePage, ce sont les lave-autos intérieurs pour leurs voitures de luxe qu'ils s'offrent ou sont impatients de s'offrir, actuellement. Entre autres.

 «Les résidences à 1 million $ ne sont plus l'apanage du riche. En raison de la flambée des prix des propriétés, plusieurs familles de condition moyenne possèdent déjà la leur», dit le courtier. «Et s'équiper des biens et services du dernier grand cri constitue une suite logique», constate le courtier.

 Sus aux gros réfrigérateurs. C'est une grande chambre réfrigérée qu'ils veulent.

 Ils n'envient plus les services de conciergerie des grands immeubles à logements en copropriété. Ils louent les services d'une entreprise spécialisée pour aller quérir leurs billets pour l'opéra ou un vêtement chez le blanchisseur.

 Le cinéma maison ordinaire n'est plus leur tasse de thé. Vivement un écran géant, un système ambiophonique sophistiqué et de nombreux sièges moelleux pour recevoir. Ils veulent même une pièce spécialement destinée à l'emballage des cadeaux avec rubans, choux, collants et papier variés. Sans compter leur ascenseur pour se déplacer du sous-sol jusqu'aux étages.

 Pelleter ou faire pelleter ne leur plaît plus. Ils font poser une tubulure de chauffage radiant sous l'asphalte de l'entrée. La neige, sitôt tombée, fond.

 Tout ça est réel ou tendance dans plusieurs quartiers cossus du pays, selon Royal LePage.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer