Source ID:; App Source:

Square Benny: des condos écolos pour les familles

Le fait que le projet soit réalisé à... (Illustration fournie par Nomade, projet de Développements McGill)

Agrandir

Le fait que le projet soit réalisé à Benny Farm, où plusieurs initiatives vertes ont été menées à bien au cours des dernières années, a inspiré les concepteurs.

Illustration fournie par Nomade, projet de Développements McGill

Une attention particulière a été apportée à la... (Illustration fournie par Nomade) - image 1.0

Agrandir

Une attention particulière a été apportée à la division de l'espace dans les appartements, afin que les espaces de vie (la cuisine et le salon) profitent de l'ensoleillement.

Illustration fournie par Nomade

Il est possible de construire des appartements en copropriété verts et de les vendre à un prix abordable, sans pour autant sacrifier le design. C'est ce que croit fermement Développements McGill, qui relève ce triple défi dans Notre-Dame-de-Grâce, avec le projet Square Benny.

 Comptant 118 unités, répartis dans deux bâtiments, il s'agit du plus gros projet de la firme. Cette dernière, qui a surtout réalisé des projets moyen et haut de gamme au centre-ville et dans le Vieux-Montréal, se lance pour la première fois dans la construction d'immeubles verts et vise une certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), une des normes internationales les plus strictes en construction verte. L'entreprise cible par ailleurs une clientèle jeune et urbaine qui veut demeurer à Montréal et y élever ses enfants.

 «Beaucoup de mes amis doivent aller en banlieue avec leur famille, car les logements sont trop chers à Montréal, constate Stéphane Côté, président de Développements McGill. Nous avons voulu faire un projet innovateur à prix raisonnable, dans un quartier où il fait bon vivre.»

La firme cherchait à modifier son orientation, l'an dernier, lorsque la Société immobilière du Canada a lancé un appel d'offres pour vendre ses deux derniers terrains résidentiels sur l'emplacement de Benny Farm. L'entreprise a sauté sur l'occasion, de concert avec la firme d'architecture Nomade, avec laquelle elle a conçu presque tous ses projets. Elle a aussi fait appel à Claude Cormier architectes paysagistes, la firme qui a réalisé l'aménagement paysager du plan d'ensemble de réaménagement de Benny Farm, en 2003. C'est leur proposition qui a été retenue pour le vaste terrain de deux acres situé rue Benny, entre la rue Sherbrooke et l'avenue Monkland, à l'est du boulevard Cavendish.

 Initiatives vertes

 Le fait que le projet soit réalisé à Benny Farm, où plusieurs initiatives vertes audacieuses ont été effectuées au cours des dernières années, a inspiré les concepteurs.

 «Cela nous a donné l'occasion de commencer à avoir une attitude plus responsable face au développement durable, souligne Jean Pelland, associé principal chez Nomade, dont la spécialité est l'architecture et le design. On s'est demandé, par exemple, d'où proviennent les matériaux et combien de temps doivent-ils voyager avant de se rendre ici. Quand on commence, cela devient une sorte d'obsession!»

 Les architectes ont étudié la course du soleil afin d'orienter les deux bâtiments vers l'ouest. Les buts visés: bénéficier de l'ensoleillement de fin de journée, tout en limitant le recours à la climatisation, l'été. Une attention particulière a aussi été apportée à la division de l'espace dans les appartements, afin que les espaces de vie (la cuisine et le salon) profitent de l'ensoleillement. Une trentaine de types de logements, avec certaines petites particularités différentes, sont ainsi proposés.

Quatre bâtiments, construits en 1947 pour les anciens combattants se trouvent encore sur le terrain. Ils ont commencé à être «déconstruits» cette semaine. Ainsi, beaucoup de matériaux seront enlevés de façon méthodique afin d'être potentiellement réutilisés.

 Même s'ils n'ont que trois et quatre étages, les bâtiments seront faits en béton. Les propriétés acoustiques du matériau, de même que sa masse thermique pouvant emmagasiner la chaleur, ont notamment penché en sa faveur. Les deux bâtiments seront par ailleurs chauffés et climatisés grâce à la géothermie.

 Les deux complexes, dont la construction commencera en même temps le printemps prochain, seront complètement différents, Le premier, qui comptera 42 logements, aura la typologie d'un triplex. Chaque appartement sera doté de deux balcons, à l'avant et à l'arrière. Le second édifice, qui comprendra 76 unités, ressemblera davantage aux immeubles en copropriété traditionnels, avec un ascenseur et des logements situés de part et d'autre des corridors.

 Environ 30% des logements de la phase I ont trouvé preneur. Devancée, la vente de la phase II débutera le 1er novembre. Dans les deux cas, le prix de départ a été fixé à 210$ le pied carré. Un appartement de 850 pieds carrés (la superficie moyenne des logements), avec un espace dans le stationnement intérieur, reviendra à environ 205 000$ (taxes en sus). Les copropriétaires emménageront au début de 2009.

 Pour en savoir plus: www.habiter.com

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer