Vieillissement de la population oblige, la construction de résidences pour personnes âgées s'effectue à un rythme accéléré. C'est vrai dans le secteur privé, mais aussi en ce qui concerne les logements sociaux. Depuis deux ans, l'Office municipal d'habitation de Montréal a inauguré sept résidences à coût abordable. Trois autres sont en construction.

Danielle Bonneau
Danielle Bonneau LA PRESSE

Vieillissement de la population oblige, la construction de résidences pour personnes âgées s'effectue à un rythme accéléré. C'est vrai dans le secteur privé, mais aussi en ce qui concerne les logements sociaux. Depuis deux ans, l'Office municipal d'habitation de Montréal a inauguré sept résidences à coût abordable. Trois autres sont en construction.

«Entre 2005 et 2008, nous aurons réalisé 1259 logements pour des personnes âgées autonomes à faible revenu, constate avec fierté Debbie Di Chiaro, directrice de la gestion du service du logement abordable à l'Office municipal. Nous roulons à la vitesse grand V!»

Déjà, les locataires de la résidence Alfredo-Gagliardi ont commencé à signer leurs baux, même s'ils n'emménageront qu'en avril 2008. Situé au coin des rues Jean-Talon et Berri, le futur complexe immobilier suscite l'enthousiasme: 626 noms figurent sur la liste d'inscription. Or, le bâtiment construit au-dessus de la station de métro Jean-Talon comptera 95 logements.

C'est un vieux rêve qui se réalise pour la Casa d'Italia, qui se trouve de l'autre côté de la rue. Instigateur du projet, l'organisme communautaire compte tisser des liens avec les résidants et leur offrir des services, qu'ils soient d'origine italienne ou non.

«La population vieillit à un rythme exponentiel et ce phénomène touche toutes les communautés culturelles, souligne Pasquale Iacobacci, directeur du projet de restauration de la Casa d'Italia. Nous voulons faire notre part pour venir en aide aux personnes âgées à faible revenu.

«Le site est extraordinaire. Les futurs locataires seront à proximité du marché Jean-Talon et de la Plaza Saint-Hubert. Ils pourront facilement se déplacer en métro et leurs proches pourront les visiter aisément. Ils se sentiront autonomes et ne seront pas isolés.»

Selon M. Iacobacci, l'équipe de la Casa d'Italia sera heureuse si une vingtaine de membres âgés de la communauté italienne emménage dans la résidence, nommée en l'honneur d'Alfredo Gagliardi, le fondateur du journal Corriere Italiano et le premier Italo-Montréalais élu au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal.

À Saint-Henri, par ailleurs, la résidence Côte-Saint-Paul reçoit aussi un accueil chaleureux. Déjà, 120 personnes se sont inscrites dans l'espoir d'emménager dans un de ses 138 logements en juillet 2008. Quant à la résidence Le Mile End, sur le Plateau, on commence à prendre les noms des personnes intéressées. Comptant 181 logements, celle-ci accueillera ses premiers locataires en septembre 2008.

Les résidences à coût abordable de l'Office municipal d'habitation destinées aux aînés sont construites dans le cadre de l'opération Solidarité 5000 logements. Les trois quarts des appartements sont destinés à des personnes âgées à faible revenu. Plusieurs services sont compris dans le loyer: électricité, chauffage, câble, téléphone, cinq repas par semaine, surveillance jour et nuit, etc. «Les résidants peuvent s'entendre pour avoir d'autres services, précise Debbie Di Chiaro. Contrairement aux HLM, toutefois, les établissements doivent s'autofinancer.»

Les loyers? Ils doivent être inférieurs ou identiques à 95% des loyers médians à Montréal. Un logement avec une chambre, par exemple, est loué à partir de 875$ par mois, services inclus. «Si on exclut les services, les locataires paient mensuellement 600$ pour leur loyer dans un édifice neuf hautement sécuritaire», précise Mme Di Chiaro.

Les locataires d'un logement à loyer modique (HLM) ont priorité, pour libérer des places. Pour être admissible, une personne seule doit avoir un revenu inférieur à 23 000$. Deux ou trois personnes habitant ensemble ne peuvent gagner plus de 26 000$. Environ 25% des logements peuvent être loués à des personnes avec des revenus supérieurs. Tous doivent avoir plus de 60 ans.

Pour s'inscrire sur une liste, il faut composer le 514- 872-6442.

__________________

1259 logements abordables en deux ans

Voici la liste des résidences à coût abordable avec services construites pour les personnes âgées par l'Office municipal d'habitation de Montréal.



1. RÉSIDENCE MAYWOOD


33, rue Maywood

Pointe-Claire

135 logements

Inaugurée le 15 février 2005

 2. RÉSIDENCE ROSALIE-CADRON

12 260, boulevard Laurentien

Cartierville

133 logements

Inaugurée le 1er juillet 2005



3. RÉSIDENCE LIONEL-BOURDON


12 100, boulevard Rodolphe-Forget

Rivière-des-Prairies

103 logements

Inaugurée le 17 mars 2006

4. RÉSIDENCE JEAN-PLACIDE-DESROSIERS

55, avenue Ouellette

Lachine

83 logements

Inaugurée le 31 mars 2006



5. RÉSIDENCE DES SOURCES


4200, boulevard des Sources

Dollard-des-Ormeaux

131 logements

Inaugurée le 15 mai 2006

6. RÉSIDENCE SAINT-EUGÈNE

3500, rue Beaubien Est

Rosemont

163 logements

Inaugurée le 15 janvier 2007

7. RÉSIDENCE PIERO-CORTI

3131, rue Sherbrooke Est

Rosemont

97 logements

Inaugurée le 15 février 2007

8. RÉSIDENCE ALFREDO-GAGLIARDI

7170, rue Berri

Villeray

95 logements

Ouverture prévue: 1er avril 2008

9. RÉSIDENCE CÔTE-SAINT-PAUL

5400, chemin de la

Côte-Saint-Paul

Saint-Henri

138 logements

Ouverture prévue: juillet 2008



10. RÉSIDENCE LE MILE-END


5345, de Gaspé

Plateau-Mont-Royal

181 logements

Ouverture prévue: septembre 2008

 

Illustration fournie par Ruccolo Faubert Architectes

La résidence Le Mile End, sur le Plateau, comprendra 181 logements. Elle devrait être fin prête en septembre 2008.