Source ID:; App Source:

Des ménages vont devancer leur achat de maison

.... (Photo Patrick Sanfaçon,La Presse)

Agrandir

.

Photo Patrick Sanfaçon,La Presse

Des acheteurs vont sans doute devancer leur projet d'acquisition d'une maison pour contrer d'autres hausses du crédit hypothécaire, après la majoration du taux directeur de la Banque du Canada.

 C'est ce qu'évoque Patricia Dépot, analyste de marché de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Ces achats devancés pourront encore stimuler davantage un marché canadien de l'habitation déjà un peu plus vigoureux que prévu cette année.

 Les spécialistes de la SCHL sont d'ailleurs en train de revoir leurs prévisions pour le troisième trimestre, dit Patricia Dépot.

 Les mises en chantier résidentielles ont été plus fortes à Montréal et au Québec qu'ailleurs au Canada, le mois dernier, souligne la SCHL dans son étude publiée hier.

 Le nombre de chantiers d'habitations a en effet baissé légèrement au Canada en juin 2007, contrairement au Québec où il a beaucoup augmenté.

 L'activité a tout de même été plus solide que prévu au pays, souligne Ted Carmichael, économiste du courtier JP Morgan. Plusieurs facteurs devraient cependant ralentir la demande au cours des prochains mois, ajoute Gorica Djeric, économiste de Scotia Capital.

 L'anticipation de hausses des taux d'intérêt a par contre déjà incité un certain nombre de ménages à devancer leur achat d'une propriété le mois dernier et depuis le début de l'année, déclare Patricia Dépot.

 Il ne faut pas cependant craindre une hausse majeure des taux hypothécaires d'ici la fin de l'année, nuance Bertrand Rocher, économiste principal de la SCHL. La majoration anticipée du crédit n'influencera donc pas tous les acheteurs, dit-il.

 Le mois dernier, les mises en chantier ont augmenté de 38% dans la région métropolitaine de Montréal, comparativement à celles de juin 2006 qui avaient cependant reculé de 21%, note la SCHL.

 La croissance du mois dernier provient de tous les segments du marché, mais surtout des logements locatifs, en hausse de 166%. Les chantiers de maisons jumelées et en rangée ont de leur côté augmenté de 66%, comparativement à 21% pour les maisons individuelles et à 11% pour les copropriétés.

 Au niveau géographique, les mises en chantier ont bondi de 149% dans l'île de Montréal, comparativement à une hausse de 30% sur la Rive-Sud et de 3% dans la couronne nord.

 Au Québec, la croissance des mises en chantier le mois dernier a atteint 33% et c'est la hausse mensuelle la plus importante depuis mai 2004, souligne Patricia Dépot. Avec une hausse de 46%, les chantiers de logements collectifs ont particulièrement soutenu le marché au Québec, tout comme à Montréal. Cela découle en grande partie de la construction de nombreuses résidences pour personnes âgées dans différentes régions du Québec. «Avant, on voyait ça à Montréal et à Québec, mais là, ça touche aussi Drummondville, Saint-Jean-sur-Richelieu, Sainte-Marie-de-Beauce et Rivière-du-Loup», souligne Patricia Dépot.

 Quant au segment des maisons individuelles au Québec, en baisse quasi constante depuis deux ans, il a enregistré la plus forte hausse mensuelle depuis janvier 2005. C'est cependant peu probable que ce niveau d'activité puisse se maintenir au cours des prochains mois, selon Patricia Dépot. Les ménages de plusieurs régions du Québec se tournent de plus en plus vers des propriétés à prix plus abordable, comme les maisons jumelées et en rangée et les condos.

 Ailleurs au Canada, les mises en chantier ont diminué de 16% en Ontario depuis le début de l'année, comparativement à 11% dans les Maritimes, à 4% en Alberta et à 2% en Colombie-Britannique. Par contre, les chantiers résidentiels ont augmenté de 76% en Saskatchewan et de 24% au Manitoba. Au total, les mises en chantier ont reculé de 3,8% au Canada au cours des premiers six mois. Le rythme annuel désaisonnalisé des chantiers résidentiels a baissé de 235 200 à 225 500, de mai à juin dernier.

 L'économiste Bertrand Rocher prévoit plus de 200 000 mises en chantier au Canada, tant en 2007 qu'en 2008, parce que les conditions économiques demeurent favorables.

 De son côté, le marché de la revente de maisons bat des records dans la grande région de Montréal. Selon la Chambre immobilière, les transactions ont augmenté de 13% au cours des premiers six mois de l'année et de 19% en juin 2007.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer