Source ID:; App Source:

La course aux chalets se poursuit

Plus d'un demi-million de Québécois sont propriétaires d'un... (Photo fournie par Timber Block)

Agrandir

Plus d'un demi-million de Québécois sont propriétaires d'un chalet ou d'une résidence secondaire. Entre 2001 et 2006, le nombre de ceux qui possèdent un chalet d'été a augmenté de 8%.

Photo fournie par Timber Block

Hélène Baril
Nombre de Québécois propriétaires d'une résidence secondaire... - image 1.0

Agrandir

Nombre de Québécois propriétaires d'une résidence secondaire

Rien ne semble décourager les Québécois à la recherche de l'endroit de rêve pour oublier les soucis de la vie quotidienne. Ni la hausse vertigineuse du prix des maisons secondaires, ni les taxes foncières à l'avenant, ni le coût en constante augmentation des déplacements à la campagne.

 Le chalet est déjà bien ancré dans la culture québécoise, constate Claude Péloquin, analyste à la Chaire de recherche en tourisme de l'Université du Québec à Montréal. Le départ à la retraite de milliers de baby-boomers alimente le marché et pousse les prix à la hausse.

 Selon une étude réalisée par Royal Lepage, le prix des propriétés au bord d'un cours d'eau a augmenté en moyenne de 13% au Canada en 2006, soit plus vite que le prix moyen des résidences en ville, qui a crû de 10%.

 Partout au Québec, les taxes foncières des propriétés riveraines ont bondi avec la valeur marchande, parfois de 50 à 70% d'un seul coup, ce qui rend le chalet encore moins abordable. Avec le prix de l'essence qui ne cesse de grimper, le chalet est-il en train de devenir un luxe inaccessible?

 Il semble que non, selon les données recueillies par le Print Measurement Bureau et analysées par la Chaire en tourisme de l'UQAM.

Plus d'un demi-million de Québécois sont propriétaires d'un chalet ou d'une résidence secondaire. L'endroit rêvé est de moins en moins un chalet et de plus en plus une résidence secondaire, parfois luxueuse. Entre 2001 et 2006, le nombre de ceux qui possèdent un chalet d'été a augmenté de 8%, tandis que ceux qui ont une résidence habitable toute l'année a crû de 14%.

 Le marché des condos à la campagne n'a pas la même vigueur, selon PMB.

 Pendant la même période, soit entre 2001 et 2006, le prix moyen de l'essence ordinaire au Québec est passé de 73,5 cents le litre à 96,7 cents le litre, un bond de 32%.

 Mais loin de ralentir, le marché des résidences secondaires a continué d'accélérer. La demande pour les maisons de campagnes provenant des baby-boomers qui prennent leur retraite et de ceux qui projettent de le faire bientôt explique cette hausse soutenue de la demande, explique l'économiste Hélène Bégin, de Desjardins.

 En plus, dit-elle, le nombre de propriétés au bord de l'eau, à distance raisonnable des villes, est restreint, ce qui contribue à faire augmenter les prix.

 Dans ce contexte, «ceux qui sont assez fortunés pour faire l'acquisition d'une propriété sur le bord de l'eau ne se préoccupent pas beaucoup de l'augmentation du prix de l'essence», dit l'économiste de Desjardins.

 Un sondage réalisé par Royal LePage à l'échelle canadienne indique que 23% des propriétaires de chalets y iront moins souvent cet été à cause du prix élevé de l'essence et que 12% songent même à vendre leur propriété si le prix de l'essence continue d'augmenter.

 Ces données étonnent Claude Péloquin. «Quand on a les moyens d'avoir une résidence secondaire, on a de l'argent pour mettre de l'essence, dit l'analyste de la chaire en tourisme de l'UQAM. On peut au pire repenser le choix du véhicule pour s'y rendre, mais pas s'empêcher d'y aller».

 Le coût de l'essence compte encore pour très petite partie des dépenses d'un ménage, explique pour sa part Hélène Bégin. Surtout de ceux qui ont chalet, qui ont souvent en plus un 4X4 et un bateau, ajoute-t-elle.

 En outre, contrairement aux jeunes familles, les baby-boomers ont souvent assez d'argent pour faire une bonne mise de fonds à l'achat d'une maison de campagne.

 Mais le sondage de Royal LePage révèle aussi que l'attrait du chalet reste très fort. La moitié de ceux qui veulent acheter un chalet seraient prêts à déménager dans une maison plus petite pour pouvoir se le payer et 32% seraient même prêts à avoir un deuxième emploi pour s'offrir une propriété en bordure d'un lac.

 Compte tenu des prix élevés, les gens qui veulent un chalet se disent prêts à 49% à en faire leur résidence principale ou à conduire de plus grandes distances pour s'y rendre.

 Enfin, la majorité songent à louer leur chalet pendant certaines périodes pour en tirer des revenus.

 Le prix des chalets varie énormément d'un endroit à l'autre, souligne Royal LePage. La gamme de prix va de 100 000$ à plus d'un million de dollars. Au Canada, c'est en Colombie-Britannique et en Alberta que le prix des chalets est le plus élevé et dans les provinces atlantiques que les prix sont le plus abordables.

 Des aubaines de plus en plus coûteuses

 En cherchant bien, il est encore possible de trouver des chalets à bons prix dans les régions les plus convoités du Québec, comme les Cantons-de-l'Est. Combien coûtent ces aubaines ?

 Entre 200 000 $ pour un chalet avec un accès à l'eau et 350 000$ pour un chalet au bord de l'eau, répond Peter Reindler, courtier-propriétaire chez Royal LePage.

 Un exemple: le lac Selby, dans les Cantons-de-l'Est, où les propriétés riveraines se vendent à partir de 250 000 $ pour un chalet standard de 1000 pieds carrés avec un terrain de 100 pieds de façade sur le lac écologique, où les embarcations à moteur sont interdites.

 «Après plusieurs années de hausses importantes, les prix se sont stabilisés depuis 2004», dit-il.

 Si le prix n'a pas d'importance, le choix est plus vaste. Il y a des propriétés à vendre entre 200 000 $ et 1 million, et même 1,5 million au bord des lacs Brome, Memphrémagog et Champlain, tous situés à plus ou moins une heure de Montréal.

 Portrait du propriétaire

 - Il vit en ville

 - Il a entre 50 et 64 ans

 - Il dispose d'un revenu familial supérieur à 75 000 $

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer