Source ID:; App Source:

Outremont un jour, Outremont toujours

  • La maison est jumelée à une autre construite à la même époque, conférant une belle unité à l'ensemble. La rue assez passante est paradoxalement très calme dans ce secteur. Des arbres imposants lui font une haie d'honneur, une caractéristique de l'arrondissement d'Outremont. (PHOTO RE/MAX DU CARTIER)

    Plein écran

    La maison est jumelée à une autre construite à la même époque, conférant une belle unité à l'ensemble. La rue assez passante est paradoxalement très calme dans ce secteur. Des arbres imposants lui font une haie d'honneur, une caractéristique de l'arrondissement d'Outremont.

    PHOTO RE/MAX DU CARTIER

  • 1 / 5
  • La terrasse, en partie couverte, est baignée de soleil, ce qui la rend populaire en été. Les enfants peuvent jouer dans cette cour en sécurité, car elle est bien clôturée. L’ancien garage sert maintenant au rangement et la porte du poulailler, n’a plus de poules à accommoder! (PHOTO RE/MAX DU CARTIER)

    Plein écran

    La terrasse, en partie couverte, est baignée de soleil, ce qui la rend populaire en été. Les enfants peuvent jouer dans cette cour en sécurité, car elle est bien clôturée. L’ancien garage sert maintenant au rangement et la porte du poulailler, n’a plus de poules à accommoder!

    PHOTO RE/MAX DU CARTIER

  • 2 / 5
  • Dans la chambre des parents, on remarque deux constantes de cette maison : les radiateurs à eau chaude qui procurent un chauffage agréable et la présence de jolies persiennes de bois que le propriétaire a eu la bonne idée d’installer, en parfaite symbiose avec le style du lieu. (PHOTO RE/MAX DU CARTIER)

    Plein écran

    Dans la chambre des parents, on remarque deux constantes de cette maison : les radiateurs à eau chaude qui procurent un chauffage agréable et la présence de jolies persiennes de bois que le propriétaire a eu la bonne idée d’installer, en parfaite symbiose avec le style du lieu.

    PHOTO RE/MAX DU CARTIER

  • 3 / 5
  • Lorsqu'on quitte le hall d'entrée, la salle à manger s'offre à la vue et le regard porte jusqu'à l'arrière de la maison. Le mur du fond était jadis aveugle, il a été remplacé par des portes à carreaux et un vaisselier vitré qui laissent entrer le soleil du sud. (PHOTO RE/MAX DU CARTIER)

    Plein écran

    Lorsqu'on quitte le hall d'entrée, la salle à manger s'offre à la vue et le regard porte jusqu'à l'arrière de la maison. Le mur du fond était jadis aveugle, il a été remplacé par des portes à carreaux et un vaisselier vitré qui laissent entrer le soleil du sud.

    PHOTO RE/MAX DU CARTIER

  • 4 / 5
  • Rénovée il y a plus de dix ans par celui qui a vendu la maison, puis voulu la racheter, la cuisine est encore tout à fait dans l’air du temps avec ses façades tantôt pleines, tantôt vides ou vitrées. Son aménagement est simple et néanmoins fonctionnel et convivial; les convives s’y agglutinent facilement. (PHOTO RE/MAX DU CARTIER)

    Plein écran

    Rénovée il y a plus de dix ans par celui qui a vendu la maison, puis voulu la racheter, la cuisine est encore tout à fait dans l’air du temps avec ses façades tantôt pleines, tantôt vides ou vitrées. Son aménagement est simple et néanmoins fonctionnel et convivial; les convives s’y agglutinent facilement.

    PHOTO RE/MAX DU CARTIER

  • 5 / 5
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

La famille constitue une dimension importante de la vie des Caza-Lapointe. Lui est avocat à son compte et pratique à partir de son bureau, à Laval; elle, aussi avocate, écoule les dernières semaines de son congé de maternité sans solde de deux ans au bureau d'aide juridique Droit de la santé, pas trop loin de la maison. Lors de notre visite, le petit Victor célébrait ses 2 ans et sa soeur Claire allait fêter ses 6 ans la semaine suivante.

La petite n'avait que 1 an lorsque Charles Caza et sa conjointe Catherine Lapointe, alors enceinte, ont quitté leur maison de la rue Beloeil, tout près. Le domicile actuel recèle donc plusieurs souvenirs pour le couple, qui va s'en défaire à regret. Mais leurs courtiers ont trouvé une nouvelle résidence exceptionnelle, encore à Outremont, ce qui règle du même coup deux problèmes: une question d'école pour les enfants et une occasion d'affaires, car le futur duplex comprend un étage qui sera loué, ce qui contribuera à calmer les angoisses financières d'un travailleur autonome. En prime, Catherine aura sa soeur comme voisine: cousins et cousines vont donc passer d'une immense cour à l'autre, pour la plus grande joie des parents.

Revenons à cette maison jumelée, construite en 1911 par la célèbre famille Masson de Terrebonne, qui l'a habitée durant 45 ans. Sa valeur, à l'origine, était de 1749$! Nos hôtes ne sont que les huitièmes propriétaires du bâtiment. Un des précédents a rénové la cuisine, ouvert la salle à manger sur l'arrière et changé toutes les fenêtres. Catherine rend d'ailleurs hommage à son travail remarquable, car elle estime que la cuisine, intemporelle, n'a pas pris une ride.

L'occupante aime le côté très lumineux de sa maison: le lanterneau surplombant la cage d'escalier inonde de lumière l'enfilade de pièces du rez-de-chaussée. Il ne faut pas négliger non plus le vaisselier vitré de la salle à manger, qui fait partiellement office de mur et offre une vue sur la cour. 

C'est du côté de la terrasse, d'ailleurs, que toute la famille aime se tenir. Il faut dire que les enfants profitent d'une cour bien équipée pour eux. Le sous-sol, jadis en «décrépitude», est un autre royaume pour les enfants, puisque le couple a décidé de le rénover en fonction des besoins des tout-petits. Et il ne manque pas d'amis pour l'investir; le fait que maman soit très impliquée à l'école par son bénévolat la rend très populaire.

Située dans un secteur moins passant de l'avenue Rockland, la résidence profite du calme et de la canopée du quartier. Mais les deux sont parfois perturbés: un arbre imposant, planté sur le terrain en face à la maison, a cassé un samedi matin, forçant les propriétaires à faire réparer la voiture et à reconstruire le balcon complètement démoli! Catherine ne s'en fait cependant pas pour si peu: c'est une vraie Outremontoise qui va déménager une nouvelle fois dans son vert arrondissement et faire vivre à ses enfants la joie d'en profiter pleinement.

Une visite libre aura lieu dimanche de 14h à 16h.

LA PROPRIÉTÉ EN BREF

> Prix demandé: 1 650 000$

> Année de construction: 1911

> Pièces: 12, dont 5 chambres, 3 salles de bains et une salle d'eau

> Comprend: électroménagers de la cuisine, luminaires (sauf exclusions), persiennes et climatiseurs muraux

> Évaluation municipale: 1 453 900$

> Impôt foncier: 10 272$

> Taxe scolaire: 2220$

Courtiers: Joëlle Gervais et Carol Nadon, Re/Max du Cartier, 514 271-2131




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer
  • Outremont un jour, Outremont toujours
    La maison est jumelée à une autre construite à la même époque, conférant une belle unité à l'ensemble. La rue assez passante est paradoxalement très calme dans ce secteur. Des arbres imposants lui font une haie d'honneur, une caractéristique de l'arrondissement d'Outremont. (PHOTO RE/MAX DU CARTIER)

    PHOTO RE/MAX DU CARTIER

    La maison est jumelée à une autre construite à la même époque, conférant une belle unité à l'ensemble. La rue assez passante est paradoxalement très calme dans ce secteur. Des arbres imposants lui font une haie d'honneur, une caractéristique de l'arrondissement d'Outremont.

  • Outremont un jour, Outremont toujours
    La terrasse, en partie couverte, est baignée de soleil, ce qui la rend populaire en été. Les enfants peuvent jouer dans cette cour en sécurité, car elle est bien clôturée. L’ancien garage sert maintenant au rangement et la porte du poulailler, n’a plus de poules à accommoder! (PHOTO RE/MAX DU CARTIER)

    PHOTO RE/MAX DU CARTIER

    La terrasse, en partie couverte, est baignée de soleil, ce qui la rend populaire en été. Les enfants peuvent jouer dans cette cour en sécurité, car elle est bien clôturée. L’ancien garage sert maintenant au rangement et la porte du poulailler, n’a plus de poules à accommoder!

  • Outremont un jour, Outremont toujours
    Dans la chambre des parents, on remarque deux constantes de cette maison : les radiateurs à eau chaude qui procurent un chauffage agréable et la présence de jolies persiennes de bois que le propriétaire a eu la bonne idée d’installer, en parfaite symbiose avec le style du lieu. (PHOTO RE/MAX DU CARTIER)

    PHOTO RE/MAX DU CARTIER

    Dans la chambre des parents, on remarque deux constantes de cette maison : les radiateurs à eau chaude qui procurent un chauffage agréable et la présence de jolies persiennes de bois que le propriétaire a eu la bonne idée d’installer, en parfaite symbiose avec le style du lieu.

  • Outremont un jour, Outremont toujours
    Lorsqu'on quitte le hall d'entrée, la salle à manger s'offre à la vue et le regard porte jusqu'à l'arrière de la maison. Le mur du fond était jadis aveugle, il a été remplacé par des portes à carreaux et un vaisselier vitré qui laissent entrer le soleil du sud. (PHOTO RE/MAX DU CARTIER)

    PHOTO RE/MAX DU CARTIER

    Lorsqu'on quitte le hall d'entrée, la salle à manger s'offre à la vue et le regard porte jusqu'à l'arrière de la maison. Le mur du fond était jadis aveugle, il a été remplacé par des portes à carreaux et un vaisselier vitré qui laissent entrer le soleil du sud.

  • Outremont un jour, Outremont toujours
    Rénovée il y a plus de dix ans par celui qui a vendu la maison, puis voulu la racheter, la cuisine est encore tout à fait dans l’air du temps avec ses façades tantôt pleines, tantôt vides ou vitrées. Son aménagement est simple et néanmoins fonctionnel et convivial; les convives s’y agglutinent facilement. (PHOTO RE/MAX DU CARTIER)

    PHOTO RE/MAX DU CARTIER

    Rénovée il y a plus de dix ans par celui qui a vendu la maison, puis voulu la racheter, la cuisine est encore tout à fait dans l’air du temps avec ses façades tantôt pleines, tantôt vides ou vitrées. Son aménagement est simple et néanmoins fonctionnel et convivial; les convives s’y agglutinent facilement.