Source ID:; App Source:

Sud-Ouest: le spectacle de la ville vu du canal

  • On voit sur cette photo une partie de l’arrière des Lofts Redpath, une ex-usine de sucre rénovée en trois phases de brillante façon, et primée, par la Compagnie immobilière Gueymard et Associés et le Groupe Cardinal-Hardy. (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

    Plein écran

    On voit sur cette photo une partie de l’arrière des Lofts Redpath, une ex-usine de sucre rénovée en trois phases de brillante façon, et primée, par la Compagnie immobilière Gueymard et Associés et le Groupe Cardinal-Hardy.

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

  • 1 / 5
  • La cuisine offre deux particularités. Le sol est très légèrement surélevé, ce qui optimise la vue sur l’extérieur et l’ensemble de cette aire ouverte. Un puits de lumière, possible à cet endroit puisqu’il s’agit du dernier étage, amène un éclairage naturel qui est toujours le bienvenu lorsqu’on travaille. (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

    Plein écran

    La cuisine offre deux particularités. Le sol est très légèrement surélevé, ce qui optimise la vue sur l’extérieur et l’ensemble de cette aire ouverte. Un puits de lumière, possible à cet endroit puisqu’il s’agit du dernier étage, amène un éclairage naturel qui est toujours le bienvenu lorsqu’on travaille.

    PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

  • 2 / 5
  • Un escalier en acier et en bois mène à la mezzanine depuis le salon. (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

    Plein écran

    Un escalier en acier et en bois mène à la mezzanine depuis le salon.

    PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

  • 3 / 5
  • C’est par la salle familiale sur la mezzanine qu’on a accès à la terrasse qui un point de vue exceptionnel sur le centre-ville. Quand il fait trop froid pour sortir, on se rabat sur les jeux, la télé ou le feu de foyer. (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

    Plein écran

    C’est par la salle familiale sur la mezzanine qu’on a accès à la terrasse qui un point de vue exceptionnel sur le centre-ville. Quand il fait trop froid pour sortir, on se rabat sur les jeux, la télé ou le feu de foyer.

    PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

  • 4 / 5
  • Il faut soigner l’aménagement d'une douche. Ici, aucune porte qui retient trop la chaleur pour nous faire geler en sortant. Aucun mur vitré qu’il faut essuyer, laver, astiquer. Accès facile, espace généreux: que demander de mieux? (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

    Plein écran

    Il faut soigner l’aménagement d'une douche. Ici, aucune porte qui retient trop la chaleur pour nous faire geler en sortant. Aucun mur vitré qu’il faut essuyer, laver, astiquer. Accès facile, espace généreux: que demander de mieux?

    PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

  • 5 / 5
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

David Heritage et sa femme Victoria habitaient Tropiques Nord jusqu'en 2010. Lors d'une promenade en patins à roues alignées sur les berges du canal de Lachine, Victoria découvre un complexe d'habitations qui lui plaît. Elle en parle à son mari qui aime l'idée, car le condo offre une terrasse où l'on peut faire du barbecue. On quitte donc les Tropiques pour prendre l'air du large.

L'immeuble a longtemps été laissé à l'abandon à la suite d'un incendie. Il ne restait plus qu'un mur de brique éventré qui offrait sa plaie aux regards des badauds, de plus en plus nombreux à découvrir ce secteur, considéré comme le berceau industriel du Canada.

Nous sommes dans une partie de l'usine de sucre Redpath, dont le bâtiment principal avait déjà été recyclé. En 2004, la Ville permet de construire à neuf sur cette ruine, mais à la condition de conserver le gabarit original de l'édifice disparu. Résultat: cinq étages en briques, un toit pentu et une série de balcons, de terrasses, de coursives et d'escaliers en acier galvanisé qui donnent sur une cour intérieure, en retrait de la rue Saint-Patrick, à laquelle on accède par un cul-de-sac. Ce qui procure beaucoup d'intimité aux occupants. Le hall, minuscule et modeste, mène à l'ascenseur qui s'ouvre directement sur le penthouse. Bref, on est tranquille.

L'appartement est non seulement orienté du côté nord, d'où on a une vue imprenable sur la ville, mais aussi du côté sud, où se trouvent trois petites terrasses privées. Sur l'une d'elles, le couple fait pousser des tomates. La pièce de résistance, la vraie terrasse, est carrément sur le toit et elle est aménagée pour profiter pleinement de l'été, que l'on allonge grâce à une chaufferette au gaz.

David s'est fait plaisir en aménageant une cuisine extérieure où l'on trouve un réfrigérateur et un barbecue haut de gamme, une table-foyer, de l'éclairage d'ambiance et même un monte-charge qui permet de passer aisément la nourriture à partir de la cuisine. Comme les propriétaires aiment recevoir des amis, on s'amuse dehors en été, parfois à la lueur des feux d'artifice, et dans la grande aire ouverte que forment les trois pièces à vivre en hiver. Les invités se retiennent aussi sur la mezzanine, d'où on a une vue plongeante sur la fête et le canal. Le proprio surnomme d'ailleurs sa résidence «Fun House».

Le couple adore le spectacle de la ville qui se déploie sous leurs fenêtres. David apprécie aussi le peu de temps passé à se déplacer au bureau: moins de 15 minutes. Et ce Torontois d'origine ne tarit pas d'éloges sur le côté festif de la ville de juin à août.

Mais alors, pourquoi vendre? L'homme d'affaires voit son entreprise se développer dans la Ville Reine, au point qu'il doit maintenant s'y établir à nouveau. Mais il assure qu'il continuera d'oeuvrer à Montréal et qu'il sera souvent de retour ici pour profiter de la qualité de vie offerte par la métropole.

La propriété en bref

> Prix demandé: 2 495 000$

> Année de construction: 2004

> Pièces: une douzaine, dont 3 chambres, 3 salles de bains et 1 salle d'eau + garage

> Comprend: électroménagers, rideaux, système d'alarme, haut-parleurs encastrés, réfrigérateur extérieur

> Évaluation municipale: 1 887 300$

> Impôt foncier: 13 174$

> Taxe scolaire: 2659$ 

> Frais de copropriété: 1363$ (annuel)

Courtier: Marie-Yvonne Paint, Royal Lepage Héritage, 514 933-5888




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer
  • Sud-Ouest: le spectacle de la ville vu du canal
    On voit sur cette photo une partie de l’arrière des Lofts Redpath, une ex-usine de sucre rénovée en trois phases de brillante façon, et primée, par la Compagnie immobilière Gueymard et Associés et le Groupe Cardinal-Hardy. (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

    On voit sur cette photo une partie de l’arrière des Lofts Redpath, une ex-usine de sucre rénovée en trois phases de brillante façon, et primée, par la Compagnie immobilière Gueymard et Associés et le Groupe Cardinal-Hardy.

  • Sud-Ouest: le spectacle de la ville vu du canal
    La cuisine offre deux particularités. Le sol est très légèrement surélevé, ce qui optimise la vue sur l’extérieur et l’ensemble de cette aire ouverte. Un puits de lumière, possible à cet endroit puisqu’il s’agit du dernier étage, amène un éclairage naturel qui est toujours le bienvenu lorsqu’on travaille. (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

    PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

    La cuisine offre deux particularités. Le sol est très légèrement surélevé, ce qui optimise la vue sur l’extérieur et l’ensemble de cette aire ouverte. Un puits de lumière, possible à cet endroit puisqu’il s’agit du dernier étage, amène un éclairage naturel qui est toujours le bienvenu lorsqu’on travaille.

  • Sud-Ouest: le spectacle de la ville vu du canal
    Un escalier en acier et en bois mène à la mezzanine depuis le salon. (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

    PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

    Un escalier en acier et en bois mène à la mezzanine depuis le salon.

  • Sud-Ouest: le spectacle de la ville vu du canal
    C’est par la salle familiale sur la mezzanine qu’on a accès à la terrasse qui un point de vue exceptionnel sur le centre-ville. Quand il fait trop froid pour sortir, on se rabat sur les jeux, la télé ou le feu de foyer. (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

    PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

    C’est par la salle familiale sur la mezzanine qu’on a accès à la terrasse qui un point de vue exceptionnel sur le centre-ville. Quand il fait trop froid pour sortir, on se rabat sur les jeux, la télé ou le feu de foyer.

  • Sud-Ouest: le spectacle de la ville vu du canal
    Il faut soigner l’aménagement d'une douche. Ici, aucune porte qui retient trop la chaleur pour nous faire geler en sortant. Aucun mur vitré qu’il faut essuyer, laver, astiquer. Accès facile, espace généreux: que demander de mieux? (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

    PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

    Il faut soigner l’aménagement d'une douche. Ici, aucune porte qui retient trop la chaleur pour nous faire geler en sortant. Aucun mur vitré qu’il faut essuyer, laver, astiquer. Accès facile, espace généreux: que demander de mieux?