La ville de Blainville a un lac. Surpris? Non seulement existe-t-il, mais il est l'inspiration derrière un récent projet en promotion immobilière appelé, judicieusement, Blainville-sur-le-Lac.

Marie-Andrée Amiot LA PRESSE

Autour dudit lac (vestige d'une carrière abandonnée), des propriétés cossues, de prestige même, dressées sur de vastes terrains. La plupart ont été construites depuis deux ans tout au plus. Plusieurs sont présentement en vente mais l'une d'elles a retenu notre attention en raison de son apparence qui contraste avec les grandes résidences en pierre que l'on voit habituellement dans les parcs immobiliers érigés depuis quelques années.

 

Construite l'an dernier par son propriétaire, Pierjo Coursol, la maison est sise sur un terrain d'un peu plus de 15 000 pieds carrés. La façade, contemporaine, est parée de pierres grises taillées, alignées à l'horizontale. Les fenêtres en longueur aux cadrages noirs suivent l'arrangement des pierres tout comme la porte d'entrée. Quelques autres maisons du voisinage ont une facture semblable, mais elles sont plutôt rares.

Si l'aménagement extérieur n'est pas terminé (il faudra donc prévoir ce déboursé supplémentaire), l'intérieur est fin prêt avec son look loft très urbain plutôt que banlieue très... banlieue. Peut-être est-ce en raison du jeune âge de son propriétaire. Pierjo Coursol avait 27 ans quand il a construit sa maison. «C'est ma troisième propriété, explique-t-il. J'ai acheté mon premier terrain à 17 ans et j'y ai construit un triplex à 20 ans. Cinq ans plus tard, après l'avoir vendu à profit, je construisais un second triplex sur un autre terrain, que j'ai revendu également avec gain. Et me voici ici aujourd'hui.»

Fort des conseils de son père, architecte, il a choisi soigneusement ses matériaux. Dans le salon, il a apposé un immense panneau composé de carreaux d'ardoise charbon sur lequel il a accroché un téléviseur à écran plat. Une étagère en érable blond coupe le mur et reçoit les périphériques. Un bloc horizontal recouvert des mêmes carreaux divise la salle à manger du salon. Il abrite un long foyer à l'éthanol. Mais ce qui frappe dans cet aménagement à aire ouverte, c'est l'escalier suspendu sans contremarches installé à quelques mètres du vestibule au haut plafond. Pourvu d'une rampe en fer et d'un garde-corps fait de baguettes en acier inoxydable, ses marches blondes semblent suspendues. Bel effet.

À la droite de l'escalier se trouve une grande pièce regroupant le salon, la salle à manger et la cuisine. La cuisine comprend un îlot, assez grand pour asseoir quatre convives. Une étagère surélevée leur permet de manger tout en les isolant des travaux. La cuisinière, avec hotte intégrée, est au centre. Il n'y a pas de hotte pendue du plafond.

M. Coursol a choisi ses armoires, en chêne blanc, pour leur grain veineux qu'il a fait installer à l'horizontale. Une fenêtre plus large que haute est percée au-dessus du comptoir à évier. Une étagère ouverte au-dessus sert aux objets décoratifs.

Le rez-de-chaussée abrite aussi la salle de lessive et une salle d'eau ainsi que deux grands placards. C'est de là qu'on accède au balcon de la cour et au garage.

L'étage compte trois chambres, une grande salle de bains et des penderies. Les portes intérieures, toutes d'une hauteur de huit pieds et aux panneaux horizontaux, rappellent le style de la façade extérieure.

L'aire est ouverte au centre. Un balcon est prévu à l'arrière, en face de l'escalier. Puisqu'il n'y a pas de voisin, le regard donnera sur de vastes champs et autres verdures.

Le sous-sol paraît petit de prime abord. Le propriétaire a prévu une pièce pour une cave à vin qui devra être achevée, mais il n'y a pas de salle commune, que des rangements. C'est que l'espace principal est occupé par un appartement situé à l'arrière de la maison. «C'est pour accueillir de grands enfants ou des grands-parents», explique M. Coursol. On y trouve une salle de bains, une salle de lessive, une cuisine, un séjour et une chambre.

M. Coursol vend sa propriété pour en construire une autre. Sa conjointe et lui ont déjà de grands projets. À suivre donc.

 

La maison en bref

>Prix demandé: 645 000$

>Maison principale: 7 pièces dont 3 chambres

>Une salle de bains, une salle d'eau, garage double, foyer à l'éthanol, cuisinière et lave-vaisselle Jenn-Air inclus

>Appartement: 3 pièces dont une chambre et une salle de bains et salle de lessive; entrée séparée

>Agents: Daniel Deserres et Sonia Duplain. Re/Max T.M.S. 450-433-1151