Source ID:; App Source:

On relaxe après le déménagement

Le rangement sera probablement à revoir deux mois... (Photo : archives La Presse)

Agrandir

Le rangement sera probablement à revoir deux mois après le déménagement, rappelle Sophie Legault, organisatrice professionnelle et auteure du livre Vaincre le désordre.

Photo : archives La Presse

Dossiers >

Déménagement

Habitation

Déménagement

Bon an mal an, près de 250 000 familles québécoises déménagent autour du 1er juillet. Si vous en faites partie, ce guide pratique est pour vous! »

Soixante boîtes. Vingt gros meubles. Une pile de cadres. Et au moins trois pièces à repeindre. L'organisation a beau être au poil, un déménagement décoiffe. Du calme, tempèrent les designers et organisateurs professionnels: après un déménagement, mieux vaut «vivre sa maison» un moment plutôt que de tenter la perfection dès le premier week-end.

«De toute façon, le rangement sera probablement à revoir deux mois après le déménagement, rappelle Sophie Legault, organisatrice professionnelle et auteure du livre Vaincre le désordre. Les semaines qui suivent l'arrivée dans une nouvelle maison nous permettent de comprendre comment on y vivra. Les verres risquent de changer de place dans la cuisine...»

Chantale Carignan en sait quelque chose. En 12 ans, elle et son mari ont déménagé six fois. Au fil des années, les boîtes de Ludovic, Clothilde et Méika ont fait grossir le camion de déménagement. Chaque fois, l'aventure se déroule plutôt bien.

Leur secret? Se résigner à ce que tout ne soit pas parfait dès la première semaine. «Je fais une priorité des chambres des enfants. Ils ont besoin d'être installés rapidement alors je procède à la peinture avant même le déménagement, explique Mme Carignan. Le reste peut attendre. L'important, c'est que ce soit propre. Les idées de décoration me viennent ensuite, après plusieurs semaines.»

Malgré un goût marqué pour les espaces bien organisés, la designer Andrée Beck croit elle aussi qu'il y a une période de transition inévitable après un déménagement. Elle cite en exemple l'éclairage naturel, qui peut à lui seul forcer un réaménagement. «La pièce qu'on avait réservée au bureau peut finalement devenir la salle à manger. Mieux vaut alors ne pas donner tous ses vieux meubles avant le déménagement. Il se peut qu'ils soient utiles.»

Après tout, pour une maison existante, les acheteurs n'ont souvent vu l'intérieur que 20 minutes lors d'une première visite et une heure à l'occasion de l'inspection. Une période nettement insuffisante pour se faire une idée de l'éclairage dans la maison. Le buffet entrera-t-il dans l'alcôve de la salle à manger? Faudra aussi voir après être passé chez le notaire...

«Voilà pourquoi mieux vaut se laisser la chance de bouger les meubles un peu dans la maison avant l'aménagement définitif, ajoute la designer d'intérieur Marie-Andrée Demers. Je suggère d'effectuer les travaux contraignants comme la peinture ou la rénovation de la salle de bains avant le déménagement, mais les autres décisions doivent être prises à tête reposée. C'est quoi, quelques semaines, dans une vie, pour prendre le temps de comprendre sa maison?»

Attendre, oui, mais attention aux objets que l'on conserve pour rien, prévient Sophie Legault: «Ma règle, c'est que si on n'a pas trouvé d'endroit pour un meuble un mois après le déménagement, on s'en débarrasse.»

D'ici là, les nouveaux propriétaires n'auront donc plus à s'excuser du désordre auprès des invités. Ils ne traînent pas: ils font simplement connaissance avec leur maison.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer