Source ID:9f6c6f94-2b26-4091-bcce-ffbd48a070f3; App Source:alfamedia

Quelques questions à poser avant d'embaucher un peintre

N'importe qui peut peindre des murs et des... (photo Thinkstock)

Agrandir

N'importe qui peut peindre des murs et des plafonds. Par contre, tous ne le feront pas à votre satisfaction.

photo Thinkstock

André Dumont

Collaboration spéciale

La Presse

N'importe qui peut peindre des murs et des plafonds. Par contre, tous ne le feront pas à votre satisfaction.

Quelle qualité de peinture sera utilisée? Le peintre nettoiera-t-il ses pinceaux dans votre évier de cuisine? Se pointera-t-il le jour convenu, à l'heure prévue? Les peintres et les entreprises de peinture intérieure n'offrent pas tous des services de qualité équivalente. Voici ce qu'il faut leur demander.

Utilisez-vous du ruban?

Si le peintre que vous souhaitez embaucher admet qu'il utilise du ruban vert, écartez-le d'emblée. Les vrais peintres ont le doigté agile. Ils n'ont pas besoin de ruban pour prévenir les bavures. Ils ne perdront pas de temps à appliquer du ruban pour le découpage à la jonction de deux couleurs ou pour protéger des surfaces.

Préparez-vous les surfaces?

Dans la salle de bains et la cuisine, certains murs doivent d'abord être lavés avec un dégraissant. Tout bon peintre proposera aussi de réparer les murs: trous, fissures, joints bâclés et moulures décollées. Ce travail peut prolonger les travaux d'une journée, car il faut laisser le temps au composé à joint de sécher. Pour offrir un prix imbattable, certains peintres omettent cette étape importante.

Une ou deux couches?

Pour réaliser un travail de qualité, il faut au minimum une couche d'apprêt et une couche de finition. Quand le prix d'une soumission est plus bas, c'est peut-être parce que le peintre entend n'appliquer qu'une couche au plafond, prévient Steve Desrosiers, qui a été entrepreneur sous l'enseigne Qualité Étudiant. «Si j'estime qu'une seule couche au plafond ne sera pas suffisante pour réaliser un travail de qualité, je préfère laisser le contrat à un autre.»

Qui paie la peinture?

Les peintres travailleurs autonomes qui facturent à l'heure ou selon un prix par pièce demandent à leurs clients de payer la peinture séparément. Les entreprises ont plutôt tendance à inclure la peinture dans le prix établi pour l'ensemble des travaux. Les entrepreneurs ont des rabais de 40 à 50 % sur le prix de la peinture, révèle Paul Laflamme. «Notre escompte, on le transfère au client. C'est sur la main-d'oeuvre qu'on fait de l'argent», dit le propriétaire des Entreprises Paul Laflamme.

Quelle qualité de peinture utiliserez-vous?

Chaque fabricant de peinture offre des produits de première, deuxième et troisième qualité. Les prix varient en conséquence. Les peintres professionnels n'utilisent que la première qualité, souvent 100 % acrylique. La main-d'oeuvre coûte beaucoup plus cher que la peinture, alors il n'y a pas beaucoup d'économies à réaliser avec une peinture de qualité inférieure.

Nettoyez-vous à la fin de chaque journée?

Quand le logement ou la maison est habité pendant les travaux, le peintre doit retirer les toiles et ranger son matériel avant de terminer sa journée. «Pour laver des pinceaux dans un évier du client, il faut lui demander la permission. Si le client n'est pas à l'aise, le peintre emballera ses pinceaux et les nettoiera chez lui», dit Steve Desrosiers, aujourd'hui coach d'affaires pour les entrepreneurs Qualité Étudiant.

N'importe qui peut peindre des murs et des plafonds. Par... (Photo Thinkstock) - image 2.0

Agrandir

Photo Thinkstock

Comment voulez-vous être payé?

«Si l'entrepreneur veut être payé en argent comptant, c'est mauvais signe, prévient Paul Laflamme. S'il demande un acompte pour acheter la peinture, ça ne tient pas la route. Tout le monde a un compte chez un fournisseur et il y a un certain délai pour payer.» Les bons entrepreneurs présentent leur facture à la fin des travaux, après s'être assurés de la satisfaction du client.

Pouvons-nous établir une date fixe pour les travaux?

Dans le monde de la rénovation, il est courant de ne pas se présenter à la date convenue. «Je dois finir une autre job», dira l'entrepreneur. «Chez nous, quand on donne une date pour les travaux, on fait tout pour la respecter, dit Paul Laflamme. Le client va rentrer plus tard au bureau pour nous accueillir, alors il veut faire affaire avec des gens sérieux.»

Pouvez-vous consigner votre offre par écrit?

La date des travaux, le choix des couleurs et du type de peinture, la préparation des surfaces, qui déplacera les meubles, le prix: tout cela peut être indiqué dans le contrat, que l'entrepreneur produira en quelques minutes à l'aide d'un logiciel. Il peut même y détailler le déroulement des travaux et préciser, par exemple, qu'on commencera par les chambres à coucher.

En toute légalité

Le peintre doit-il détenir un certificat de compétence? L'entrepreneur doit-il avoir une licence de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ)? En matière de travaux d'entretien et de rénovation, la loi R-20 ne s'applique pas si vous habitez sur place. Voici les informations que la Commission de la construction du Québec (CCQ) nous a transmises à ce sujet.

Pour des travaux de peinture dans un condo, une maison ou un logement d'un multiplex occupé à des fins personnelles, le propriétaire n'est pas tenu d'embaucher un travailleur qualifié, détenteur d'un certificat de compétence décerné par la CCQ, ni de le rémunérer en vertu de la convention collective applicable. Le taux horaire est déterminé par le contrat conclu entre les parties. Une licence de la RBQ n'est pas requise, mais préférable.

Pour des travaux de peinture dans un logement loué, ou dans un édifice multilogement, le propriétaire non occupant doit faire affaire avec une personne ou une entreprise qui détient une licence de la RBQ. Les travailleurs au service de cette entreprise doivent détenir un certificat de compétence décerné par la CCQ. Ces entreprises sont tenues de rémunérer leur main-d'oeuvre selon les conventions collectives qui s'appliquent dans le secteur résidentiel.

Et en cas d'infraction? Si l'entreprise détient une licence de la RBQ, c'est elle qui sera visée par les infractions et qui sera passible d'amende. Si le propriétaire non occupant traite avec une personne sans licence de la RBQ, il sera considéré comme son employeur. Pour l'embauche d'un travailleur sans certificat de compétence, l'amende minimale est de 228 $.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer