Source ID:45c1945b-8e56-45c5-be71-43302f7949a3; App Source:alfamedia

Cinq questions... pour choisir un charpentier-menuisier

Certains charpentiers vont volontairement réduire leur prix en... (photo Thinkstock)

Agrandir

Certains charpentiers vont volontairement réduire leur prix en excluant certains accessoires pour ensuite faire des ajouts à la pièce.

photo Thinkstock

La toiture coule, le robinet fuit, le luminaire ne fonctionne plus, le plancher de céramique orange brûlé a fait son temps. Les occasions de faire affaire avec des entrepreneurs spécialisés sont nombreuses. Mais comment choisir la bonne personne ?  Petit guide pratique en cinq questions.

« Certains charpentiers vont volontairement réduire leur prix en... (photo Thinkstock) - image 1.0

Agrandir

« Certains charpentiers vont volontairement réduire leur prix en excluant certains accessoires pour ensuite faire des ajouts à la pièce », avertit Alexandre Morin, de Gestion Ultima.

photo Thinkstock

Certains charpentiers vont volontairement réduire leur prix en... (photo Thinkstock) - image 1.1

Agrandir

Certains charpentiers vont volontairement réduire leur prix en excluant certains accessoires pour ensuite faire des ajouts à la pièce.

photo Thinkstock

1. QUEL GENRE DE SERVICES L'ENTREPRENEUR PROPOSE-T-IL D'INCLURE AU CONTRAT ?

« Il faut poser les questions sur la façon dont le charpentier va s'y prendre pour faire le travail, explique Michel Talbot, enseignant à l'École des métiers de la construction. Avec trois soumissions, on est généralement en mesure de déterminer ceux qui sont compétents et ceux qui le sont moins. » Selon l'entrepreneur Alexandre Morin, de Gestion Ultima Design, il faut notamment s'assurer que la construction se fera selon le Code du bâtiment. « C'est difficile à vérifier, il faut donc poser toutes les questions qui nous passent en tête pour avoir l'heure juste, soutient-il. Par exemple, est-ce normal de faire tel ou tel travail, pourquoi c'est fait comme ça, etc. » Aussi, est-ce que le charpentier compte ramasser les déchets et les débris et, si oui, est-ce que la facture s'ajoute au prix de son travail ?

2. QUEL EST LE MATÉRIEL INCLUS DANS LA SOUMISSION ?

« Il faut faire très attention aux pièces fournies par les entrepreneurs dans leurs soumissions, avertit Alexandre Morin. Certains charpentiers vont volontairement réduire leur prix en excluant certains accessoires pour ensuite faire des ajouts à la pièce. Si on nous propose une soumission avec une vingtaine d'exclusions, il faut faire attention à ça. » Selon Michel Talbot, tous les ancrages standards comme les clous et les vis devraient être fournis. Seuls les ancrages spéciaux devraient être ajoutés à la charge du client. « Je recommande aussi que l'entrepreneur spécialisé s'occupe de l'achat des matériaux de construction, ajoute l'enseignant. Si le bois est fourni par le propriétaire, qui va payer pour le temps perdu si la commande arrive en retard ? »

3. EST-CE QUE L'ENTREPRENEUR MAÎTRISE BIEN LE TYPE DE TRAVAUX ENVISAGÉS ?

On amalgame souvent les métiers de charpentier et de menuisier, mais certains entrepreneurs sont plus à l'aise dans l'une ou l'autre de ces spécialités. Il faut encore une fois poser les bonnes questions. Certains indices en disent beaucoup. « Ceux qui font de la structure n'ont pas la même allure que ceux qui font de la finition, affirme Michel Talbot. Le charpentier est souvent plus robuste, on le voit dans sa démarche. Les menuisiers qui sont, par exemple, spécialisés dans la fabrication d'escaliers ou d'autres types de travaux de finition ne traînent pas les mêmes outils ; ils vont notamment travailler avec des rabots spécialisés, de plus petites cloueuses, des sableuses orbitales, des toupies. En fait, s'équiper pour faire de la finition, ça coûte une fortune. »

4. COMBIEN DE TEMPS DOIVENT DURER LES TRAVAUX ET QU'EST-CE QUE CELA IMPLIQUE ?

« L'une des questions les plus importantes à poser dès le départ est : où ça commence et où ça finit, soutient Alexandre Morin. Une charpente, c'est l'ossature d'une maison. Ça ne veut pas dire que le charpentier va aller plus loin dans les travaux. Quand les travaux durent plusieurs semaines, c'est d'autant plus important de multiplier les questions. » Il est ainsi pertinent de demander si l'entrepreneur envisage de faire l'isolation et si le prix est inclus dans la soumission. Certains affirment aussi avoir les compétences pour fermer les murs ; il faut s'assurer que c'est bien le cas.

5. AVEC QUI L'ENTREPRENEUR COMPTE-T-IL TRAVAILLER ?

Le charpentier va souvent s'associer à des assistants pour effectuer les travaux. Quand il s'agit de travaux de rénovation résidentielle qui touchent à la structure d'un bâtiment, tous les ouvriers embauchés par l'entrepreneur doivent avoir leurs cartes de compétence de la Commission de la construction du Québec (CCQ). « Est-ce que l'entrepreneur embauche des sous-traitants ou compte sur ses propres employés ? demande Louise Léonard, conseillère en rénovation chez Réno-Assistance. L'entrepreneur qui a des employés a l'ensemble de la responsabilité du chantier. On a ainsi de meilleures chances d'avoir un travail respectueux. À l'inverse, certains entrepreneurs vont donner des sous-traitances à des "Joe Bleau". En posant les bonnes questions, on va apprendre à mieux connaître l'entrepreneur, on comprendra que ce n'est pas toujours le moins cher qui est le meilleur. »




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer