Que peut-on acheter avec un budget d’environ 650 000 $ au Québec ? D’un marché à l’autre, les prix fluctuent. Nous avons fait l’exercice à Chambly et à Granby, deux municipalités de la Montérégie. Bonne visite… virtuelle !

Yvon Laprade Yvon Laprade
Collaboration spéciale

À Chambly

Maison à étage située au 1319, rue Briand
Prix : 649 000 $
Année de construction : 2012
Superficie du bâtiment : 2223 pi2 (planchers chauffants)
Superficie du terrain : 7382 pi2
Taxes : 4111 $ (municipales et scolaire)
Courtière : Catherine Thériault, RE/MAX

  • La cuisine est vaste.

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    La cuisine est vaste.

  • Un îlot bien pratique dans la cuisine

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    Un îlot bien pratique dans la cuisine

  • Le salon est lumineux.

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    Le salon est lumineux.

  • La salle de bains profite de grandes fenêtres.

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    La salle de bains profite de grandes fenêtres.

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

L’avis de l’experte

Nicole Turcot, courtière Via Capitale

« [Comme dans bon nombre de marchés], Chambly connaît une très forte activité immobilière. Actuellement, nous avons 46 maisons à vendre ; dans la vraie vie, on serait autour de 100. On pédale pour aller chercher des maisons à vendre. Ce sont très souvent de jeunes couples, qui viennent de Montréal, et qui sont prêts à payer les prix [demandés] à Montréal... Donc, les prix montent. [Avant la pandémie], on avait une maison clés en main à 475 000 $. Ce n’est plus le cas. On doit maintenant s’attendre à payer 500 000 $ et plus pour une propriété en bonne condition. À vrai dire, depuis un an, les prix ont augmenté de près de 100 000 $ ! Et ça se vend en surenchère. Il faut comprendre que Chambly est une ville attrayante, une ville complète, avec une bonne situation géographique, de bonnes écoles, des équipements communautaires et de loisirs pour la famille. Et il y a le bord de l’eau, le canal de Chambly, le vieux Chambly [qui est appelé à se transformer]. J’ai même des clients attachés à leur ville qui me disent : “Tu ne me sortiras pas de Chambly !” Les prix y sont plus élevés qu’à Belœil, à titre d’exemple. »

À Granby

PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

Maison de Granby

Maison à étage située au 1027, impasse de la Bleuetière, app. 105
Prix : 699 000 $
Année de construction : 2011 (logement au-dessus du garage)
13 pièces (garage double chauffé, foyer au bois)
Superficie du terrain : 19 397 pi2
Taxes : 4704 $ (municipales et scolaire)
Courtière : Shanie Bergeron, RE/MAX

  • Le foyer donne de la chaleur au séjour.

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    Le foyer donne de la chaleur au séjour.

  • La cuisine profite d’une très grande luminosité.

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    La cuisine profite d’une très grande luminosité.

  • Un îlot toujours prisé

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    Un îlot toujours prisé

  • Les divisions sont absentes dans cet espace.

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    Les divisions sont absentes dans cet espace.

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

L’avis de l’experte

Tiffany Howard, Royal LePage

« Dans le marché des maisons de qualité, on a une grosse clientèle qui vient de la grande région de Montréal. Bien souvent, ces gens-là vendent leur condo à très bon prix en ville pour acquérir une propriété unifamiliale, avec garage et un grand terrain. Et ces acheteurs découvrent qu’à 500 000 $ et plus, ils peuvent mettre la main sur une très belle maison. À vrai dire, ils vont payer beaucoup moins cher qu’à Chambly, par exemple, et ils vont habiter dans une maison de plus grande dimension. [En règle générale], ils viennent ici pour s’installer en permanence, changer de mode de vie, y travailler dans le parc industriel, et tout ça à 45-50 minutes de Montréal. On leur fait valoir qu’ils sont à deux pas de Bromont [et sa station de ski, ses terrains de golf]. Il va sans dire que la demande est forte, mais il faut dire aussi qu’il y a deux fois moins de maisons à vendre depuis un an. Le défi, c’est de trouver des propriétés pour nos clients acheteurs. Résultat : les maisons de tous formats se vendent très vite, et bien sûr en surenchère. On peut dire que Granby a les avantages d’une ville de banlieue, en plus d’être près de la nature, avec les parcs, qu’on pense au parc Boivin. »