Depuis près de 25 ans, les Week-ends visites libres aident des acheteurs potentiels d’habitations neuves à faire un choix éclairé. L’édition de ce printemps n’aura finalement pas lieu, ont annoncé les organisateurs à regret. Elle a été reportée à l’automne.

Danielle Bonneau Danielle Bonneau
La Presse

Le site web de la campagne promotionnelle offre tout de même beaucoup d’informations en ligne pour guider ceux qui cherchent à acheter (ou louer) une nouvelle construction dans la grande région de Montréal, rappelle Jacques Beaulieu, fondateur et producteur des Week-ends visites libres. Le contenu du site demeure accessible à longueur d’année et il est mis à jour régulièrement.

« Il est plus important que jamais d’augmenter son niveau de connaissance et de se préparer, estime M. Beaulieu. La recherche en ligne permet d’éliminer des projets qui ne conviennent pas et de gagner du temps. »

Les projets participants sont regroupés dans leurs municipalités ou arrondissements respectifs. Ils sont aussi subdivisés en six catégories : les abordables (350 000 $ et moins, taxes en sus), pour les familles (trois chambres et plus), le luxe abordable (de 250 000 $ à 500 000 $), de prestige, option 55+, ainsi que le locatif.

Divers conseils sont également donnés aux acheteurs pour les aider à mieux comprendre les rouages de l’industrie et tirer avantage des divers programmes d’aide financière.

La technologie à la rescousse

Selon M. Beaulieu, le volet virtuel des Week-ends visites libres gagnera en importance. L’accès simple et rapide à des visites virtuelles et à des vidéoconférences constitue un bon moyen de se renseigner avant de se déplacer.

La technologie virtuelle reflète mieux l’ensemble d’un projet et permet de mieux le comprendre. Tous ne sont pas à l’aise avec les plans en deux dimensions ou les élévations.

Jacques Beaulieu

« Moi le premier, je ne comprends pas l’espace, ajoute-t-il. Cela me prend du concret. Une visite virtuelle, c’est le bonheur ! On peut voir à quoi va ressembler un appartement. On peut aussi mieux se représenter les immeubles et le quartier environnant. »

Un changement est en train de s’opérer, constate-t-il. Il y a de plus en plus d’outils virtuels pour aider à faire des choix, que ce soit dans les bureaux des ventes ou en ligne. Le site web de la campagne de promotion de l’habitation neuve reflétera cette réalité.

Consultez le site Mon habitation neuve