(Toronto) La chambre immobilière du Grand Toronto exhorte ses agents immobiliers à cesser de tenir des visites libres en raison de la pandémie de COVID-19, alors qu’une recommandation similaire a déjà été faite la semaine dernière par la chambre immobilière de la région du Grand Vancouver.

La Presse canadienne

Selon l’organisation de la région de Toronto, même si la décision de tenir des visites libres appartient aux agents immobiliers et à leurs clients, la chambre immobilière supprimera les informations sur les visites en personne sur son système d’inscription et son site web.

La chambre encourage les agents immobiliers à utiliser d’autres options, telles que la vidéo et les visites virtuelles, pour limiter les rassemblements publics et ralentir la propagation du virus, comme l’ont imploré les agences de santé publique.

Le Conseil immobilier de l’Ontario, qui réglemente la profession d’agent immobilier, a également recommandé de mettre fin aux visites libres, sauf en cas de « nécessité absolue », se gardant toutefois d’émettre une interdiction formelle.

La semaine dernière, la chambre immobilière du Grand Vancouver a fortement recommandé à ses 14 000 agents immobiliers de ne pas tenir de visites libres sur la base des directives des autorités gouvernementales.

Les deux chambres immobilières ont également renoncé à une règle exigeant que les propriétés répertoriées soient disponibles pour les visites.