Pandémie ou pas, de nombreux urbains sont attirés par l’idée de quitter la grande ville. Nous vous présentons pour la dernière fois cette semaine le portrait d’un exilé qui n’a pas hésité à épouser une nouvelle vie hors du 514.

Émilie Côté Émilie Côté
La Presse

« Un coup de tête », lance-t-il.

Et cela en est tout un !

Montréalais depuis l’âge de 10 ans, Simon Maltais Morand n’avait jamais mis les pieds à Chicoutimi avant d’y élire domicile, en septembre dernier.

Il a accepté une offre qu’il ne pouvait pas refuser : devenir disquaire à la boutique Planète Claire, qui appartient à son ami Martin Desgroseilliers (lui aussi un ex-Montréalais qui avait déjà travaillé comme DJ à Chicoutimi avant de revenir s’y installer).

À l’origine, Planète Claire avait pignon sur la rue Saint-Denis, à Montréal. Ensuite, c’est devenu le « bar-disquaire » Vinyle Chope, annexé au Pub West Shefford.

Simon Maltais Morand travaillait dans ce bar de l’avenue du Mont-Royal lorsque la pandémie s’est déclenchée. Quand l’établissement a brièvement rouvert l’été dernier, c’était à personnel réduit. « C’était vraiment difficile et les perspectives n’étaient pas très bonnes. »

« La nouvelle réalité » de Montréal

En plus de voir son emploi menacé, Simon Maltais Morand a dû quitter l’été dernier l’appartement abordable du Plateau–Mont-Royal où il vivait depuis 10 ans. « Je ne payais pas trop cher, car j’étais là depuis longtemps, mais il y a eu un nouveau propriétaire et j’ai perdu mon appart. »

C’est là qu’il a constaté « la nouvelle réalité » du parc locatif montréalais avec des « 3 1/2 à 1200 $ ». Il s’est alors retrouvé brièvement avec des colocataires. À 40 ans, c’était hors de question.

Parenthèse : avant le Pub West Shefford, Simon Maltais Morand avait travaillé chez le disquaire Aux 33 Tours et comme directeur de la programmation à la radio étudiante CHOQ. FM. Le mélomane s’est aussi occupé du choix des artistes qui se produisent au Pub l’Annexe Saint-Ambroise (voisin de la Brasserie McAuslan).

Donc, quand son ami Martin Desgroseilliers lui a lancé l’idée de quitter Montréal – un an après lui – pour devenir le gérant de Planète Claire, il a dit oui.

Comme nous le disions, Simon Maltais Morand n’avait jamais visité Chicoutimi. « Un gros move », convient-il.

Je partais un peu dans le néant, mais la conjoncture était là… J’ai décidé d’y aller all-in en me disant que j’allais revenir si je n’aime pas ça.

Simon Maltais Morand, qui a quitté Montréal pour Chicoutimi

Trois mois plus tard ? « J’adore ça ! »

Il se plaît déjà à Chicoutimi, bien qu’il ait essentiellement connu la ville en période de COVID-19 avec niveau d’alerte rouge, sans son dynamisme culturel. Il ne s’attendait pas à une vie aussi urbaine. Planète Claire est située rue Racine, au centre-ville, où il y a plusieurs beaux commerces indépendants, dont le café Cambio (une coopérative qui torréfie ses grains de café sur place) et des épiceries de quartier avec une riche sélection de bières de microbrasseries.

« Je n’avais aucune attente, donc c’est une belle surprise, dit-il. Et tout est moins cher qu’à Montréal. » La nourriture, constate-t-il, mais aussi les loyers. Au Saguenay, on peut se trouver un beau nid de trois pièces et demi à 500 $ par mois.

Ce qui demande le plus d’adaptation dans sa nouvelle vie ? « Les transports en commun. » Non seulement Simon Maltais Morand ne possède pas de voiture, il n’a pas de permis de conduire. Un moindre mal pour sa nouvelle vie qu’il affectionne.

Il ne s’ennuie pas du 514. « J’ai beaucoup d’amis qui travaillent en restauration et dans les bars à Montréal. Ils changent de carrière ou ils retournent aux études. C’est un peu triste », souligne-t-il.

« Prendre le temps de jaser »

Planète Claire (titre d’une chanson du groupe The B-52’s) est le seul disquaire indépendant de Chicoutimi. « Notre service est spécialisé. »

La vente des vinyles n’est pas encore aussi populaire à Chicoutimi qu’à Montréal, mais Simon Maltais Morand s’enthousiasme du chemin qu’il reste à faire. « J’aime prendre le temps de jaser avec les clients. »

Planète Claire fait du commerce en ligne et sachez que la boutique assure la livraison dans différents points de chute à Montréal.

> Consultez le site de Planète Claire