Que peut-on acheter avec un budget d’un peu moins de 800 000 $ au Québec ? D’un marché à l’autre, les prix fluctuent. Nous avons fait l’exercice dans un quartier central de Montréal, Rosemont–La Petite-Patrie, et à Beaconsfield, ville de banlieue de l’Ouest-de-l’Île. Bonne visite… virtuelle !

Yvon Laprade Yvon Laprade
Collaboration spéciale

À Rosemont

Duplex situé au 5919, 5921, 24e Avenue

Prix : 749 000 $

Année de construction : 1934

Rez-de-chaussée : 8 pièces ½ ; étage : 5 pièces ½ (2 garages)

Superficie du terrain : 2050 pi2

Revenus bruts annuels (potentiels) : 43 200 $

Taxes : 5864 $ (municipale et scolaire)

Courtière : Mariline Foucreault, Groupe Sutton

  • Vue de l’intérieur

    PHOTO PACIFICA-PRODUCTIONS

    Vue de l’intérieur

  • La salle familiale

    PHOTO PACIFICA-PRODUCTIONS

    La salle familiale

  • La cuisine

    PHOTO PACIFICA-PRODUCTIONS

    La cuisine

  • Une salle de bains

    PHOTO PACIFICA-PRODUCTIONS

    Une salle de bains

  • Une deuxième salle de bains

    PHOTO PACIFICA-PRODUCTIONS

    Une deuxième salle de bains

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’avis de l’experte

Juliette Mourez, Sutton Immobilia

« Si on a un budget de 800 000 $ et qu’on vise le marché de Rosemont–La Petite-Patrie, on va trouver un très beau condo de grande superficie, au rez-de-chaussée, avec un sous-sol aménagé. Et si on opte pour un duplex, on peut le faire soit à titre de propriétaire occupant, soit à titre d’acheteur-investisseur. À ce prix, on peut s’attendre à ce que les duplex aient subi des rénovations qui remontent à 10-15 ans ; dans ce cas, leur état est assez soigné. L’acheteur-investisseur qui opte pour la location peut louer le rez-de-chaussée [avec deux chambres à coucher], à plus de 1300 $ par mois, et le logement du deuxième étage, à environ 1000 $ mensuellement. Chose certaine, les plex sont très demandés, et cette tendance s’accentue, étant donné qu’il n’y a pas véritablement de nouvelles constructions [d’immeubles de ce type] dans Rosemont–La Petite-Patrie, et dans d’autres quartiers centraux de Montréal. »

À Beaconsfield

PHOTO YETTA SUN

Maison à Beaconsfield

Maison à paliers multiples située au 269, Markham Road

Année de construction : 1975

Prix : 758 000 $

Dimensions du bâtiment : 12,55 m sur 12,83 m (irrégulier)

4 chambres à coucher, 2 garages

Superficie du terrain : 8176 pi2

Foyer au bois

Taxes : 5061 $ (municipale et scolaire)

Courtière : May Zhu, Globec

  • Cuisine, salle à manger et salon

    PHOTO YETTA SUN

    Cuisine, salle à manger et salon

  • La cuisine

    PHOTO YETTA SUN

    La cuisine

  • L’entrée et l’escalier qui mène à l’étage

    PHOTO YETTA SUN

    L’entrée et l’escalier qui mène à l’étage

  • L’entrée

    PHOTO YETTA SUN

    L’entrée

  • La terrasse couverte

    PHOTO YETTA SUN

    La terrasse couverte

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’avis de l’expert

Isaiah Long Vourantonis, M Immobilier 

« Si vous cherchez une maison dans l’Ouest-de-l’Île, vous pourriez choisir d’habiter Beaconsfield [population : 19 324 habitants]. À plus ou moins 800 000 $, vous avez de fortes chances de tomber sur un bungalow des années 1970-1980 qui a été remis au goût du jour par son propriétaire. Mais on trouve également des maisons à paliers multiples. On parle ici de propriétés construites avec des matériaux qui ont résisté à l’usure des années, avec un garage, un terrain très vert, avec des arbres à maturité, qui peut couvrir 8000 pi2. On doit comprendre que Beaconsfield demeure une banlieue tranquille, avec un cachet familial qui attire [de plus en plus] les jeunes familles. Or, dans un marché très actif, je dois admettre que l’offre n’est pas des plus abondantes, en ce moment. Les vendeurs ont donc peu de concurrence et cela fait grimper les prix, il va sans dire. À titre d’exemple, la maison qui était affichée à 750 000 $, il y a quelques mois à peine, se vend maintenant au-delà de 800 000 $. Fait à souligner : les acheteurs chinois comptent pour de 20 à 30 % de notre clientèle. »