Des propriétaires nous ouvrent les portes de leur demeure d’exception, offerte sur le marché de la revente.

Marie-Andrée Amiot Marie-Andrée Amiot
La Presse

C’est fou ce qui se cache dans les montagnes des Laurentides. Les petits chalets sans prétention ont fait place aux constructions luxueuses. Auparavant inexplorées et intouchées, les forêts accueillent maintenant de grandes propriétés discrètement dissimulées dans les bois. Et si on roule trop vite, on risque de passer tout droit.

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE HUMANIA TL

La véranda à la tombée du jour. Une galerie encercle la pièce, une rareté dans ces constructions. Il y a des lumières partout sur cette propriété, éclairant les sentiers et la forêt.

Prenez celle de Benoît Barbeau et de Nancy Ouellet. Leur maison et ses dépendances sont bien assises, éloignées des voisins, à l’aboutissement d’un chemin discret. On se croirait très loin en forêt, mais on est à peine à une dizaine de minutes de Sainte-Adèle, dans le domaine Riverdale.


PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE HUMANIA TL

La petite île est comme un cadeau inespéré. Les propriétaires l’ont aménagée en ajoutant une cuisine extérieure complète ainsi qu’un petit quai, tout en gardant l’aspect sauvage des lieux.

La propriété est immense avec ses 130 000 pi2. M. Barbeau nous a d’abord invitée à visiter les lieux extérieurs. Bordé par le croisement de deux rivières qui bouillonnent doucement, le terrain longe l’eau. À cela s’ajoute une jolie chute qui cascade joyeusement sur le terrain du couple. Les sentiers sont balisés et méticuleusement entretenus. En prime, il y a ce petit pont en bois qui mène vers la petite île privée du couple aménagée pour recevoir les amis. Robinson Crusoé serait jaloux de cette cuisine extérieure avec ses appareils haut de gamme et son comptoir en granit.

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE HUMANIA TL

C’est le point central de la maison. Le salon est réchauffé physiquement et métaphoriquement par la grande cheminée. Quand le feu a réchauffé les pierres, la chaleur est transférée vers le système de chauffage de la maison.

M. Barbeau, entrepreneur général en affaires qui confesse détester la vie urbaine, a construit les bâtiments de son terrain campagnard ainsi que les sentiers et les bornes en pierre qui délimitent les espaces. Il y a la maison principale, un abri d’auto pour les jouets motorisés de la famille, un chalet en cèdre pour les enfants, un garage détaché (en plus des trois autres de la maison), un spa, etc. Bref, assez pour que tout le monde y trouve son compte.

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE HUMANIA TL

Une cuisine pratique, sans être démesurée. Derrière la porte décorée de fer forgé se cachent un garde-manger et des étagères pour ranger les livres de recettes.

« On a élevé nos enfants ici, explique le jeune sexagénaire rencontré chez lui lors d’une de ces journées parfaites de septembre. Les enfants [quatre garçons] ont profité de tout ce que la nature avait à offrir. » Au fil des ans, la famille a défriché juste assez pour créer des sentiers et des aires de repos qui mènent vers l’eau. « Quand les enfants étaient plus jeunes, on les installait dans des tubes gonflables et on les laissait suivre le courant. J’allais les chercher quand ils arrivaient au bout du terrain et on recommençait ! »

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE HUMANIA TL

Une partie de la véranda. L’autre est occupée par une grande table pour les soupers en (presque) plein air.

À l’écouter parler, on imagine les soirées joyeuses sous les arbres et les partys de famille près de l’eau, hiver comme été. Charme assuré avant même de traverser le seuil de la maison. On n’avait rien vu encore.

Luxe et autonomie font bon ménage

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE HUMANIA TL

Les pierres au sol du hall d’entrée ont été soigneusement choisies sur le terrain par les propriétaires. La porte d’entrée est plus grande qu’à l’habitude. La porte à gauche abrite un placard qui s’ouvre des deux côtés de la maison.

La maison, avec ses tourelles et ses bardeaux, est imposante : sa façade mesure près de 100 pi. Le gros molosse Bazou, qui nous accueille bruyamment, surveille la maison. « C’est un chien de garde », précise son propriétaire, qui nous suggère de l’ignorer.

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE HUMANIA TL

Ce passage à l’étage est le trait d’union entre les deux côtés de la maison. Au fond, c’est le coin des enfants. À gauche, invisible sur la photo, est celui des adultes avec la chambre principale, les walk-ins et la grande salle de bains. À noter les parquets en bois dont les planches viennent d’une ancienne mine d’or en Alberta !

M. Barbeau explique qu’il a conçu sa maison « Post and Beam » de type nordique (Craftsman) afin qu’elle puisse répondre à quelques critères.

On la voulait rustique et luxueuse, mais plus que tout, on voulait pouvoir affronter des crises en tout confort.

Benoît Barbeau, copropriétaire de la demeure

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE HUMANIA TL

En plus de la douche, les propriétaires ont choisi d’installer deux baignoires sur pattes. Chacun peut y choisir sa température idéale !

M. Barbeau est un autonomiste, c’est-à-dire qu’il croit que l’ensemble de la maison doit fonctionner même en cas de panne d’électricité majeure ou devant tout autre état chaotique. Il a conçu sa propriété pour permettre à sa famille de vivre confortablement advenant une telle situation. « S’il arrive un évènement majeur qui nous empêche de sortir, je veux que ma famille soit à l’abri avec tout le matériel nécessaire pour assurer sa subsistance pendant des mois ou même des années. »

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE HUMANIA TL

Une des quatre chambres à l’étage. Celle-ci est reliée à sa jumelle par une mezzanine qui faisait le bonheur des jeunes. Sous cette mezzanine se trouve une salle de bains complète.

Ainsi, pendant deux ans, le couple a songé à une foule de détails pour « réussir » sa maison. Le résultat est une propriété autonome qui pourrait rouler pendant plusieurs mois sans aide extérieure. Génératrice puissante qui assure le fonctionnement de toute l’électricité de la maison, foyers au bois, deux chauffe-eau, grande chambre froide pour les victuailles, ouvertures sécurisées, bref, le couple a pensé à tout.

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE HUMANIA TL

Trois pièces de cette maison peuvent servir de bureau. Celui-ci a été conçu pour les enfants et s’ouvre sur leurs chambres.

Mais en visitant cette luxueuse maison et sa merveilleuse véranda ombragée, on se dit que ce ne serait pas si mal si on y passait quelques semaines coupés du monde. Les espaces bien définis entre celui des enfants et celui des adultes permettent à chacun de se réfugier dans ses appartements. Un immense foyer réchauffe le salon ouvert sur la salle à manger et la cuisine. Pour le travail à domicile, la maison compte deux bureaux et une pièce bien isolée au sous-sol à l’épreuve du feu. En plus, on y reçoit l’internet haute vitesse. La campagne à son mieux !

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE HUMANIA TL

Le sous-sol comprend un bar, une salle de dégustation de vin, une pièce fermée et à l’épreuve du feu, une salle de bains avec baignoire, etc.

Pourquoi partir ? Parce que la maison est devenue trop grande. Il ne reste qu’un enfant aux études qui, bientôt, volera de ses propres ailes. La vie ne sera pas trop perturbée, puisque la famille vivra dans une autre maison, calquée sur celle-ci, mais un peu plus petite. Bien entendu, le luxe et l’autonomie seront au rendez-vous.

La propriété en bref

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE HUMANIA TL

Ce petit chalet en cèdre est assis sur la propriété, entre la rivière et la maison principale. Il a été bâti pour accueillir les amis des enfants.

Prix demandé : 1 995 000 $

Année de construction : 2004

31 pièces comprenant 4 chambres, 3 salles de bains, 1 salle d’eau. Île privée, garages (jusqu’à neuf voitures), en bordure de rivière, chute.

Superficie du terrain : 130 383 pi2

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE HUMANIA TL

Voici la chute qui longe le terrain de la propriété. Au printemps, elle est particulièrement agitée !

Évaluation municipale : 953 900 $

Impôt foncier : 10 944 $

Taxe scolaire : 953 $

Courtiers : Anne Léger et Frédéric Tremblay, Royal Lepage Humania TL

> Consultez la fiche de la propriété