Atypique, la propriété de Simone Geadah et de Pierre Gibeault se dessine sur deux niveaux organisés à la fois pour se rassembler et pour que les hôtes et leurs invités soient indépendants. Ce lieu donnant accès au lac Massawippi est ceinturé d’un extraordinaire jardin composé par la maîtresse des lieux.

Emmanuelle Mozayan-Verschaeve Emmanuelle Mozayan-Verschaeve
Collaboration spéciale

Simone Geadah et Pierre Gibeault passaient une fin de semaine en amoureux au Manoir Hovey quand ils ont remarqué qu’un terrain voisin donnant accès au lac était en vente. « Ç’a été un vrai coup de cœur et on a fait l’offre d’achat rapidement. On a toujours aimé l’architecture moderne, dont celle de Frank Lloyd Wright, et on a vu là l’occasion de s’inspirer de ce style », raconte Mme Geadah. Le couple s’est rencontré il y a 42 ans à l’École de technologie supérieure et Pierre était encore actif quand ils ont décidé de s’installer à North Hatley. Habitués à la vie montréalaise, ils ont trouvé ici le parfait compromis entre ville et nature, puisque le village est à moins de 15 minutes de Magog et de Sherbrooke. « Je me suis mise à dessiner la maison parce qu’avant de faire mon bac en génie, j’avais fait une technique en architecture », poursuit-elle. Une première expérience auprès d’un bureau d’architectes pour bonifier ses plans s’est avérée infructueuse, mais la seconde chez Nature Humaine a été très positive. « Ils ont eu l’ouverture d’esprit d’accepter notre projet et l’ont évidemment embelli. L’entrepreneur Gaétan Berger a aussi fait un excellent travail », souligne la propriétaire.

Un environnement sublimé

Broussailleux et pentu, le terrain d’origine s’est métamorphosé en un domaine de rêve combinant plusieurs plateaux et tout a été mis en œuvre pour que cette maison contemporaine et son époustouflant aménagement paysager s’impriment harmonieusement dans l’environnement. Les propriétaires ont pris soin d’organiser une barrière végétale isolant complètement la maison de la rue donnant sur l’accès principal. Chaque plante, chaque arbre a été choisi patiemment par Simone : « Je n’y connaissais rien, mais avec la magie d’internet, j’ai trouvé beaucoup de renseignements. » Pour elle et son mari, le jardin et la maison devaient refléter le bonheur de vivre et de recevoir afin que tous les visiteurs s’y sentent comme chez eux.

L’entrée cochère extérieure jumelée à un support à bois gigantesque témoigne déjà des volumes généreux, de l’esthétisme et du souci du détail des hôtes. « Les passages sont larges et quelqu’un qui viendrait en fauteuil roulant n’aurait pas de problème pour se déplacer. Comme on voulait beaucoup recevoir, on a fait une bigénérationnelle », explique Mme Geadah, qui a choisi des matériaux faciles à entretenir, dont des dalles d’ardoise sur le sol du niveau supérieur et de grands carreaux de porcelaine grise dans les espaces du rez-de-jardin. Chauffants, ces planchers maximisent le confort.

  • L’eau de la piscine rappelle celle des Caraïbes grâce à la couleur sable du revêtement du bassin.

    PHOTO FOURNIE ENGEL & VÖLKERS MONTRÉAL

    L’eau de la piscine rappelle celle des Caraïbes grâce à la couleur sable du revêtement du bassin.

  • Les appartements des propriétaires commencent par une pièce qui leur sert de bureau et de séjour télé-bibliothèque. Ils ont fait faire deux lits encadrant le bureau pour avoir leurs petits-enfants encore très jeunes à proximité de leur chambre quand ces derniers viennent séjourner chez eux sans leurs parents.

    PHOTO FOURNIE ENGEL & VÖLKERS MONTRÉAL

    Les appartements des propriétaires commencent par une pièce qui leur sert de bureau et de séjour télé-bibliothèque. Ils ont fait faire deux lits encadrant le bureau pour avoir leurs petits-enfants encore très jeunes à proximité de leur chambre quand ces derniers viennent séjourner chez eux sans leurs parents.

  • La chambre des maîtres des lieux s’ouvre sur une vaste terrasse.

    PHOTO FOURNIE ENGEL & VÖLKERS MONTRÉAL

    La chambre des maîtres des lieux s’ouvre sur une vaste terrasse.

  • Sobre et zen, la salle de bains des maîtres, à l’instar de celles du rez-de-jardin, est équipée d’une douche à l’italienne.

    PHOTO FOURNIE ENGEL & VÖLKERS MONTRÉAL

    Sobre et zen, la salle de bains des maîtres, à l’instar de celles du rez-de-jardin, est équipée d’une douche à l’italienne.

  • Le rez-de-jardin voué aux invités est entièrement autonome, y compris sur le plan énergétique. Baigné de lumière, il inclut un séjour et une cuisine à aire ouverte, ainsi que trois chambres dont une double, deux salles de bains et une salle de lavage.

    PHOTO FOURNIE ENGEL & VÖLKERS MONTRÉAL

    Le rez-de-jardin voué aux invités est entièrement autonome, y compris sur le plan énergétique. Baigné de lumière, il inclut un séjour et une cuisine à aire ouverte, ainsi que trois chambres dont une double, deux salles de bains et une salle de lavage.

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un souffle japonisant

Ces amoureux d’architecture moderne se sont aussi inspirés des habitats japonais. Ils ont donc aménagé les espaces de façon fonctionnelle et leur ont insufflé une atmosphère pure et apaisante grâce à la présence du cèdre au plafond. De l’entrée, on se dirige vers la cuisine, qui jouit de la vue sur le lac à l’instar de toutes les autres pièces principales. La zone salon-salle à manger dessert les espaces privés des propriétaires à gauche et la véranda à droite. Le rez-de-jardin, quant à lui, s’organise comme un appartement complet.

Piscine, spa, tennis

La piscine mitoyenne à la véranda jouxte un spa, précédé d’un sauna et d’une douche à vapeur ; un terrain de tennis édifié en bas de la propriété complète les loisirs. « Je voulais qu’on se sente comme au Club Med », dit Simone. Le coin baignade domine le jardin choyé par sa propriétaire : « J’ai découvert la nature quand je suis arrivée ici. Pierre voyageait pour le travail, j’étais donc souvent seule, alors j’avais du temps. J’y suis allée section par section, alors ç’a été long. J’ai planté des arbres fruitiers devant le rez-de-jardin, j’ai fait une descente avec de grosses pierres pour aller au lac et un troisième plateau pour créer un fire place. »

Le projet de Pierre

Cette expérience a été enivrante pour Simone, mais Pierre y a peu participé puisqu’il travaillait encore pendant les années de réalisation. Depuis, il a pris sa retraite. « On vend parce qu’on a mis un terme à notre projet et qu’on a envie d’en faire un autre ! Cette fois-ci, c’est moi qui assisterai Pierre. J’espère que les prochains acheteurs seront des gens un peu comme nous qui veulent partager leur bonheur avec leurs amis et leur famille, parce que l’important dans la vie, c’est d’être avec les gens qu’on aime et de jouir du moment présent », conclut-elle.

La propriété en bref

Prix demandé : 3 299 000 $

Année de construction : 2014

Superficie du terrain : 2,15 acres

Superficie de la maison incluant le rez-de-jardin : environ 6000 pi2

Évaluation municipale : 847 800 $

Taxes municipales : 10 763 $

Taxe scolaire : 867 $

Descriptif : propriété avec vue imprenable sur l’eau. Accès au lac Massawippi, terrain de tennis, sauna finlandais pour quatre personnes, douche vapeur, spa, piscine, jardin avec bacs et plus.

Courtiers immobiliers : David O’Malley & Martin Rouleau, Engel & Völkers Montréal/Québec

> Consultez la fiche de la propriété