Des propriétaires nous ouvrent les portes de leur demeure d’exception, offerte sur le marché de la revente.

Christiane Desjardins Christiane Desjardins
Collaboration spéciale

C’est un chalet ou une maison ? En raison de son emplacement sur le bord du lac Masson, à Estérel, et de son environnement bien boisé, c’est un chalet. Pour le confort et les commodités, c’est assurément une maison. La propriété qui vient clore l’année 2019 de notre chronique « Le tour du propriétaire » est une maison-chalet.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

La façade de la maison, de style contemporain, sur la place des Piverts.

C’est d’ailleurs un peu dans cet esprit que la propriété a évolué, depuis qu’elle appartient au couple Bourque-Lussier. « On voulait un chalet pour nos enfants. Ils étaient avec nous, mais maintenant, ils ne le sont plus. C’est devenu notre résidence principale », résument Marcelle Bourque et Pierre Lussier, avec qui on s’est entretenue par le biais de l’application Facetime. Eh oui ! pendant qu’on visitait leur propriété, en ce jour gris de novembre, eux se trouvaient en République dominicaine. Lui à la retraite et elle en semi-retraite, ils se sont accordé une pause soleil en cette période mi-figue, mi-raisin qu’est la fin de l’automne. Mais avant de partir dans le Sud, Marcelle avait pris soin de faire le sapin dans le séjour. Et le piano et les guitares étaient au garde-à-vous, au rez-de-jardin, prêts pour le retour de la famille et les festivités du temps des Fêtes.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Nous voici rendus au rez-de-jardin, auquel on accède par l’escalier, qu’on aperçoit, à droite. C’est ici qu’on écoute des films et qu’on fait de la musique.

« On a toujours plein de monde chez nous, c’est ce qui donne l’âme à la maison. »

— Marcelle Bourque

Rénovée et conviviale

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

On voit ici une des quatre chambres de la propriété. Trois d’entre elles, dont celle-ci, donnent sur le lac.

Construite en 1982 et perchée en hauteur, la propriété dispose d’un terrain d’une largeur de 132 pi sur le bord de l’eau. Après l’avoir acquise, il y a quelques années, Marcelle et Pierre ont entrepris de la rénover. Et pas qu’un peu. Ils se sont investis totalement, ont pratiquement tout refait, allant même jusqu’à ajouter des pièces. « On y a mis toute notre âme et tout notre cœur », signale Marcelle. « Ça aide d’avoir un fils entrepreneur général, renchérit Pierre. C’est lui [leur fils Jean-Philippe] qui a géré tous les travaux. »

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Les pièces à vivre sont à aire ouverte, avec de hauts plafonds, et la généreuse fenestration donne sur le lac. Le manteau de foyer en pierres est un des rares éléments que le couple a choisi de conserver. Heureuse décision !

Le toit, les murs, les plafonds, les planchers, la fenestration, la plomberie, l’électricité, le chauffage, c’est simple, tout y est passé. Le style contemporain s’est imposé tout naturellement, sans fla-fla, bling-bling ou autres divertissements visuels inutiles. Ici, la sobriété et la qualité donnent le ton. Et dans toute cette aventure de rénovation, il y avait un leitmotiv : la vue sur l’eau. C’est ainsi que pratiquement toutes les pièces offrent une vue sur le lac Masson.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Une autre vue du rez-de-jardin. Le bois et un poêle à combustion lente, qu’on ne voit pas sur la photo, donnent du caractère à la pièce et réchauffent l’atmosphère.

L’extérieur a aussi été complètement réaménagé, avec une attention particulière pour les terrasses et coins détente. Et là, on a affaire à une femme de goût, qui est aussi une véritable professionnelle : Marcelle a été vice-présidente et copropriétaire de Jardin de ville, une entreprise spécialisée en mobiliers de jardin haut de gamme. L’entreprise a été fondée par sa mère, il y a plus de 60 ans, et a pris un essor considérable sous la férule de Marcelle et de sa sœur, Johanne. L’entreprise a été vendue il y a quelques années, mais Marcelle y œuvre encore à 25 % du temps, évalue-t-elle.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

On accède à la véranda trois saisons par ces larges portes-fenêtres qui jouxtent la cuisine et le séjour. Pendant la belle saison, elles sont toujours ouvertes.

Contemplation et action

Voisin de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, Estérel est reconnu comme un endroit de villégiature privilégié, qui a aussi l’avantage d’être situé à environ une heure de Montréal. Est-il besoin de préciser qu’ici, c’est beau été comme hiver ? C’est beau pour la contemplation autant que pour l’action. Les sports d’été et d’hiver ne laissent pas de répit aux hyperactifs. Le lac Masson communique avec le lac Dupuis et le lac du Nord, tous trois navigables. « L’été, avec le bateau, ça fait des beaux partys, on a toujours plein de monde », commente Marcelle. L’hiver, il y a le patinage sur le lac, le ski de fond, les randonnées, les pentes de ski à proximité…

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Le lac Masson communique avec le lac Dupuis et le lac du Nord.

Changement

Marcelle et Pierre ont décidé de s’installer à Estérel il y a quatre ans. Ils apprécient la tranquillité, la sécurité, la grandeur des terrains et l’accès à un grand plan d’eau navigable. Ils vendent parce que, disent-ils, la maison est devenue un peu grande pour eux et qu’ils aiment le changement. Ils envisagent toutefois de demeurer dans le secteur d’Estérel, d’autant plus que Pierre, administrateur à la retraite, y est échevin depuis deux ans. Notre homme s’est aussi improvisé acteur, à la demande de son courtier immobilier, Jimmy Lemieux. Ce dernier a entrepris de tourner une vidéo pour montrer la propriété sous tous ses angles, tout en y insérant un petit scénario, et il a demandé à M. Lussier de jouer son propre rôle. Une décision spontanée et une expérience amusante à laquelle ont aussi participé les deux fils des propriétaires, et quelques personnages surprises… 

PHOTO FOURNIE PAR REMAX

L’été sur la terrasse

La propriété en bref

Prix demandé

1 495 000 $

Évaluation municipale

862 300 $ pour 2020

Taxe municipale

7126 $

Superficie du terrain

75,29 m x 35,2 m irr

Superficie de la maison

272 m2

Nombre de chambres

4

Salles de bains

3

Courtier

Jimmy Lemieux, Remax