La nouvelle filiale d’Hydro-Québec s’apprête à bousculer la gestion de la consommation d’énergie, notamment dans le résidentiel, avec de premiers tests imminents chez des clients volontaires.

Sylvain Sarrazin Sylvain Sarrazin
La Presse

Dans un premier temps, des thermostats intelligents seront installés pour contrôler la température et l’énergie par une plateforme numérique assortie d’un « coach énergétique » pour optimiser la consommation. « Ce serait comme une montre d’exercice dont les données seraient optimisées grâce à un entraîneur », évoque Cendrix Bouchard, un des porte-parole d’Hydro-Québec.

Les thermostats intelligents pourront par la suite être équipés d’algorithmes qui permettront, après les pannes, des reprises graduelles automatisées pour éviter de créer des pressions subites sur le réseau.

Le service s’étendra, à terme, à plusieurs secteurs, avec par exemple des bornes de recharge bidirectionnelle, grâce auxquelles on pourra puiser l’énergie stockée dans la batterie d’un véhicule, au besoin. L’autoproduction solaire et sa gestion « intelligente » sont aussi dans les plans.

Les installations clés en main seront « très concurrentielles », et une forme de « rétribution » serait prévue pour les participants, permise par les économies réalisées à l’échelle collective.

Hilo est actuellement à la recherche de 1000 testeurs dans quatre régions (Montréal, Québec, Gatineau et Trois-Rivières) et invite les personnes intéressées à s’inscrire sur son site. Les volontaires retenus pourront essayer gratuitement le service de maison intelligente et bénéficier d’une offre exclusive au moment de devenir clients.