Source ID:71533c7a4be9361684e25372f64e1df4; App Source:StoryBuilder

Dessiner sur les murs d'un condo à vendre

Samedi dernier, Jeff Lee, courtier immobilier chez Engel & Völkers, 
avec... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Samedi dernier, Jeff Lee, courtier immobilier chez Engel & Völkers, 
avec sa collègue Marie-Claude Bergeron, a invité des enfants 
à dessiner sur les murs d'un condo avant sa mise en vente.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Deux courtiers immobiliers montréalais ont permis aux enfants de briser un interdit en les invitant à dessiner sur les murs d'un condo avant sa mise en vente. Une façon d'attirer l'attention sur ce petit projet de trois logements, situé dans l'est de Rosemont, mais aussi d'inviter le voisinage à le découvrir. Après la visite libre, place au dessin libre.

Quand vient le temps de faire la mise en marché d'une propriété, Jeff Lee, courtier immobilier chez Engel & Völkers, aime faire les choses différemment. Il a déjà organisé un barbecue (avec poulailler !) dans la cour d'une résidence pour inviter des courtiers à la présenter à leurs clients. Samedi dernier, avec sa collègue Marie-Claude Bergeron, il a invité les enfants du quartier à un atelier de dessin en compagnie de l'illustratrice Ana Roy. Lundi, un groupe de 18 enfants d'une garderie voisine a pris le relais pour décorer les murs blancs du logement, qui est situé au rez-de-chaussée du projet appelé Le Chou Box.

Celui qui, avant d'être courtier, travaillait en marketing, ne cache pas que le but ultime est de trouver un acheteur pour les logements du projet. « C'est ludique, c'est visuel, ça va circuler, affirme Jeff Lee. Au lieu de juste dire "maison à vendre", on fait quelque chose de différent. »

Jeff Lee et Marie-Claude Bergeron, courtiers immobiliers chez... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Jeff Lee et Marie-Claude Bergeron, courtiers immobiliers chez Engel & Völkers

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Mais, précise-t-il, la vente n'est pas le but premier de cette initiative. « L'objectif est de faire découvrir le projet aux gens du quartier parce que, veut, veut pas, on les a dérangés pendant une bonne partie du printemps, souligne Jeff Lee. Ils peuvent voir qu'on est là et que ça s'active. Je n'ai jamais vu autant d'enfants dans un quartier. Il y a une garderie sur les quatre coins. On voulait faire quelque chose d'un peu plus ludique. Il y a une approche moins vendeur aujourd'hui. On n'est pas habillés en suit. »

Pour organiser cette activité, les courtiers ont dû convaincre les promoteurs du projet ainsi que l'entrepreneur, qui devra repeindre les murs en blanc après l'opération, puisque quand l'idée a germé, la couche finale de peinture avait déjà séché.

Des enfants du quartier ont participé à un... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Des enfants du quartier ont participé à un atelier de dessin 
en compagnie de l'illustratrice Ana Roy.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Le projet le Chou Box

Le logement dans lequel les enfants ont exprimé leur talent, un rez-de-chaussée avec cour et sous-sol, a été officiellement mis en vente mardi dernier. Deux autres condos, à l'étage, sont aussi à vendre. Situé avenue d'Orléans, Le Chou Box a été dessiné par la firme L. McComber-architecture vivante. Son nom est un clin d'oeil au bâtiment qui se trouvait jadis sur ce terrain, soit une maison à un étage de type « shoebox ». Très peu d'éléments ont été conservés de l'ancien bâtiment. Même la façade, qui devait à l'origine être préservée, a finalement été remplacée, avec l'accord de l'arrondissement.

https://www.lechoubox.com/




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer