Source ID:63fb165376f132549c40c6227475c817; App Source:StoryBuilder

Les leçons d'une transaction

Quand les offres se multiplient, la tentation de... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Quand les offres se multiplient, la tentation de la surenchère peut être grande. Or, ce n'est pas toujours l'offre la plus élevée qui l'emporte.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Quand les offres se multiplient, la tentation de la surenchère peut être grande. Or, ce n'est pas toujours l'offre la plus élevée qui l'emporte. Quatre constats tirés de la transaction que nous avons suivie.

Le meilleur prix ne l'emporte pas toujours

L'offre la plus haute est souvent celle qui l'emporte. Mais pas toujours. Dans cette transaction, la vendeuse a été séduite par une offre plus basse, mais plus intéressante à ses yeux au niveau de la signature de l'acte de vente et de l'occupation des lieux. Ici, la préapprobation hypothécaire n'a pas été déterminante, mais elle a assurément été prise en compte. Les acheteurs qui ont été choisis n'en avaient pas, mais ils ont affirmé avoir déjà obtenu un prêt pour une autre transaction qui ne s'est finalement pas concrétisée.

L'importance de se démarquer

Sur les quatre offres qui ont été déposées, trois affichaient le même prix au moment de leur présentation à la propriétaire. Toutes avaient sensiblement les mêmes conditions liées à l'inspection, au financement et à la lecture des documents de copropriété. D'offrir une signature de l'acte de vente avant l'occupation des lieux est une façon de se démarquer, selon la courtière immobilière Anick Truong. Tout comme proposer le versement d'un acompte.

Être prêt à bouger rapidement

Dans le cas où les promesses d'achat sont nombreuses, les délais d'acceptation sont souvent courts. Il importe de pouvoir réagir rapidement si on souhaite bonifier son offre lorsqu'on est informé que d'autres promesses d'achat ont été reçues.

Se présenter

Le vendeur aime toujours connaître le profil des acheteurs. Anick Truong se fait un devoir de présenter la promesse d'achat de ses clients en personne lorsque c'est permis. Ici, aucun courtier ne s'est déplacé, ce qu'elle déplore. L'un d'eux avait toutefois rédigé une lettre présentant ses clients et leur offre. C'est d'ailleurs la leur qui a été acceptée.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer