Au printemps 2020, le média québécois de plein air Beside ouvrira sa première « destination » à Lanaudière. Il y initiera un nouveau rapport avec l’environnement grâce à des expériences qui entrelacent nature et culture. Les chalets en vente et en location, destinés aux pionniers modernes, seront conçus par la firme Appareil architecture.

Muriel Françoise Muriel Françoise
Collaboration spéciale La Presse

Moins de trois ans après le lancement de son magazine, Beside, qui rassemble une importante communauté de jeunes actifs sensibles à la nature, vient d’annoncer la création d’une première « Destination » dans la forêt de Lanaudière, à une heure de route de Montréal.

Le terrain dans lequel s’inscrira le projet Beside Cabins fait plus de 1250 acres, soit une fois et demie Central Park. Il abrite deux lacs et 40 km de sentiers. Les chalets qui y seront construits par la firme Appareil architecture s’adressent aux citadins soucieux de décrocher d’une vie hyperconnectée pour recharger leurs batteries et nourrir leur créativité. « Nous ne visons pas les experts du plein air, mais plutôt des épicuriens animés d’une envie de découverte que nous appelons les pionniers modernes », précise Jean-Daniel Petit, président et cofondateur de Beside.

Tableaux naturels

PHOTO FOURNIE PAR BESIDE

Le terrain dans lequel s’inscrira le projet Beside Cabins fait plus de 1250 acres, soit une fois et demie Central Park. Il abrite deux lacs et 40 km de sentiers.

L’architecture minimaliste aura pour mission de rapprocher les gens de la nature en la mettant en valeur. « Nous sommes partis de l’idée d’un retour aux sources, à l’essentiel, de l’expérience à vivre en nature pour la concevoir », explique Kim Pariseau, fondatrice d’Appareil architecture à qui a été confié le mandat de créer 75 habitations de 750 pi2 ou 1250 pi2, sur des terrains de 2,2 à 5,0 acres, en trois temps (phase 1 : printemps 2020, phase 2 : printemps 2021 et phase 3 : printemps 2022). Ces habitations seront inspirées des cabanes des pionniers d’autrefois et des hangars à bateaux. De grandes ouvertures vitrées permettront « d’encadrer » le paysage à la façon de tableaux et de suivre le spectacle des saisons et de la vie en forêt.

Le foyer rassembleur dans un salon en contrebas sera un élément important de chaque logement au mobilier intégré. Tout le nécessaire pour les fins de semaine au vert, comme la vaisselle, sera également pensé grâce à un travail avec des artisans locaux. « Nous voulons que ce lieu soit une vitrine du savoir-faire québécois », souligne Kim Pariseau qui collaborera notamment avec la firme montréalaise de design écologique À Hauteur d’homme.

Transmission de savoir-faire

IMAGE STUDIO ABSTRACT, FOURNIE PAR BESIDE

L’expérience se poursuivra sur le terrain bordé de 900 acres entièrement préservés sous forme d’un parc naturel privé où les hôtes pourront se baigner, pêcher, faire du canoë, partir en randonnée ou encore s’adonner à la cueillette. Ils pourront également prendre part à des cours et à des ateliers pratiques avec des artisans et spécialistes de la vie en plein air. Une programmation qui varie au fil des saisons permettra ainsi de s’initier à la mycologie, à la fabrication de mouches, à l’escalade, à la cuisine sur feu de bois ou à la survie en forêt. Une maison longue, inspirée de celles des Premières Nations, abritera un studio de musique, un établi et un espace de création. Les propriétaires, les locataires et leurs visiteurs pourront par ailleurs profiter de points d’observation et de bibliothèques cachées dans la forêt.

Cet ambitieux projet, réalisé notamment grâce à un partenariat financier avec Desjardins, a été inspiré des voyages de l’équipe de Beside dans les pays nordiques, en particulier en Finlande. « L’architecture y est utilisée pour amener les gens à apprécier la nature. Je pense que nous sommes capables de créer la même chose ici en explorant ce qui nous rend uniques », souligne Jean-Daniel Petit. La prévente des chalets débutera à l’été.