Un coup de pouce attrayant pour les premiers acheteurs

Gatineau a lancé le Programme d'aide financière à... (Photo Martin Tremblay, Archives La Presse)

Agrandir

Gatineau a lancé le Programme d'aide financière à l'acquisition d'une propriété qui couvre une partie de l'île de Hull, soit le centre-ville.

Photo Martin Tremblay, Archives La Presse

Charles-Édouard Carrier

Collaboration spéciale

La Presse

Congé de taxe, droits de mutation réduits, prêts à faible taux d'intérêt, les municipalités ont plus d'un tour dans leur sac pour convaincre les futurs propriétaires de s'établir sur leur territoire. En voici trois exemples au Québec.

Gatineau

Gatineau a ainsi lancé le Programme d'aide financière à l'acquisition d'une propriété (PAFAP) qui couvre une partie de l'île de Hull, soit le centre-ville. La subvention atteint 5000 $ pour un premier acheteur ou 7500 $ pour une famille.

Un rapport produit par le Service de l'urbanisme et du développement durable (SUDD), avec la collaboration d'autres services municipaux, y soulignait la faible présence d'enfants de 14 ans et moins, un faible taux de propriétaires occupants ainsi qu'un faible taux de logements pouvant accueillir les familles dans le secteur.

«Le PAFAP vise à encourager la mixité de l'île de Hull en encourageant les familles et les premiers acheteurs à venir s'y établir», explique Bianca Paquette, du service des communications à la Ville de Gatineau.

Thetford Mines

La Ville de Thetford Mines a pour sa part mis sur pied un programme de crédit de taxes pour les nouveaux propriétaires d'une maison neuve.

«Entre 2015 et 2017, 26 demandes ont été formulées. Parmi celles-ci, on compte une majorité de jeunes citoyens de moins de 35 ans, dont certains qui avaient quitté la région pour leurs études et qui ont par la suite fait un retour dans leur région natale», explique Valérie Lehoux, conseillère en communication à la Ville de Thetford Mines.

Pour la municipalité, ce programme permet non seulement de garder les jeunes professionnels dans la région, mais il encourage également la construction de nouvelles résidences et favorise le rajeunissement de certains quartiers.

Napierville

Parfois, le succès de ces mesures dépasse les attentes. À Napierville, la totalité du budget de 100 000 $ prévu pour le Programme d'accès à la propriété a été dépensée. «Nous avons eu 49 demandes. L'expérience a été positive», résume la mairesse Chantale Pelletier, en ajoutant que la municipalité s'est grandement inspirée du programme de la Ville de Magog. «Ça s'est inscrit dans une volonté de lancer un incitatif pour amener des jeunes familles dans notre milieu, poursuit-elle. On voyait le programme comme un levier pour y arriver.»

Avant de se laisser influencer par une mesure d'accès à la propriété pour le choix d'une propriété, il est donc recommandé de s'assurer que cette dernière est toujours en vigueur. Dans bien des cas, il s'agit d'enveloppes budgétaires non renouvelables et l'argent est distribué selon la règle du premier arrivé, premier servi.

L'aide des gouvernements

Les gouvernements provincial et fédéral offrent aussi des mesures favorisant l'accès à la propriété. Dans son plus récent budget, le gouvernement provincial a annoncé un crédit d'impôt de 750 $ pour l'achat d'une première maison. Cette somme s'additionne au crédit d'impôt au fédéral de 626 $ déjà existant.

Une autre mesure fiscale du gouvernement fédéral est le Régime d'accession à la propriété (RAP). Les nouveaux propriétaires peuvent retirer jusqu'à 25 000 $ de leur régime d'épargne-retraite (REER) et utiliser cet argent en mise de fonds pour leur future maison. La somme doit être remboursée dans les 15 ans suivant l'achat, et ce, sans intérêt.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer