Imaginez un cambrioleur qui pénètre dans une pièce affichant des tableaux de valeur, sur la pointe des pieds... pour être aussitôt repoussé par une éjection de gaz opaque brouillant toute visibilité. Son réflexe: déguerpir.

Carole Thibaudeau LA PRESSE

Un tel générateur de brouillard, commercialisé depuis 15 ans en Europe comme équipement de sécurité, a été lancé en juin à Montréal, par la société Bandit Canada, distributeur pour la multinationale belge Bandit N.V. Certains propriétaires résidentiels s'y intéressent, bien que la clientèle principale soit du milieu commercial.

Entièrement fabriqué en Belgique, mais approuvé par la Canadian Standards Association (CSA), l'appareil ressemble à un haut-parleur de 27 cm par 25, haut de 36,5 cm. Un technicien en systèmes de sécurité peut l'intégrer à une installation déjà en place.

Comme en discothèque

Le gaz éjecté s'apparente à celui utilisé dans les salles de spectacle et les discothèques. «Une pièce de 40 m2, avec une hauteur de plafond standard, sera comblée en trois secondes, affirme Charles Gravel, directeur général de Bandit Canada. C'est simple: on ne peut pas voler quelque chose qu'on ne voit pas!» Le brouillard, sec et de couleur blanche, a été parfumé au menthol, afin de ne pas être confondu avec une fumée d'incendie. Il faut attendre une vingtaine de minutes avant que le brouillard ne se dissipe.

Bandit Canada soutient que le gaz émis est inoffensif pour les humains, les animaux, les matériaux de la maison et la nourriture. Dans un espace protégé par un générateur de brouillard, on placera toutefois un détecteur d'incendie sensible à la chaleur plutôt qu'un détecteur conventionnel.

Une protection active

Dans un scénario typique, lorsqu'un intrus entre par une porte ou une fenêtre, l'alarme est déclenchée et la centrale est alertée. Si le malfaiteur poursuit sa marche jusqu'au périmètre protégé, le détecteur de mouvement confirme sa présence et l'éjection du gaz est actionnée.

Un client de Bandit Canada, citoyen d'Outremont, a affirmé à La Presse que le générateur de brouillard lui apportait un appréciable sentiment de sécurité. Ce propriétaire a fait installer deux boîtes Bandit, dans sa résidence contenant des biens de valeur, notamment des antiquités. Il s'absente souvent de longues périodes - deux mois - avec sa famille, et sa maison a déjà été cambriolée par le passé.

«Je possédais déjà un système de sécurité très élaboré, relate-t-il. Mais le gros avantage du générateur de brouillard, c'est qu'il agit immédiatement pour dissuader le cambrioleur. Autrement, même avec le système le plus sophistiqué du monde, il s'écoule au moins dix minutes entre l'effraction et l'arrivée des policiers. Dix minutes, c'est long. Le voleur a le temps de se sauver avec son butin. Je pars maintenant l'esprit plus en paix.»