Quitter une vie de quartier, une cour paysagée pour s'établir en condo exige des ajustements. Aussi, pour atténuer le choc de la transition, deux résidants de Val-Bélair ont choisi de vivre dans le secteur du Vieux-Port de Québec à deux pas du marché, du fleuve et de la rue Saint-Paul. Mais leur objectif premier était de se rapprocher du travail pour avoir à passer moins de temps dans le trafic d'où l'idée d'emménager à proximité du centre-ville.

Lise Fournier LE SOLEIL

Avant de prendre possession des lieux, le couple a choisi de réaménager le condo situé dans un vieil entrepôt converti en unités de logements. Avec l'aide de la designer Nancy Gauthier, il a repensé tout l'intérieur qui avait conservé ses vieux murs de briques et de pierres ainsi que de belles poutres en bois dans les pièces de séjour.

 

En partant, le défi a été de rendre l'appartement lumineux, souligne Mme Gauthier. Or comme il n'était pas possible d'ajouter des fenêtres, on s'est rabattu sur des matériaux et des couleurs qui réfléchissent la lumière. Ainsi, dans la cuisine, le blanc des murs et des comptoirs a été rehaussé de panneaux d'armoire en laque italienne d'un rose-mauve tonifiant.

«Mes clients avaient vu ce type de cuisine dans un magazine et ils ont voulu le reproduire dans leur condo. C'est assurément un design audacieux, indique Nancy Gauthier. Mais le résultat est tellement intéressant qu'il vaut la peine de s'y aventurer.» Et pour respecter l'ancienneté de l'immeuble, la de-signer a ajouté du bois sur les dosserets qui reprennent ainsi la couleur des poutres du plafond et s'harmonisent avec la pierre et la brique du mur mitoyen. Ce qui apporte une touche rustique à l'ensemble. Les planchers de merisier sont teints en gris.

Évidemment, pour aérer l'espace, l'ameublement est blanc avec pour seule concession un dessus de table en bois. Et la partie de comptoir un peu plus large sert aussi de coin dînette.

Pour la salle de bain, la de- signer a privilégié la laque italienne brillante dans les tons de vert frais afin de donner l'impression d'une oasis de paix. Et pour répondre aux besoins du couple, il a été décidé de sacrifier le bain pour une immense douche sans seuil ni porte.

La douche couvre tout un mur. Comme elle mesure trois pieds de large par neuf pieds de long, il a été possible d'inclure un rangement à l'intérieur de l'espace, mentionne encore Nancy Gauthier. Pour faire contraste avec le vert et le blanc, du brun chocolat.

Même si le condo ne fait que 1400 pieds carrés, l'agencement du mobilier, des teintes et des matériaux favorise la luminosité tout en agrandissant l'espace. Pour Nancy Gauthier, c'est une belle façon d'effectuer une transition entre la vie de banlieue et celle plus branchée du centre-ville.

www.nancygauthierdesigner.com