Source ID:; App Source:

L'arbre derrière les feuilles

La période est excellente pour faire l'inspection de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La période est excellente pour faire l'inspection de ses arbres et d'en assurer la taille si nécessaire.

Photothèque Le Soleil

Larry Hodgson (collaboration spéciale)
Le Soleil

La chute des feuilles des arbres est surtout vue par les jardiniers comme la fin de la saison horticole, mais c'est aussi une occasion en or pour étudier l'état de nos arbres. En effet, sans feuilles, leur structure est visible, ce qui permet de voir les défauts.

 Les problèmes qu'on voit le plus souvent sont reliés aux branches. Certaines sont cassées et doivent être supprimées. D'autres frottent sur des branches voisines, ce qui les affaiblira et les tuera éventuellement. Idéalement l'une des deux doit partir. Parfois on voit un «balai de sorcière» (un amas de branches partant du même point) causé par une mauvaise taille antérieure. Il doit être supprimé pour ne pas provoquer des bris futurs. Ou bien il peut y avoir une branche très vigoureuse qui commence à se prendre pour un deuxième tronc, ce qui finit souvent par créer une fourche qui s'ouvrira et qui causera la perte de l'arbre. Aussi, avec le temps, les branches inférieures d'un arbre se trouvent parfois dans notre chemin. Pour ne pas que personne se blesse à la tête en passant sous l'arbre, mieux vaut «remonter sa cime» en supprimant les branches problématiques.

 Dans tous ces cas, la solution se trouve dans la taille. On peut la faire soi-même si les branches sont près du sol ou si on peut les atteindre avec un sécateur à manche long (dans ce dernier cas, le port d'un casque protecteur est obligatoire). Pour les branches hors de portée ou très grosses et les arbres situés sous les fils électriques, il est préférable de faire affaire avec un arboriculteur certifié. Évitez les soi-disant «émondeurs» qui tuent plus d'arbres qu'ils n'en sauvent. En passant, on peut tailler un arbre en tout temps.

 Quand on veut raccourcir une branche embêtante, il s'agit de la couper juste au-delà d'une branche secondaire dirigée dans le sens voulu. Pour supprimer complètement une branche, par contre, on coupe près du tronc, mais sans endommager le collet. Si la branche est grosse, utiliser cette technique en trois étapes :

 1) faire une entaille (jusqu'au tiers seulement de son diamètre) SOUS la branche à 30 cm du tronc,

 2) couper (par le dessus) la branche au complet à 35 cm du tronc et

 3) supprimer le moignon (chicot) restant. Cela pour éviter que l'écorce ne se déchire jusqu'au tronc quand la branche tombera.

 D'autres découvertes

 Attendez-vous à d'autres surprises aussi. Vous voyez un nid de guêpes, rond comme un ballon grisâtre dans les branches? Ne paniquez pas, la reine et ses travailleuses sont mortes à cette date et la nouvelle reine est bien emmitouflée dans le sol quelque part : jamais les guêpes ne réutilisent un ancien nid.

 La vue du nodule noir est bien plus sinistre. Cette maladie des pruniers et des cerisiers (parfois d'autres fruitiers) s'attaque aux branches : une masse allongée noire, comme une saucisse, recouvre la branche. Le nodule pousse comme un cancer, étouffant les branches atteintes et les faisant mourir, puis s'étend à d'autres. Tristement, votre arbre est désormais condamné : tout au plus peut-on prolonger sa vie en supprimant les nodules.

 Coupez les branches atteintes 20 cm plus bas que le nodule. Pour éviter d'étendre la maladie au moment de la taille, stérilisez le sécateur à l'alcool à friction entre chaque coupe. Je suggère aussi de planter un arbre de remplacement (et pas un cerisier ni un prunier!) dès le printemps. Quand votre prunier et cerisier mourra, le «jeune» aura déjà atteint une bonne taille.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer