Le jardin a besoin d'eau, c'est un fait, mais lorsque la météo devient capricieuse, avec des ondées régulières ou une petite pluie fine et pénétrante qui ne s'arrête pas, le jardinier qui n'a pas de récoltes, conserves ou confitures en cours peut vite tourner en rond dans son cabanon. S'il pleut, à l'abri, le moment est idéal pour:

Valérie Chansel ASSOCIATED PRESS

Le jardin a besoin d'eau, c'est un fait, mais lorsque la météo devient capricieuse, avec des ondées régulières ou une petite pluie fine et pénétrante qui ne s'arrête pas, le jardinier qui n'a pas de récoltes, conserves ou confitures en cours peut vite tourner en rond dans son cabanon. S'il pleut, à l'abri, le moment est idéal pour:

— nettoyer les pots, tuteurs et autres accessoires non utilisés abandonnés dans un coin du jardin. Brossez-les à l'eau savonneuse, puis immergez-les quelques heures dans une eau javellisée à 10 pour cent. Rincez-les à l'eau claire. Désinfectez également les tessons et billes d'argile;

 

— dépoussiérer les plantes vertes à feuilles lisses non duveteuses (caoutchouc et autres ficus, aralia, marantha, philodendron, yucca, etc...). Sortez-les sur le balcon ou sur la terrasse, sous la pluie afin que celle-ci lessive les impuretés déposées sur les feuilles. Après avoir secoué les plantes pour les égoutter, essuyez les feuilles une par une à l'aide d'un chiffon doux. Profitez-en pour ameublir la terre de surface des pots avec une fourchette et apporter de l'engrais (bâtonnets fertilisants, dés de perles d'engrais ou engrais liquide dilué dans l'eau d'arrosage);

 

— faire des boutures de tiges herbacées (ex. queue de lion ou Leonotis). Prélevez des fragments d'extrémités non fleuris de 10 à 15 cm de longueur. Effeuillez la base (ne conservez que 2 ou 3 feuilles). Recoupez nettement la base du fragment sous un oeil (renflement de la tige au niveau du point d'accroche des feuilles), à l'aide d'un sécateur bien affûté. Trempez la base du fragment dans de la poudre d'hormones de bouturage. Repiquez la bouture dans un godet, dans un mélange de sable et de terreau à peine humide. Placez le godet à la lumière, coiffé d'une demi-bouteille en plastique retournée pour recréer l'atmosphère d'une serre autour du fragment. Essayez également avec les fuchsias (fragment de 5 à 8 cm de longueur), les lauriers-roses et les gourmands des pieds de tomates (il suffit de les placer dans un verre d'eau pour qu'ils s'enracinent);

 

— confectionner des potées de plantes aquatiques (pontédérie, thalia, prêle) ou de plantes frugales tapissantes championnes de la sécheresse (sédums, joubarbes). Prévoyez un récipient étanche pour les premières (demi-tonneau, seau en zinc) et un contenant plus large que haut pour les secondes (coupelles avec un mélange de sable, de terreau et de petits gravillons décoratifs en surface);

 

— préparer de jolies étiquettes: bâtonnets de glace ou pinces à linge en bois avec le nom des plantes inscrit en grands caractères à l'encre noire, petit pot en terre cuite retourné avec une lettre pour identifier une planche ou un carré du potager, galet verni, pochette plastifiée découpée en languettes... La fabrication des étiquettes est très souvent une affaire de récup!