Source ID:; App Source:

Petit guide de la tondeuse

La neige partie, la tondeuse retrouve son royaume... (Photo archives Le Soleil)

Agrandir

La neige partie, la tondeuse retrouve son royaume vert au plaisir des petits... et des grands

Photo archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Allard
Le Soleil

Il vous faudra bientôt couper le gazon. Et, pour certains, acheter une tondeuse. Mais laquelle? À essence, électrique, manuelle? Petit guide des tendances.

 Écolos, dépitez-vous, la tondeuse à essence rafle encore la faveur populaire. Pour les grands terrains et les paresseux qui laissent pousser le gazon longtemps avant de le tondre, elle reste la plus efficace. Les moteurs à quatre temps - moins polluants que ceux à deux temps - sont toutefois devenus la norme.

 À côté des moteurs américains et japonais, le moteur chinois a commencé à faire son entrée. «Ils sont moins chers et de très bonne qualité», résume Gaétan Lefebvre, président de Lachance et fils, qui ne vend que des modèles à essence. «Sinon, il n'y a pas vraiment de nouveautés cette année», indique-t-il.

 Au Canadian Tire de Vanier, les nouveaux modèles aussi se font rares. Côté tendances, la technologie sure start, sur les modèles Troy-Bilt, permet un démarrage facile et rapide. «Quand tu appuies sur l'amorceur (primer), il y a vraiment une bonne quantité d'essence qui se rend à l'allumage», explique René Boissonneault, spécialiste des tondeuses au Canadian Tire de Vanier.

 Parmi la vaste sélection offerte, une tondeuse fait de l'ombre à ses compétitrices : la Troy-Bilt rouge munie de roues pivotantes à l'avant. Celles-ci permettent de manoeuvrer la tondeuse sans avoir à la soulever sur les roues arrière pour changer de direction et de suivre les contours de la pelouse autour des arbres, des arbustes et des plates-bandes. Le modèle est aussi doté d'un moteur Kawasaki quatre temps de conception OHV (over head valves ou soupapes en tête), ce qui offre plus de puissance et d'économie d'essence, tout en étant plus silencieux. Son prix : 680 $

 Au Réno-Dépôt de Beauport, de plus en plus de clients cherchent des modèles à essence avec démarrage électrique. «Au lieu de tirer sur la corde pour démarrer, il faut juste peser sur le bouton. C'est très faible et ça évite de forcer», explique Guy Laprise, coordonnateur des ventes chez Réno-Dépôt. Deux modèles en sont pourvus : le Yard King à 490 $ et le Lawn-Boy à 390 $.

 Tondeuses manuelles

 Consolation pour les écolos, la tondeuse manuelle est celle qui connaît la plus importante croissance chez les détaillants de la capitale. «Les gens sont conscientisés à l'environnement, ils nous posent de plus en plus de questions sur ces modèles», dit M. Laprise.

 La tondeuse manuelle est bien sûr la plus silencieuse et la plus écologique. En plus, elle permet de garder la forme. Plus vous la poussez rapidement, mieux elle coupe puisque vous êtes en quelque sorte le moteur. Les tondeuses de marque Gardena reposent sur des roulements à bille très précis qui nécessitent peu d'efforts. Au Réno-Dépôt, cette dernière se vend 235 $.

 Contrairement aux autres types de tondeuses, la plupart des manuelles sont dotées de lames cylindriques qui tondent à la verticale, comme un rouleau. Préférée des chefs d'entretien des terrains de golf, elle coupe l'herbe plus rase que les tondeuses à lame rotative.

 Sur le site Internet de Rona, on recommande la tondeuse manuelle, surtout aux propriétaires de petits terrains (2000 pi ca ou moins). Mis à part la Gardena, qui est plus dispendieuse, son prix est très abordable, variant entre 99 $ et 199 $, «dépendant de la qualité de ses composantes, comme l'ajustement en hauteur, l'ajustement de la distance entre le couteau et le contre-couteau en fonction de l'épaisseur du brin d'herbe, etc.»

 «Ça fait un très beau travail en autant que vous n'ayez pas un terrain accidenté. Si votre terrain est le moindrement cahoteux, vous allez avoir beaucoup plus de misère à avoir une très belle coupe que si votre terrain était complètement droit», précise M. Boissonneault.

 Gaétan Lefebvre, de Lachance et fils, note pour sa part que les tondeuses manuelles coûtent cher à aiguiser (environ 80 $). Mais M. Boissonneault, qui en a vendu beaucoup, affirme qu'il ne se souvient pas d'avoir vu de lames ébréchées, «sauf si les gens ont des cailloux sur leur terrain», dit-il.

 Tondeuses électriques

 Bénéficiant elles aussi d'un engouement écologique, les tondeuses électriques ont la cote cette année, indique M. Boissonneault. Ceux qui possèdent de petits terrains sans aménagement paysager optent pour le modèle avec fil électrique. Au Canadian Tire, le flamboyant modèle Worx, avec son design aérodynamique, fait tourner les têtes. Entièrement en plastique, il est beaucoup plus léger. «C'est un petit bolide», dit-il. Son prix : 250 $.

 Soeur de la tondeuse électrique avec fil, la tondeuse rechargeable est dotée d'une batterie qui se recharge entre les utilisations. Cette année, Canadian Tire offre un modèle de marque Yardwork avec batterie interchangeable. C'est-à-dire que lorsque celle-ci tombe en panne, il suffit de la remplacer par une autre, que vous devez cependant acheter séparément.

 Sans fil, les tondeuses rechargeables sont plus faciles à manier. Mais la batterie risque de se décharger avant la fin de la tonte si vous possédez un grand terrain. Or, une batterie se recharge habituellement en 24 heures, indique M. Laprise, de Réno-Dépôt de Beauport.

 Alors, vous savez quelle tondeuse choisir ? «Quoi qu'il en soit, dit M. Boissonneault, achetez toujours une tondeuse qui répondra à vos propres besoins et à ceux de votre terrain.»

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer