Source ID:; App Source:

Le temps des semis s'en vient

Les petites lanternes de Sandersonia aurantiaca sont irrésistibles...

Agrandir

Les petites lanternes de <i>Sandersonia aurantiaca </i>sont irrésistibles même si la densité des fleurs pourrait être moins grande que ne le laisse croire la photo.

Pierre Gingras

Fin janvier, c'est le temps ou jamais de vous procurer les nouveaux catalogues postaux et de faire vos commandes. Calculez deux à trois semaines pour les obtenir par la poste, une bonne quinzaine de jours pour recevoir vos semences, et vous voilà déjà à la fin mars ou début d'avril, période propice pour réaliser une foule de semis.

Par ailleurs, plusieurs grainetiers ont aujourd'hui un site Internet, ce qui permet de faire ses achats en ligne après avoir vu les plantes recherchées. Les sites www.lesbeauxjardins.com et www.jardinpotager.com offrent aussi une liste exhaustive de catalogues du Québec et d'un peu partout dans le monde. Il est aussi possible d'établir un lien Internet direct avec bon nombre de ces adresses. À lui seul, le site de Manon Collard sur le potager en présente plus de 150. Ce n'est pas le choix qui manque.

Rappelons aussi que les nouveautés se vendent assez rapidement, et qu'habituellement le choix des consommateurs est en bonne partie guidé par des photographies toujours plus belles les unes que les autres. Il faut donc toujours avoir à l'esprit que ces photos sont prises par des professionnels, et que l'image est souvent plus jolie que la réalité.

D'autant plus, que pour des raisons évidentes, il est fréquent que la densité des fleurs sur le cliché ne soit pas conforme à la réalité. Je vous présente aujourd'hui quelques nouveautés qui ont retenu mon attention dans les catalogues Horticlub et Thompson & Morgan. Pourquoi ces deux entreprises? Parce qu'il s'agit de deux maisons bien connues dont les catalogues sont très complets, abondamment illustrés (des centaines de photos couleur) et gratuits.

La maison de Laval présente le plus volumineux au Québec, pas moins de 125 pages, alors que le grainetier anglais Thompson & Morgan est le plus important comptoir postal horticole au monde dans le domaine de la vente au détail. L'entreprise a été fondée en 1855. Tous deux disposent d'un site Internet. À l'instar de plusieurs compagnies canadiennes, Horticlub vend aussi une vaste gamme de plantes en pot et de bulbes qui seront livrés par la poste au moment opportun, normalement à partir de mai. Habituellement, le service n'est pas offert de la part des entreprises américaines en raison de la paperasserie exigée par l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

Par contre, certaines maisons font la livraison des plantes vivantes au Canada, mais il faudra assumer une facture plutôt salée qui comprendra notamment le coût du permis phytosanitaire exigé par les autorités canadiennes. Dans certains cas, il peut être très avantageux de vous regrouper pour faire une commande. Aux États-Unis, l'excellente pépinière de la Caroline du Nord, Plants Delights Nursery (www.plantdelights.com) est réputée pour ses plantes inusitées (son catalogue est étonnant), mais les amateurs seront bien servis aussi par Fraser's Thimble Farms, de Salt Spring Island (www.thimblefarms.com), au large de Vancouver, sans pour autant avoir à se soumettre aux exigences imposées par l'importation de matériel vivant. Évidemment, plusieurs petits grainetiers du Québec ont aussi un bon choix de plantes et ils se distinguent souvent par leurs variétés anciennes.

Lanternes chinoises

Plusieurs plantes ont suscité mon intérêt dans le catalogue Horticlub, la première en liste étant Sandersonia aurantiaca, une fleur parfois vendue chez le fleuriste, une plante bulbeuse très jolie que j'avais découverte en 2003 lors de la foire horticole de Columbus, en Ohio. Mais je ne m'étais jamais attardé sur le sujet puisque les bulbes ne se vendaient pas au Canada.

Originaire d'Afrique du Sud mais surtout cultivée commercialement en Nouvelle-Zélande, cette liliacée d'environ 60 cm produit des fleurs en forme de petites lanternes chinoises jaunes ou orangées. Une beauté! Elle fleurit durant une quinzaine de jours mais on pourra prolonger le plaisir en procédant à deux plantations à quelques jours d'intervalle. Les bulbes de forme très allongée (comme ceux de l'exotique grimpante Gloriosa rothschelidiana) ne sont pas donnés (environ 5 $ pièce), mais pourront se conserver d'une année l'autre s'ils sont entreposés dans de bonnes conditions. La plante pousse très bien en pot, du moins si je me fie à mon expérience, mais elle devrait donner de bons résultats dans une platebande exposée au soleil de l'avant midi.

Horticlub offre aussi le cosmos «Antiquity», une exclusivité de la maison aux fleurs de couleur saumon, très belles si on se fie à la photo. Le riz décoratif «Black Madras» de couleur semble aussi intéressant d'autant plus qu'il pourrait donner des graines comestibles si la saison est propice. Autres variétés qui s'annoncent prometteuses : le tournesol «Sunny Smile» qui peut aussi être planté à l'intérieur ou en jardinière pour produire des plants et des fleurs de petites dimensions; le dahlia «Honka» en forme d'étoile jaune au coeur orange; la gaillarde vivace «Amber Wheel» jaune aux pétales jaune vif et au coeur rougeâtre; enfin, le pavot oriental «Place Pigalle» aux pétale blancs bordés de rouge.

Horticlub offre aussi en pot l'anémone «Elise Feldman» une variété vivace et ancienne, malheureusement très difficile à trouver en pépinière, à fleurs blanches et doubles, presque en forme de pompon, à floraison relativement longue et plutôt printanière. On pourra aussi se procurer la délicate euphorbe «Diamond Frost» qui était vendue sur une très petite échelle en pépinière l'été dernier et qui a donné des résultats exceptionnels au jardin. Je vous en reparle dans quelques semaines.

Un olivier d'intérieur

Difficile de rester indifférent devant les vedettes de l'année chez Thompson & Morgan, notamment la digitale rose «Candy Montain» qui présente un épi de fleurs légèrement dressées, une caractéristique unique dans le genre, nous dit le grainetier. Ou devant le nouveau «Sherbet Fizz», un calendula étonnant au coeur pourpre aux nombreux pétales blanchâtres mais bordés de rouge, à planter en pleine terre au printemps. L'entreprise nous offre aussi un dahlia annuel à pétales striés, une plante unique qui fleurit à partir d'un semis ou encore une nouvelle scabieuse, «Beaujolais Bonnets», aux tons rouge vin, qui devra toutefois être considérée comme une annuelle chez nous.

Le catalogue présente aussi la lavande «Ellagance Sky» qui s'est méritée une médaille d'or de l'organisation FleuroSelect, le pendant européen de la All-America Selections, une plante vivace en zone 5 mais qui fleurit au cours de l'été suivant le semis (à la condition de planter à l'intérieur en février ou mars) pour obtenir des fleurs bleu clair en juillet durant plusieurs semaines. Le plant très ramifié atteint autour de 30 cm. Thompson & Morgan offre aussi comme nouveauté le Dianthus deltoïdes «Arctic Fire», un oeillet disponible depuis l'an 2000 chez certains grainetiers très spécialisés. La plante de 15 à 20 cm fleurit environ trois mois après le semis. «Arctic Fire» est vivace en zone 3 et donne des fleurs blanches au coeur rose.

Les amateurs de plantes «exotiques» seront probablement intéressés à planter ce nouvel olivier d'intérieur, Olea europea «Olive», qui devrait produire éventuellement des petites fleurs blanches parfumées, et par la suite, de grosses olives. L'arbuste, qui peut passer la belle saison à l'extérieur, atteint théoriquement les 3 m, mais peut être taillé pour réduire ses ambitions. La germination des graines peut exiger jusqu'à 16 semaines.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer