Source ID:11ec1639-bad6-4ab4-b087-b20a48d9d44f; App Source:alfamedia

Cours extérieures: trois coins de paradis urbains

  • <strong>Fraîcheur végétale: </strong>La terrasse d'origine sur deux paliers a été abaissée sur un seul niveau, améliorant l'intimité. Elle se découpe en trois zones: salon de détente, baignade et parcelle de pelouse. «Mes clients tenaient à la partie engazonnée, car ils aiment avoir les pieds dans l'herbe», dit Jocelyn Lussier de Topia, architecte-paysagiste chargé du projet. Dominique, la propriétaire, voulait un jardin très fleuri durant toute la saison. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Fraîcheur végétale: La terrasse d'origine sur deux paliers a été abaissée sur un seul niveau, améliorant l'intimité. Elle se découpe en trois zones: salon de détente, baignade et parcelle de pelouse. «Mes clients tenaient à la partie engazonnée, car ils aiment avoir les pieds dans l'herbe», dit Jocelyn Lussier de Topia, architecte-paysagiste chargé du projet. Dominique, la propriétaire, voulait un jardin très fleuri durant toute la saison.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 1 / 14
  • <strong>Mini-piscine efficace: </strong>«Je voulais de l'eau, mais ce que je cherchais n'était pas clair; je n'avais aucune idée de ce que je pouvais avoir», explique Dominique. L'architecte-paysagiste Jocelyn Lussier lui a proposé une mini-piscine en béton de la taille d'un spa. Elle est équipée d'une banquette en ipé où les hôtes ont plaisir à s'asseoir pour prendre un verre tout en se rafraîchissant à bonne température grâce à la thermopompe. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Mini-piscine efficace: «Je voulais de l'eau, mais ce que je cherchais n'était pas clair; je n'avais aucune idée de ce que je pouvais avoir», explique Dominique. L'architecte-paysagiste Jocelyn Lussier lui a proposé une mini-piscine en béton de la taille d'un spa. Elle est équipée d'une banquette en ipé où les hôtes ont plaisir à s'asseoir pour prendre un verre tout en se rafraîchissant à bonne température grâce à la thermopompe.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 2 / 14
  • <strong>Zone protégée: </strong>La nouvelle terrasse en surplomb est très accessible de l'intérieur de la maison. C'est l'endroit parfait pour manger confortablement à l'abri du soleil grâce au nouvel auvent. «Les moustiquaires viendront bientôt compléter l'ensemble». Les marches en bois et le recouvrement de sol composé de dalles de porcelaine au fini bois sont durables et faciles à entretenir. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Zone protégée: La nouvelle terrasse en surplomb est très accessible de l'intérieur de la maison. C'est l'endroit parfait pour manger confortablement à l'abri du soleil grâce au nouvel auvent. «Les moustiquaires viendront bientôt compléter l'ensemble». Les marches en bois et le recouvrement de sol composé de dalles de porcelaine au fini bois sont durables et faciles à entretenir.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 3 / 14
  • <strong>Espace optimisé</strong>La cour est réduite et ne comprend pas de cabanon pour ranger la tondeuse et tous les équipements d'extérieur encombrants. Exploiter le dessous de la terrasse a réglé le problème. On y a créé des rangements facilement accessibles grâce aux portes sur glissières. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Espace optimiséLa cour est réduite et ne comprend pas de cabanon pour ranger la tondeuse et tous les équipements d'extérieur encombrants. Exploiter le dessous de la terrasse a réglé le problème. On y a créé des rangements facilement accessibles grâce aux portes sur glissières.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 4 / 14
  • <strong>Ambiance zen: </strong>Circonscrite en deux zones distinctes par le choix de différents matériaux au sol, cette cour aux accents exotiques est habitée d'une piscine gonflable bien intégrée dans un écrin végétal. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Ambiance zen: Circonscrite en deux zones distinctes par le choix de différents matériaux au sol, cette cour aux accents exotiques est habitée d'une piscine gonflable bien intégrée dans un écrin végétal.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 5 / 14
  • <strong>Travaux essentiels: </strong>«Avant, il y avait juste une terrasse en bois traité très ordinaire, des dalles et du gazon qui ne poussait pas», explique Jean, le propriétaire. Avec sa conjointe Isabelle, ils ont décidé de faire les changements sur deux années. La première phase, dans la section piscine, a nécessité de créer un système de drain et un puits sous le bassin dans le but d'évacuer l'eau adéquatement. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Travaux essentiels: «Avant, il y avait juste une terrasse en bois traité très ordinaire, des dalles et du gazon qui ne poussait pas», explique Jean, le propriétaire. Avec sa conjointe Isabelle, ils ont décidé de faire les changements sur deux années. La première phase, dans la section piscine, a nécessité de créer un système de drain et un puits sous le bassin dans le but d'évacuer l'eau adéquatement.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 6 / 14
  • <strong>Choix judicieux: </strong>La terrasse a été refaite l'année suivante. «Le mobilier était au centre et on voulait avoir une cuisine extérieure», dit Isabelle, la propriétaire. Jocelyn Lussier a repositionné les meubles vers le fond, autour du bouddha. Une nouvelle clôture de cèdre rouge et des vivaces, dont un magnolia, magnifient la sculpture autrefois peu visible. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Choix judicieux: La terrasse a été refaite l'année suivante. «Le mobilier était au centre et on voulait avoir une cuisine extérieure», dit Isabelle, la propriétaire. Jocelyn Lussier a repositionné les meubles vers le fond, autour du bouddha. Une nouvelle clôture de cèdre rouge et des vivaces, dont un magnolia, magnifient la sculpture autrefois peu visible.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 7 / 14
  • <strong>Passage romantique: </strong>Une arcade de bois guide l'accès vers la rue. Jean et Isabelle profitent du feuillage de la vigne vierge du voisin qui court sur le grillage mitoyen. «Elle est d'un rouge magnifique à l'automne», dit Jean, qui, de son côté, a mis des grimpantes annuelles dans des pots à défaut de pouvoir les planter dans le sol. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Passage romantique: Une arcade de bois guide l'accès vers la rue. Jean et Isabelle profitent du feuillage de la vigne vierge du voisin qui court sur le grillage mitoyen. «Elle est d'un rouge magnifique à l'automne», dit Jean, qui, de son côté, a mis des grimpantes annuelles dans des pots à défaut de pouvoir les planter dans le sol.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 8 / 14
  • <strong>Eau bienfaisante: </strong>La fontaine renforce l'atmosphère tranquille de la cour, car le ruissellement de l'eau est très relaxant. Elle est adossée au cabanon, dont la cloison blanche est adoucie par le treillage en bois naturel et les végétaux qui l'habillent. Un lit de petites roches au sol favorise le drainage de l'eau en plus de s'harmoniser avec les tons de la pierre du sol et du muret. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Eau bienfaisante: La fontaine renforce l'atmosphère tranquille de la cour, car le ruissellement de l'eau est très relaxant. Elle est adossée au cabanon, dont la cloison blanche est adoucie par le treillage en bois naturel et les végétaux qui l'habillent. Un lit de petites roches au sol favorise le drainage de l'eau en plus de s'harmoniser avec les tons de la pierre du sol et du muret.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 9 / 14
  • <strong>Paliers multiples: </strong>Trois niveaux de terrasse ont été réalisés afin de créer un équilibre entre la cour et la maison de grande hauteur. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Paliers multiples: Trois niveaux de terrasse ont été réalisés afin de créer un équilibre entre la cour et la maison de grande hauteur.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 10 / 14
  • <strong>Jouer, relaxer, manger: </strong>Il n'y avait rien du tout sur le terrain quand le projet d'aménagement de la cour a été confié à Jocelyn Lussier, de Topia. «On a choisi de faire trois niveaux dans la cour pour organiser des activités différentes. En bas, c'est un terrain de jeux avec un panier de basket, au centre, un coin salon et en haut, un espace repas», précise l'architecte paysagiste. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Jouer, relaxer, manger: Il n'y avait rien du tout sur le terrain quand le projet d'aménagement de la cour a été confié à Jocelyn Lussier, de Topia. «On a choisi de faire trois niveaux dans la cour pour organiser des activités différentes. En bas, c'est un terrain de jeux avec un panier de basket, au centre, un coin salon et en haut, un espace repas», précise l'architecte paysagiste.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 11 / 14
  • <strong>Découpes bien pensées: </strong>La cour n'était pas utilisée du tout avant les travaux. «Il fallait créer un lieu intime et convivial, différentes pièces qui donnent envie de s'asseoir dehors», dit le paysagiste Jocelyn Lussier. Il a donc érigé des terrasses suffisamment larges pour se sentir à l'aise et a choisi des végétaux sans entretien qui poussent bien à l'ombre, dont des hostas et des fougères. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Découpes bien pensées: La cour n'était pas utilisée du tout avant les travaux. «Il fallait créer un lieu intime et convivial, différentes pièces qui donnent envie de s'asseoir dehors», dit le paysagiste Jocelyn Lussier. Il a donc érigé des terrasses suffisamment larges pour se sentir à l'aise et a choisi des végétaux sans entretien qui poussent bien à l'ombre, dont des hostas et des fougères.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 12 / 14
  • <strong>Belle perspective: </strong>La structure de la terrasse centrale épouse la forme du terrain et dynamise l'espace. La banquette en bois conçue sur mesure (Le Balconnier) repose sur une base en inox et d'épais coussins en garantissent le confort. La clôture en cèdre et aluminium assure l'esprit contemporain recherché et crée de l'intimité sans assombrir la cour. Sur le dernier palier, un auvent rétractable isole la salle à manger. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Belle perspective: La structure de la terrasse centrale épouse la forme du terrain et dynamise l'espace. La banquette en bois conçue sur mesure (Le Balconnier) repose sur une base en inox et d'épais coussins en garantissent le confort. La clôture en cèdre et aluminium assure l'esprit contemporain recherché et crée de l'intimité sans assombrir la cour. Sur le dernier palier, un auvent rétractable isole la salle à manger.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 13 / 14
  • <strong>Arbre sauvegardé: </strong>Le paysagiste Jocelyn Lussier a bâti la cloison de bois et le muret de brique autour de l'arbre afin de le sauvegarder. Ce dernier oxygène la cour et lui apporte fraîcheur et prestance. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Arbre sauvegardé: Le paysagiste Jocelyn Lussier a bâti la cloison de bois et le muret de brique autour de l'arbre afin de le sauvegarder. Ce dernier oxygène la cour et lui apporte fraîcheur et prestance.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 14 / 14
Emmanuelle Mozayan-Verschaeve

Collaboration spéciale

La Presse

À la belle saison, la cour est souvent l'endroit le plus fréquenté de la maison... surtout quand elle est aménagée avec soins. Visites.

Une mini-piscine pour se rafraîchir, une cuisine d'extérieur qui prend peu de place et un terrain invitant pour toutes les générations: si petites soient-elles, les cours urbaines peuvent devenir de véritables jardins d'Éden. Démonstration en trois temps.

BAIN DE BONHEUR

Fraîcheur végétale

La terrasse d'origine sur deux paliers a été abaissée sur un seul niveau, améliorant l'intimité. Elle se découpe en trois zones: salon de détente, baignade et parcelle de pelouse. «Mes clients tenaient à la partie engazonnée, car ils aiment avoir les pieds dans l'herbe», dit Jocelyn Lussier de Topia, architecte-paysagiste chargé du projet. Dominique, la propriétaire, voulait un jardin très fleuri durant toute la saison. Clématite, hostas, hibiscus, échinacées et fusain y prospèrent.

Mini-piscine efficace

«Je voulais de l'eau, mais ce que je cherchais n'était pas clair; je n'avais aucune idée de ce que je pouvais avoir», explique Dominique, la propriétaire. L'architecte-paysagiste Jocelyn Lussier lui a proposé une mini-piscine en béton de la taille d'un spa. Elle est équipée d'une banquette en ipé où les hôtes ont plaisir à s'asseoir pour prendre un verre tout en se rafraîchissant à bonne température grâce à la thermopompe. La vigne vierge recouvrira bientôt toute la clôture, formant une véritable oasis.

Zone protégée

La nouvelle terrasse en surplomb est très accessible de l'intérieur de la maison. C'est l'endroit parfait pour manger confortablement à l'abri du soleil grâce au nouvel auvent. «Les moustiquaires viendront bientôt compléter l'ensemble», précise la propriétaire. Les marches en bois et le recouvrement de sol composé de dalles de porcelaine au fini bois (Del Conca) sont durables et faciles à entretenir. Des jardinières intégrées à la terrasse reçoivent les annuelles, ainsi que les potées qui fleurissent la salle à manger.

Espace optimisé

La cour est réduite et ne comprend pas de cabanon pour ranger la tondeuse et tous les équipements d'extérieur encombrants. Exploiter le dessous de la terrasse a réglé le problème. On y a créé des rangements facilement accessibles grâce aux portes sur glissières.

Circonscrite en deux zones distinctes par le choix... (Photo André Pichette, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Circonscrite en deux zones distinctes par le choix de différents matériaux au sol, cette cour aux accents exotiques est habitée d'une piscine gonflable bien intégrée dans un écrin végétal.

Photo André Pichette, La Presse

AMBIANCE ZEN

Ambiance zen

Circonscrite en deux zones distinctes par le choix de différents matériaux au sol, cette cour aux accents exotiques est habitée d'une piscine gonflable bien intégrée dans un écrin végétal.

Travaux essentiels

«Avant, il y avait juste une terrasse en bois traité très ordinaire, des dalles et du gazon qui ne poussait pas», explique Jean, le propriétaire. Avec sa conjointe Isabelle, ils ont décidé de faire les changements sur deux années. La première phase, dans la section piscine, a nécessité de créer un système de drain et un puits sous le bassin dans le but d'évacuer l'eau adéquatement. Aujourd'hui, le lieu est mis en valeur par des pavés de béton et des platebandes de vivaces.

Choix judicieux

La terrasse a été refaite l'année suivante. «Le mobilier était au centre et on voulait avoir une cuisine extérieure», dit Isabelle, la propriétaire. L'architecte paysagiste Jocelyn Lussier a repositionné les meubles vers le fond, autour du bouddha. Une nouvelle clôture de cèdre rouge et des vivaces, dont un magnolia, magnifient la sculpture autrefois peu visible. Les hôtes profitent mieux de l'oeuvre et le nouvel agencement a permis de libérer l'espace près de la maison pour aménager la cuisine d'été.

Passage romantique

Une arcade de bois guide l'accès vers la rue. Jean et Isabelle profitent du feuillage de la vigne vierge du voisin qui court sur le grillage mitoyen. «Elle est d'un rouge magnifique à l'automne», dit Jean, qui, de son côté, a mis des grimpantes annuelles dans des pots à défaut de pouvoir les planter dans le sol.

Eau bienfaisante

La fontaine renforce l'atmosphère tranquille de la cour, car le ruissellement de l'eau est très relaxant. Elle est adossée au cabanon, dont la cloison blanche est adoucie par le treillage en bois naturel et les végétaux qui l'habillent. Un lit de petites roches au sol favorise le drainage de l'eau en plus de s'harmoniser avec les tons de la pierre du sol et du muret.

Trois niveaux de terrasse ont été réalisés afin... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Trois niveaux de terrasse ont été réalisés afin de créer un équilibre entre la cour et la maison de grande hauteur.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

PALIERS MULTIPLES

Paliers multiples

Trois niveaux de terrasse ont été réalisés afin de créer un équilibre entre la cour et la maison de grande hauteur.

Jouer, relaxer, manger

Il n'y avait rien du tout sur le terrain quand le projet d'aménagement de la cour a été confié à Jocelyn Lussier, de Topia. «On a choisi de faire trois niveaux dans la cour pour organiser des activités différentes. En bas, c'est un terrain de jeux avec un panier de basket, au centre, un coin salon et en haut, un espace repas», précise l'architecte paysagiste.

Découpes bien pensées

La cour n'était pas utilisée du tout avant les travaux. «Il fallait créer un lieu intime et convivial, différentes pièces qui donnent envie de s'asseoir dehors», dit le paysagiste Jocelyn Lussier. Il a donc érigé des terrasses suffisamment larges pour se sentir à l'aise et a choisi des végétaux sans entretien qui poussent bien à l'ombre, dont des hostas et des fougères. Une platebande de buis souligne le deuxième palier contrastant en beauté avec la couleur de la terrasse.

Belle perspective

La structure de la terrasse centrale épouse la forme du terrain et dynamise l'espace. La banquette en bois conçue sur mesure (Le Balconnier) repose sur une base en inox et d'épais coussins en garantissent le confort. La clôture en cèdre et aluminium assure l'esprit contemporain recherché et crée de l'intimité sans assombrir la cour. Sur le dernier palier, un auvent rétractable isole la salle à manger.

Arbre sauvegardé

Le paysagiste Jocelyn Lussier a bâti la cloison de bois et le muret de brique autour de l'arbre afin de le sauvegarder. Ce dernier oxygène la cour et lui apporte fraîcheur et prestance.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer
  • Cours extérieures: trois coins de paradis urbains
    <strong>Fraîcheur végétale: </strong>La terrasse d'origine sur deux paliers a été abaissée sur un seul niveau, améliorant l'intimité. Elle se découpe en trois zones: salon de détente, baignade et parcelle de pelouse. «Mes clients tenaient à la partie engazonnée, car ils aiment avoir les pieds dans l'herbe», dit Jocelyn Lussier de Topia, architecte-paysagiste chargé du projet. Dominique, la propriétaire, voulait un jardin très fleuri durant toute la saison. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Fraîcheur végétale: La terrasse d'origine sur deux paliers a été abaissée sur un seul niveau, améliorant l'intimité. Elle se découpe en trois zones: salon de détente, baignade et parcelle de pelouse. «Mes clients tenaient à la partie engazonnée, car ils aiment avoir les pieds dans l'herbe», dit Jocelyn Lussier de Topia, architecte-paysagiste chargé du projet. Dominique, la propriétaire, voulait un jardin très fleuri durant toute la saison.

  • Cours extérieures: trois coins de paradis urbains
    <strong>Mini-piscine efficace: </strong>«Je voulais de l'eau, mais ce que je cherchais n'était pas clair; je n'avais aucune idée de ce que je pouvais avoir», explique Dominique. L'architecte-paysagiste Jocelyn Lussier lui a proposé une mini-piscine en béton de la taille d'un spa. Elle est équipée d'une banquette en ipé où les hôtes ont plaisir à s'asseoir pour prendre un verre tout en se rafraîchissant à bonne température grâce à la thermopompe. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Mini-piscine efficace: «Je voulais de l'eau, mais ce que je cherchais n'était pas clair; je n'avais aucune idée de ce que je pouvais avoir», explique Dominique. L'architecte-paysagiste Jocelyn Lussier lui a proposé une mini-piscine en béton de la taille d'un spa. Elle est équipée d'une banquette en ipé où les hôtes ont plaisir à s'asseoir pour prendre un verre tout en se rafraîchissant à bonne température grâce à la thermopompe.

  • Cours extérieures: trois coins de paradis urbains
    <strong>Zone protégée: </strong>La nouvelle terrasse en surplomb est très accessible de l'intérieur de la maison. C'est l'endroit parfait pour manger confortablement à l'abri du soleil grâce au nouvel auvent. «Les moustiquaires viendront bientôt compléter l'ensemble». Les marches en bois et le recouvrement de sol composé de dalles de porcelaine au fini bois sont durables et faciles à entretenir. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Zone protégée: La nouvelle terrasse en surplomb est très accessible de l'intérieur de la maison. C'est l'endroit parfait pour manger confortablement à l'abri du soleil grâce au nouvel auvent. «Les moustiquaires viendront bientôt compléter l'ensemble». Les marches en bois et le recouvrement de sol composé de dalles de porcelaine au fini bois sont durables et faciles à entretenir.

  • Cours extérieures: trois coins de paradis urbains
    <strong>Espace optimisé</strong>La cour est réduite et ne comprend pas de cabanon pour ranger la tondeuse et tous les équipements d'extérieur encombrants. Exploiter le dessous de la terrasse a réglé le problème. On y a créé des rangements facilement accessibles grâce aux portes sur glissières. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Espace optimiséLa cour est réduite et ne comprend pas de cabanon pour ranger la tondeuse et tous les équipements d'extérieur encombrants. Exploiter le dessous de la terrasse a réglé le problème. On y a créé des rangements facilement accessibles grâce aux portes sur glissières.

  • Cours extérieures: trois coins de paradis urbains
    <strong>Ambiance zen: </strong>Circonscrite en deux zones distinctes par le choix de différents matériaux au sol, cette cour aux accents exotiques est habitée d'une piscine gonflable bien intégrée dans un écrin végétal. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Ambiance zen: Circonscrite en deux zones distinctes par le choix de différents matériaux au sol, cette cour aux accents exotiques est habitée d'une piscine gonflable bien intégrée dans un écrin végétal.

  • Cours extérieures: trois coins de paradis urbains
    <strong>Travaux essentiels: </strong>«Avant, il y avait juste une terrasse en bois traité très ordinaire, des dalles et du gazon qui ne poussait pas», explique Jean, le propriétaire. Avec sa conjointe Isabelle, ils ont décidé de faire les changements sur deux années. La première phase, dans la section piscine, a nécessité de créer un système de drain et un puits sous le bassin dans le but d'évacuer l'eau adéquatement. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Travaux essentiels: «Avant, il y avait juste une terrasse en bois traité très ordinaire, des dalles et du gazon qui ne poussait pas», explique Jean, le propriétaire. Avec sa conjointe Isabelle, ils ont décidé de faire les changements sur deux années. La première phase, dans la section piscine, a nécessité de créer un système de drain et un puits sous le bassin dans le but d'évacuer l'eau adéquatement.

  • Cours extérieures: trois coins de paradis urbains
    <strong>Choix judicieux: </strong>La terrasse a été refaite l'année suivante. «Le mobilier était au centre et on voulait avoir une cuisine extérieure», dit Isabelle, la propriétaire. Jocelyn Lussier a repositionné les meubles vers le fond, autour du bouddha. Une nouvelle clôture de cèdre rouge et des vivaces, dont un magnolia, magnifient la sculpture autrefois peu visible. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Choix judicieux: La terrasse a été refaite l'année suivante. «Le mobilier était au centre et on voulait avoir une cuisine extérieure», dit Isabelle, la propriétaire. Jocelyn Lussier a repositionné les meubles vers le fond, autour du bouddha. Une nouvelle clôture de cèdre rouge et des vivaces, dont un magnolia, magnifient la sculpture autrefois peu visible.

  • Cours extérieures: trois coins de paradis urbains
    <strong>Passage romantique: </strong>Une arcade de bois guide l'accès vers la rue. Jean et Isabelle profitent du feuillage de la vigne vierge du voisin qui court sur le grillage mitoyen. «Elle est d'un rouge magnifique à l'automne», dit Jean, qui, de son côté, a mis des grimpantes annuelles dans des pots à défaut de pouvoir les planter dans le sol. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Passage romantique: Une arcade de bois guide l'accès vers la rue. Jean et Isabelle profitent du feuillage de la vigne vierge du voisin qui court sur le grillage mitoyen. «Elle est d'un rouge magnifique à l'automne», dit Jean, qui, de son côté, a mis des grimpantes annuelles dans des pots à défaut de pouvoir les planter dans le sol.

  • Cours extérieures: trois coins de paradis urbains
    <strong>Eau bienfaisante: </strong>La fontaine renforce l'atmosphère tranquille de la cour, car le ruissellement de l'eau est très relaxant. Elle est adossée au cabanon, dont la cloison blanche est adoucie par le treillage en bois naturel et les végétaux qui l'habillent. Un lit de petites roches au sol favorise le drainage de l'eau en plus de s'harmoniser avec les tons de la pierre du sol et du muret. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Eau bienfaisante: La fontaine renforce l'atmosphère tranquille de la cour, car le ruissellement de l'eau est très relaxant. Elle est adossée au cabanon, dont la cloison blanche est adoucie par le treillage en bois naturel et les végétaux qui l'habillent. Un lit de petites roches au sol favorise le drainage de l'eau en plus de s'harmoniser avec les tons de la pierre du sol et du muret.

  • Cours extérieures: trois coins de paradis urbains
    <strong>Paliers multiples: </strong>Trois niveaux de terrasse ont été réalisés afin de créer un équilibre entre la cour et la maison de grande hauteur. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Paliers multiples: Trois niveaux de terrasse ont été réalisés afin de créer un équilibre entre la cour et la maison de grande hauteur.

  • Cours extérieures: trois coins de paradis urbains
    <strong>Jouer, relaxer, manger: </strong>Il n'y avait rien du tout sur le terrain quand le projet d'aménagement de la cour a été confié à Jocelyn Lussier, de Topia. «On a choisi de faire trois niveaux dans la cour pour organiser des activités différentes. En bas, c'est un terrain de jeux avec un panier de basket, au centre, un coin salon et en haut, un espace repas», précise l'architecte paysagiste. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Jouer, relaxer, manger: Il n'y avait rien du tout sur le terrain quand le projet d'aménagement de la cour a été confié à Jocelyn Lussier, de Topia. «On a choisi de faire trois niveaux dans la cour pour organiser des activités différentes. En bas, c'est un terrain de jeux avec un panier de basket, au centre, un coin salon et en haut, un espace repas», précise l'architecte paysagiste.

  • Cours extérieures: trois coins de paradis urbains
    <strong>Découpes bien pensées: </strong>La cour n'était pas utilisée du tout avant les travaux. «Il fallait créer un lieu intime et convivial, différentes pièces qui donnent envie de s'asseoir dehors», dit le paysagiste Jocelyn Lussier. Il a donc érigé des terrasses suffisamment larges pour se sentir à l'aise et a choisi des végétaux sans entretien qui poussent bien à l'ombre, dont des hostas et des fougères. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Découpes bien pensées: La cour n'était pas utilisée du tout avant les travaux. «Il fallait créer un lieu intime et convivial, différentes pièces qui donnent envie de s'asseoir dehors», dit le paysagiste Jocelyn Lussier. Il a donc érigé des terrasses suffisamment larges pour se sentir à l'aise et a choisi des végétaux sans entretien qui poussent bien à l'ombre, dont des hostas et des fougères.

  • Cours extérieures: trois coins de paradis urbains
    <strong>Belle perspective: </strong>La structure de la terrasse centrale épouse la forme du terrain et dynamise l'espace. La banquette en bois conçue sur mesure (Le Balconnier) repose sur une base en inox et d'épais coussins en garantissent le confort. La clôture en cèdre et aluminium assure l'esprit contemporain recherché et crée de l'intimité sans assombrir la cour. Sur le dernier palier, un auvent rétractable isole la salle à manger. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Belle perspective: La structure de la terrasse centrale épouse la forme du terrain et dynamise l'espace. La banquette en bois conçue sur mesure (Le Balconnier) repose sur une base en inox et d'épais coussins en garantissent le confort. La clôture en cèdre et aluminium assure l'esprit contemporain recherché et crée de l'intimité sans assombrir la cour. Sur le dernier palier, un auvent rétractable isole la salle à manger.

  • Cours extérieures: trois coins de paradis urbains
    <strong>Arbre sauvegardé: </strong>Le paysagiste Jocelyn Lussier a bâti la cloison de bois et le muret de brique autour de l'arbre afin de le sauvegarder. Ce dernier oxygène la cour et lui apporte fraîcheur et prestance. (Photo André Pichette, La Presse)

    Photo André Pichette, La Presse

    Arbre sauvegardé: Le paysagiste Jocelyn Lussier a bâti la cloison de bois et le muret de brique autour de l'arbre afin de le sauvegarder. Ce dernier oxygène la cour et lui apporte fraîcheur et prestance.