Source ID:379471; App Source:cedromItem

Rajeunir son balcon pour les beaux jours

Si vous êtes un bon bricoleur et que... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Si vous êtes un bon bricoleur et que vous désirez refaire votre balcon, à votre marteau... en prenant soin de tout évaluer en amont: structure, autorisations, règlements, etc. Sinon, mieux vaut faire appel à un expert.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Sophie Gall
Le Soleil

Le farniente, à l'ombre ou au soleil, au grand air, donne souvent des envies de rajeunir son balcon pour en profiter au maximum pendant l'été. Et pourquoi pas pour étirer le plaisir à l'automne. Mais comme tout projet de rénovation, cette entreprise demande de la planification et certaines connaissances. L'Association provinciale des constructeurs d'habitation du Québec (APCHQ) émet donc quelques recommandations.

Changer les matériaux

Parfois, un simple rafraîchissement fait toute la différence sur un balcon. Changez les planches et le tour est joué.

Pour ceux qui ne jurent que par le bois, André Gagné, directeur de l'expertise de l'APCHQ, remarque que le bois traité perd en popularité ces dernières années, au profit du cèdre de l'ouest, non traité (donc exempt de produits nocifs), mais dont l'essence naturelle le protège.

Nul besoin d'entretien, hormis si l'on souhaite le teindre. Ce produit très durable a aussi une fibre très fine, ce qui le rend plus doux.

«Le bois exotique est aussi une option», remarque M. Gagné. «Mais il faut le budget», s'exclame-t-il.

On peut aussi opter pour un changement de matériaux. Les planches de plastique recyclé sont une option relativement privilégiée puisque c'est très stable, durable, et ne requièrent pas (ou très peu) d'entretien. Seul inconvénient: pieds nus en plein été, «ça peut chauffer un peu», remarque André Gagné.

La fibre de verre est aussi un choix assez populaire.

«Il n'y a pas de joint, c'est antidérapant et on peut l'avoir de la couleur de notre choix», énumère-t-il.

Il faudra toutefois faire appel à une entreprise spécialisée pour la pose, il n'y aura donc pas d'économie à faire sur la main-d'oeuvre. Le conseil de l'expert: changer le revêtement du balcon est l'occasion rêvée pour inspecter la structure qui supporte l'ensemble.

Jetez-y un oeil attentif pour pouvoir apporter les correctifs nécessaires, si besoin. Si vous constatez que votre structure n'est pas à l'épreuve du gel, M. Gagné conseille fortement d'y remédier.

Comment faire pour repérer ce problème? Si votre balcon est supporté par des pieux (ou des colonnes de béton, ou des poteaux de bois de 6 X 6 pouces) solidement ancrés dans le sol, à une profondeur minimale de 1,2 mètre, vous pouvez être tranquille.

Si toutefois la structure repose sur des blocs de surface, vous pourriez voir certains problèmes apparaître au fil des hivers.

Lorsqu'on prévoit agrandir son balcon, il ne faut... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Lorsqu'on prévoit agrandir son balcon, il ne faut pas oublier de faire un plan et d'y placer tous les articles qu'on veut avoir: barbecue, ensemble de table et de chaises, etc.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Agrandir le balcon

La première chose à faire: sortir du papier et un crayon, et faire des esquisses à l'échelle. Une étape simple trop souvent escamotée.

Prévoyez de placer sur votre plan tous les articles que vous voulez retrouver sur votre balcon: barbecue, ensemble de table et de chaises, hamac, spa, boîtes à fleurs, etc.

Les plans à l'échelle vous permettront de voir tout de suite si la taille de votre balcon est satisfaisante pour vos envies et besoins.

Un agrandissement nécessite une solide évaluation des portées: votre structure doit être modifiée en adéquation avec le nouveau gabarit du balcon.

«Si on doit ajouter une structure qui s'ancre à la première, il vaut mieux prévoir que la nouvelle soit construite à l'épreuve du gel», indique André Gagné.

Pourquoi? Imaginez qu'une nouvelle structure mal ancrée au sol s'affaisse le premier hiver, tirant sur la structure de base qui, elle, est arrimée au mur de la maison... C'est comme un jeu de dominos, faites-en tomber un, les autres suivront.

«Lors d'agrandissements, il y a plusieurs choses à prendre en considération, on peut se référer au Code du bâtiment pour les portées, il faut aussi faire attention au vis-à-vis avec les voisins», relate M. Gagné.

Le conseil de l'expert: un agrandissement de balcon, selon les municipalités, ne requiert pas toujours un permis. Il faut vous renseigner auprès des autorités compétentes. Si vous devez vous prévaloir d'un permis, on vous indiquera les restrictions et les obligations à la construction de votre balcon, afin de respecter les règles.

Si vous n'avez pas besoin de permis - cela dépend des cas et des municipalités - , il est généralement possible de vous rendre au bureau de votre arrondissement et de solliciter l'avis d'un expert.

Au moment du rendez-vous, assurez-vous d'avoir vos plans détaillés sous la main et une liste de questions précises.

Selon la hauteur du balcon, les garde-corps devront... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Selon la hauteur du balcon, les garde-corps devront avoir une taille minimale pour être sécuritaires.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Garde-corps et main courante

Si le sol de votre balcon est à 60 cm ou plus du gazon, il faut impérativement un garde-corps.

La hauteur du garde-corps dépend de la hauteur du balcon. Elle sera de 90 cm minimum et augmentera en fonction du vide qu'il y a sous votre balcon.

«La résistance du garde-corps est aussi une donnée importante», insiste l'expert. «S'il est en bois, il n'y a généralement pas de problème, mais si on achète des structures toutes faites en quincaillerie, il faut vérifier leur conformité avec le Code du bâtiment.»

Un garde-corps porte bien son nom! Celui que vous choisissez a-t-il assez de résistance pour retenir un corps d'adulte et lui éviter une chute?

À noter aussi: l'escalier qui mène à votre balcon devra avoir une main courante s'il est de trois marches et plus.

Le conseil de l'expert: Les barotins des garde-corps et des mains courantes doivent être verticaux et espacés de 10 cm.

La règle à retenir: aucun élément des garde-corps ne doit permettre à un enfant de l'escalader et de passer par-dessus.

Sur la question des garde-corps et des mains courantes, le Code de bâtiment est très clair et aisé à comprendre pour le commun des mortels.

On peut le consulter en bibliothèque au besoin ou auprès d'un expert de votre municipalité. Dernier conseil de l'expert: on peut effectuer ces travaux soi-même.

Si vous êtes un bon bricoleur, à votre marteau... en prenant soin de tout évaluer en amont: structure, autorisations, règlements, etc.

Mais si vous n'avez pas l'âme d'un autoconstructeur, ne vous considérez pas comme tel du jour au lendemain et sachez vous entourer de personnes compétentes ou de professionnels.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer