Source ID:; App Source:

Les Canadiens adoptent les tondeuses écologiques

Ginette Bélanger utilise une tondeuse écologique pour tondre... (Photo Rémi Lemée, La Presse)

Agrandir

Ginette Bélanger utilise une tondeuse écologique pour tondre le gazon sur son terrain d'Eastman.

Photo Rémi Lemée, La Presse

Peter Rakobowchuk
Presse Canadienne

La mère de Al Hogg aime entendre le cliquetis d'une bonne vieille tondeuse à rouleau manuelle et elle n'est pas la seule Canadienne à avoir arrêté de polluer pour pousser.

 

 

 

La dame de 70 ans a été imitée par des milliers de personnes qui ont délaissé leur tondeuse à moteur bruyante afin de réduire la pollution et de faire plus d'exercice.

 

 

 

M. Hogg, qui est propriétaire d'une quincaillerie, a remarqué une importante augmentation de la vente de tondeuses à rouleau à des gens qui ont des plus petites pelouses.

 

 

 

«Je devrais dire qu'en général il y a une tendance vers ça dans les dernières années, a-t-il dit. (Les gens veulent) rester actifs et aider l'environnement.»

 

 

 

Le professeur Gordon Bloom du département d'éducation physique de l'université McGill soutient toutefois qu'utiliser une tondeuse à rouleau peut être difficile pour ceux qui n'ont pas d'expérience.

 

 

 

«On doit pousser davantage et exercer des muscles dans ses jambes davantage», a-t-il dit.

 

 

 

Il a ajouté que quelqu'un qui considère utiliser une tondeuse à rouleau pour la première fois devrait songer à se réchauffer avant.

 

 

 

«Ça peut être plus facile de simplement faire une promenade quand on a étiré les muscles de ses jambes et augmenté un peu son rythme cardiaque.»

 

 

 

M. Bloom a aussi indiqué que de demander à des enfants inactifs de couper le gazon avec une tondeuse à rouleau pouvait être un bon moyen de les faire bouger un peu pendant l'été.

 

 

 

Un directeur de Home Depot, John DeFranco, affirme que l'entreprise a remarqué un changement graduel des tondeuses à essence vers les tondeuses à rouleau au cours des sept dernières années.

 

 

 

Il estime que le programme «Coupez court à la pollution», qui offre des rabais aux gens qui ramènent leur vieille tondeuse à essence, a joué un rôle important dans cette tendance.

 

 

 

Le programme est réalisé en coopération avec la Fondation Air pur du Canada.

 

 

 

«Ce que nous avons pu faire, c'est de parler aux consommateurs et leur expliquer les avantages», a dit M. DeFranco.

 

 

 

Home Depot a recueilli 17 000 tondeuses et taille-bordures au cours des sept dernières années, 2007 étant une année exceptionnelle, selon le directeur.

 

 

 

Il a soutenu que plus de 5000 appareils ont été ramené en 10 jours en avril comparativement à moins de 100 la première année du programme.

 

 

 

«Les tondeuses à essences et les taille-bordures et les petits moteurs au Canada émettent 10 pour cent des émissions de gaz à effet de serre du pays chaque année. Alors que le monde essaie d'en émettre moins, c'est un moyen simple de le faire», a soutenu M. DeFranco.

 

 

 

Il a noté que les gens, plus conscients de leur santé, des régions urbaines comme Toronto, Montréal et Vancouver, où les pelouses sont plus petites, étaient plus susceptibles de retourner leur appareil à essence pour adopter une tondeuse à rouleau.

 

 

 

M. DeFranco a indiqué qu'un modèle de tondeuse à rouleau de base coûte autour de 99 $ alors qu'un modèle haut de gamme peut se vendre 319 $.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer