Façonnée par la magie des brasseurs d’ici, la bière offre toutes sortes de déclinaisons, certaines lui donnant tous les airs des alcools les plus fins. Bref, il n’y a plus aucune gêne à offrir une délicieuse bière en cadeau. On a invité quelques détaillants de la région de Montréal à plonger et à nous proposer leurs coups de cœur.

Publié le 24 déc. 2021
Pierre-Marc Durivage
Pierre-Marc Durivage La Presse

Alain Abi-Nader, Épicerie Prette, Pointe-Claire

La série Monochrome, Brasserie Mille Îles

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

La série Monochrome, de la brasserie Mille Îles, est une collection de bières saisonnières qui sort chaque année un peu avant Noël.

La microbrasserie de Terrebonne revient pour la troisième année avec sa série Monochrome, encore une fois aiguillée autour de bières de saison, chaque canette affichant une couleur qui définit son style – belge dans la bleue, stout dans la noire, saison dans la verte et britannique dans la pourpre. Au menu cette année : une Quadrupel au miel de sarrasin, un Stout aux cerises, une Saison Chardonnay aux abricots et un Vin d’orge à l’anglaise.

« J’aime la qualité impeccable des bières de Mille Îles, je leur ai d’ailleurs demandé l’an dernier de brasser la bière pour souligner les 25 ans de la boutique [une lager noire à la framboise et au café], affirme Alain Abi-Nader. Chaque année, je prépare un paquet cadeau avec les quatre canettes de la série Monochrome et j’y ajoute aussi un verre de dégustation. On a toujours hâte de voir ce qu’ils vont sortir parce qu’ils nous émerveillent chaque année. »

Consultez la page Facebook d’Épicerie Prette
Consultez le site de Brasserie Mille Îles

Jolyane Lavoie, Ça coule à flots, La Prairie

La Fréchette, Ton-quartier x Echo Session Ales

  • Jolyane Lavoie, propriétaire de la boutique Ça coule à flot, de La Prairie

    PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

    Jolyane Lavoie, propriétaire de la boutique Ça coule à flot, de La Prairie

  • La Fréchette

    PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

    La Fréchette

1/2
  •  
  •  

Nouveauté brassée en collaboration avec l’équipe de l’épicerie et café montréalais Ton-quartier, il s’agit d’une bière acidulée aux camerises du Québec très faible en alcool (3,8 %). Echo Session Ales soutient qu’elle peut servir de trou normand pour les repas du temps des Fêtes. En fait, on parle d’une bière qui permet selon eux de « passer du repas au dessert ou du déjeuner au brunch » (!).

« Une super belle bière, avec une superbe couleur, c’est le parfait accord pour le souper des Fêtes, confirme Jolyane Lavoie, de Ça coule à flots. Pas trop acidulée, elle offre un petit côté fruité qui va bien avec la dinde, la farce aux atocas, et même au dessert avec la bûche de Noël. Et on ne finit pas le repas avec l’estomac trop plein ! Cela dit, je n’ai jamais eu l’impression de boire une bière faible en alcool, elle a au contraire quelque chose de réconfortant, avec une touche de confiture qui ressort un peu en bouche. C’est une bière qui nous permet de boire mieux, sans faire trop d’abus. »

Consultez le site de Ça coule à flots
Consultez le site d’Echo Session Ales

Pierre-Luc Blanchette, La Glacière de l’Est, Montréal

Perdu dans Malle, Brasseurs Avant-Garde

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Pierre-Luc Blanchette, copropriétaire de La Glacière de l’Est, avec son coup de cœur de la saison, une triple de la microbrasserie Avant-Garde

Triple de type belge, inspirée des bières d’abbaye du plat pays et brassée avec des houblons mandarina bavaria, sorachi ace et lemondrop, elle est de retour sur les rayons pour la cinquième année, à temps pour les festivités de fin d’année. C’est cette bière, pour l’occasion affinée sept mois en fûts de bourbon et refermentée en magnums, qui avait été brassée pour souligner les quatre ans de La Glacière de l’Est, en 2017.

« Parfaite pour la période, elle se partage bien, d’autant plus qu’elle a un style assez accessible, malgré son taux d’alcool à 9 %, explique Pierre-Luc Blanchette, de La Glacière de l’Est. Très ronde, avec des notes de poire et d’épices, je recommande de la boire un peu chambrée, elle est excellente au repas. Elle est parfaite pour les gens qui veulent découvrir les bières de microbrasserie. Une belle création d’une équipe passionnée, qui connaît bien le métier. »

Consultez la page Facebook de La Glacière de l’Est
Consultez le site de Brasseurs Avant-Garde

Frédéric Desroches, Dépanneur La Ressource, Boucherville

Mickey Finn, Brasserie La Mouche

  • Frédéric Desroches, copropriétaire de la boutique La Ressource, à Boucherville

    PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

    Frédéric Desroches, copropriétaire de la boutique La Ressource, à Boucherville

  • La Mickey Finn

    PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

    La Mickey Finn

1/2
  •  
  •  

Brassée grâce aux enseignements d’Ulrike Genz, de la brasserie Schneeeule à Berlin, la Mickey Finn est une Berliner Weisse élaborée en tout respect du style. Douce avec ses 3,7 % d’alcool, elle est partiellement fermentée en cuves d’acier inoxydable, mais l’action des levures Lactobacillus, Saccharomyces et Brettanomyces se poursuit en bouteille, si bien qu’il est possible de faire vieillir la bière, en respectant bien sûr la date de péremption.

« Comme la berliner weisse est souvent surnommée champagne du nord, elle est parfaite pour festoyer, soutient Frédéric Desroches, du Dépanneur La Ressource. On parle d’une bière jaune paille légèrement trouble, avec une acidité prononcée sans être mordante, elle garde un bel équilibre qui permet de goûter les céréales et les levures. Elle aussi un côté croquant et désaltérant qui permet de se rafraîchir le palais entre deux bouchées de fruits de mer ou de viande blanche. Pour les huîtres, par exemple, c’est juste parfait ! »

Consultez la page Facebook du Dépanneur La Ressource
Consultez le site de la Brasserie La Mouche

Mathias Auger, Les Assoiffés, Saint-Lambert

Déjeuner impérial Grande Cuvée, Les Trois Mousquetaires

  • Mathias Auger, copropriétaire de la boutique Les Assoiffés

    PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

    Mathias Auger, copropriétaire de la boutique Les Assoiffés

  • La Déjeuner Impérial Grande Cuvée

    PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

    La Déjeuner Impérial Grande Cuvée

1/2
  •  
  •  

Élevé 9 mois en fûts de bourbon de 12 ans d’âge avec ajout de copeaux de bois d’érable et de sirop d’érable, ce stout impérial à 11,5 % d’alcool est ensuite infusé à froid avec du café de première qualité – elle a été élaborée avec les conseils de Loïc Guillemot, des Cafés Européens, à Longueuil. Décorée au World Beer Awards, c’est une valeur sûre qui revient chaque année depuis 2016.

« On la retrouve chaque année et c’est un coup de cœur à tout coup, affirme Mathias Auger, des Assoiffés. C’est un produit de grande qualité, il y a une expertise qui se sent dans tous leurs produits. Elle combine plusieurs aspects qui se retrouvent normalement séparément dans d’autres stouts impériaux. Ici, on met l’accent sur la cohésion des trois saveurs, même si on les perçoit aussi individuellement : le bourbon en finale, le café dans l’amertume et le sirop d’érable dans la rondeur en bouche. Elle peut remplacer un café alcoolisé, c’est aussi une excellente bière dessert. »

Consultez le site des Assoiffés
Consultez le site des Trois Mousquetaires