L’aligoté et le sylvaner sont des cépages peu illustres. Non pas parce qu’ils ne peuvent donner de bons vins, mais plutôt parce qu’ils ont été condamnés à des terroirs plus propices au volume qu’à la qualité. Pas étonnant quand on a des voisins comme le chardonnay et le riesling, beaucoup plus prestigieux, auxquels on réserve les plus belles parcelles. Mais cultivés avec soin, ils peuvent nous surprendre, comme le prouvent deux des trois vins ci-dessous.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Juste assez mûr

Quelqu’un disait de ce vin qu’il n’est pas représentatif d’un aligoté classique, parce qu’il est trop mûr. Ça m’a fait sourire et penser aux aligotés d’il y a 30 ans : des vins souvent verts et minces. Celui-ci n’est pas trop mûr, ce sont ceux d’avant qui ne l’étaient pas ! La famille Goisot travaille de façon exemplaire, à la vigne comme au chai, et ses vins sont toujours d’un excellent rapport qualité-prix. L’aligoté 2018 est en effet mûr — l’été a été chaud et long —, ce qui lui donne des saveurs de poire juteuse et une certaine rondeur en bouche, mais la fraîcheur et la minéralité sont toujours au rendez-vous. Très harmonieux, tout en finesse, avec une délicate salinité, il est parfait pour l’apéritif, avec une terrine de poisson ou des crustacés.

Goisot Bourgogne Aligoté 2018, 23,95 $ (10520835) 12,5 %, bio.

Garde : de 4 à 6 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

Un goût de revenez-y

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Les Vins Pirouettes Tutti Frutti Alsace 2017

Le nom de cette cuvée pourrait laisser croire à un vin un peu bonbon, un peu sucré. Pas du tout ! Issu d’un assemblage, dans l’esprit d’un edelzwicker, mais qui ne comprend ni gewürztraminer ni muscat, ces cépages très aromatiques. C’est surtout du sylvaner, complété de parts égales de riesling et d’auxerrois. Le nez s’ouvre sur de délicates notes d’agrumes, d’écorce d’agrumes et de fleurs blanches. En bouche, le vin est sec et frais, vivifiant et tonique, avec un fruit mûr aux accents de pêche, et une légère impression caillouteuse en finale. Difficile de s’en tenir à un seul verre ! Délicieux à l’apéro, avec des crevettes à l’orange, du crabe, une salade de courgettes à la feta et aux herbes.

Les Vins Pirouettes Tutti Frutti Alsace 2017, 24,90 $ (13903639) 13 %, bio.

Garde : de 3 à 5 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

Un favori de la maison

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Thymiopoulos Xinomavro Jeunes Vignes Naoussa 2018

J’ai du mal à croire que je n’ai pas recommandé ce vin depuis 2015, première année de ma chronique dans ces pages — devenues écrans. Pourquoi ? Parce que c’est un vin qui fait partie des valeurs sûres, à prix modéré, que j’ai toujours sous la main. Depuis ses débuts, il ne m’a jamais déçue. D’un très bon rapport qualité-prix, il est aussi une juste expression du cépage xinomavro et de la région de Naoussa. De couleur très pâle, il exhale des arômes de confiture de fraise, de garrigue, de fleurs et de tomates séchées. Très sec, savoureux, hyper frais et gouleyant, avec un fruit mûr et de légers tanins. À servir frais et à déguster avec charcuteries, pieuvre grillée, tartare, poulet rôti.

Thymiopoulos Xinomavro Jeunes Vignes Naoussa 2018, 18,15 $ (12212220).

Garde : de 4 à 6 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ