Quatre bières sans alcool dégustées par notre journaliste.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

Brasserie Grande Allée — Nord Star IPA noire

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Nord Star IPA noire de Brasserie Grande Allée

0 % alc./vol. 355 ml

Véritable révélation, la Nord Star surprend avec d’intenses, mais agréables odeurs de pain rôti. En bouche, sa texture crémeuse est rassurante, tout autant que son profil céréalier propre aux dry stouts. La suite laisse toutefois place à l’amertume franche d’une IPA classique, avec des notes de cacao subtiles qui se dévoilent bien plus tard en finale. Offrande étonnamment complexe et franchement réussie d’une jeune brasserie qui a décidé de faire des bières sans alcool sa spécialité.

Glutenberg — Sans alcool

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Bière sans alcool de Glutenberg

0,1 % alc./vol. 473 ml

Seule bière sans alcool et sans gluten sur le marché québécois, la Glutenberg se distingue par un profil céréalier intéressant pour une bière blonde sans alcool, notamment grâce à l’utilisation de millet, de sarrasin et de maïs. Très pâle, elle offre un nez léger et citronné, cette dernière caractéristique se retrouvant aussi en bouche, la finale étant relevée d’une pointe d’acidité soutenue. Bière de soif agréable.

Vrooden — Ale Rousse

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Ale Rousse de Vrooden

0 % alc./vol. 473 ml

D’une belle robe ambrée, l’ale rousse de Vrooden laisse échapper au départ quelques effluves de foin humide, qui s’estompent toutefois à mesure que la bière s’oxygène. Cela laisse ainsi toute la place au malt d’orge, qui s’étire en finale sur des notes caramélisées, rondes, mais bien dosées. Belle réussite, d’autant plus que les rousses sans alcool ne sont pas légion.

Trèfle noir — Sagesse IPA

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Sagesse IPA de Trèfle noir

0,5 % alc./vol. 355 ml

De couleur jaune paille, la Sagesse offre au nez des notes subtiles d’ananas frais, qu’on retrouve aussi en bouche. La création de la brasserie de Rouyn-Noranda se distingue ainsi par un profil plus fruité qui vient arrondir l’amertume des houblons, une décision heureuse qui permet d’offrir une certaine longueur en bouche. Contrairement à plusieurs IPA sans alcool offertes sur le marché, on s’inspire ici des IPA de la Nouvelle-Angleterre, la rondeur de l’alcool en moins, évidemment.