(Glasgow, Écosse) La menace d'un nouveau tarif de 25% de l’administration de Trump sur le scotch et d'autres produits de luxe de l'Union européenne est un coup dur pour les distilleries écossaises.

D'après AP

Les États-Unis représentent près de 11% des exportations de whisky écossais, ce qui représentaient 1,3 milliards de dollars US en 2018. L'industrie emploie environ 11 000 personnes en Écosse.

Les petites distilleries se sentent plus menacées que les grosses à cause de leurs marges de profits plus petites.

La Distillerie de Glasgow, qui a ouvert ses portes en 2014, avait prévu entrer sur le marché américain en 2019. Mais la menace de tarifs va reporter son entrée sur le marché américain à plus tard.

Selon son PDG, Liam Hughes, les tarifs américains arrivent à un moment particulièrement mauvais car sa distillerie fait déjà face à l'incertitude liée au Brexit.