Un vin de terroir n’est pas nécessairement cher. Ni un vin bio. En revanche, à moins de 15 $, il est difficile de trouver des vins équitables, c’est-à-dire qui permettent au vigneron de vivre convenablement de sa production. Et lorsque le vin est très peu cher, il est fort probable qu’il soit issu d’une viticulture de masse et d’une vinification industrielle. Voici trois vins issus d’une viticulture très soignée qui sont de belles expressions de leur lieu d’origine.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Un italien étonnant

Chaque fois que je goûte ce vin, je suis étonnée par sa matière et sa texture en bouche, considérant son faible taux d’alcool. Son nez est très « non-fruit » : il rappelle la fumée, comme la pierre à fusil, les embruns, les herbes salées, les zestes et les écorces d’agrumes. Puis vient la bouche, avec une texture granuleuse et une ampleur certaine malgré sa légèreté, et des arômes de fruits jaunes, mais surtout de zestes, d’agrumes, d’herbes fraîches. Et toujours ce caractère fumé, salin, minéral. Savoureux, tonique et vivifiant, avec de délicats amers en finale. Idéal pour accompagner des coquillages, des sardines ou un poisson grillé avec gremolata.

Garde : de 3 à 5 ans

Marco de Bartoli Lucido Catarratto Terre Siciliane 2018, 22,10 $ (12640603), 11,5 %

Belle introduction au Dão

PHOTO SAQ

Maïas Dão 2015

Le touriga nacional, cépage phare du Portugal, est présent dans de nombreuses régions du pays, mais fort probablement originaire du Dão. Il donne des vins très colorés, charnus, avec beaucoup de fruit. Ici, il est assemblé avec du jaen, très peu cultivé ailleurs au pays, qui apporte de la finesse. Le vin s’ouvre sur des arômes de fruits rouges et noirs bien mûrs et quelques notes d’épices. La bouche est très fraîche, avec des tanins souples et une impression minérale, typique des vins du Dão. Harmonieux et savoureux, c’est une très belle introduction aux vins de la région. À déguster avec des pâtes à la saucisse, des côtelettes de porc grillées, du boudin.

Garde : de 2 à 3 ans

Maïas Dão 2015, 17,85 $ (14070472), bio, 13,5 %

La Provence à bon prix

PHOTO SAQ

Château La Lieue Coteaux Varois en Provence 2017

Assemblage provençal de grenache, syrah, carignan, cabernet sauvignon et mourvèdre, ce vin reste toujours d’un très bon rapport qualité-prix. Le 2017 présente un nez fin, tout en fruit, avec des arômes de framboise et de cassis. La bouche fait preuve d’éclat et de fraîcheur, avec un fruit très pur auquel s’ajoutent quelques notes de garrigue, de poivre et de viande fumée. Généreux, mais sans lourdeur, avec des tanins modérés, il sera parfait pour des brochettes de bœuf, des côtelettes d’agneau aux herbes, une ratatouille.

Garde : de 3 à 5 ans

Château La Lieue Coteaux Varois en Provence 2017, 16,80 $ (605287), bio, 14 %