Tout comme les populations, les cépages sont aujourd’hui beaucoup plus mobiles. Et même si chaque cépage offre des arômes qui lui sont propres, le terroir où la vigne est cultivée et les modes de vinification influencent le développement aromatique du vin. Voici un cépage autrichien en Allemagne et un cépage allemand au Québec. Et puis un assemblage classique de la région du Dão, au Portugal, où une viticulture très soignée et des vignobles en altitude donnent beaucoup d’éclat au vin.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Le retour du grüner veltliner

On associe d’emblée le grüner veltliner à l’Autriche ; il y est le cépage le plus cultivé. Mais on le trouve aussi en République tchèque, en Slovaquie, en Hongrie, en Slovénie, dans le nord-est de l’Italie et en Allemagne. La famille Strub en a replanté — il était historiquement présent — dans ses vignobles de Nierstein, en Hesse rhénane, haut lieu du riesling allemand. Ça donne un délicieux vin estival, aux arômes de poire et d’agrumes, avec des notes d’herbes et d’épices typiques du cépage. Sec, léger, mais avec de la matière et une certaine ampleur. Beaucoup de fraîcheur, accentuée par un léger reste de gaz carbonique. Grande affinité avec : herbes, agrumes, légumes, salades et wiener schnitzel. Garde : de 3 à 5 ans.

Strub Grüner Veltliner Trocken Germany 2018 19,65 $ (13630503), 12%

Un gewurztraminer d’ici

Le vignoble québécois continue de faire des pas de géant. Chaque année, je suis enchantée par de nouveaux vins. Le Vignoble de l’Orpailleur, pionnier de l’industrie, est en progression constante. L’Orpailleur blanc est l’un des vins québécois les plus constants et L’Orpailleur Brut, l’un des meilleurs mousseux. Et voici un autre délice : ce gewurztraminer combine de façon unique le caractère très aromatique du cépage (jasmin, rose, muguet, pêche, mangue, épices) avec un faible taux d’alcool et beaucoup de fraîcheur — il est habituellement capiteux et faible en acidité. Demi-sec, savoureux et d’un équilibre irréprochable. Parfait pour un apéro estival, un poisson avec salsa à la mangue ou une cuisine légèrement épicée. Garde : de 2 à 3 ans.

Vignoble de L’Orpailleur Gewurztraminer Cuvée Signature 2018, 29 $, 11,5 %

Fraîcheur en altitude

Il y avait longtemps que je n’avais pas goûté les vins de cette famille — qui exploite aussi la Quinta dos Roques — connus pour leur excellent rapport qualité-prix. Eh bien, ça n’a pas changé, et les prix ont à peine augmenté. Des vignobles en altitude sur un terroir granitique apportent beaucoup de fraîcheur à des vins autrement puissants. Des arômes de mûre, de confiture de bleuets, de terre noire, d’épices, avec une fraîcheur florale et une minéralité bien ancrée. Très sec avec des tanins fermes, ce vin en met plein la bouche tout en étant digeste et gourmand. Une très belle et juste expression du Dão. Viandes rouges et saucisses grillées, magret de canard. Garde : de 4 à 6 ans.

Quinta das Maïas Dão 2015, 17,25 $ (874925), 13,5 %