(Bordeaux) Depuis 2014, selon l’Organisation internationale du vin, la superficie du vignoble mondial, qui est de 7,4 millions d’hectares en 2018, a diminué, notamment en Turquie, en Iran, aux États-Unis et au Portugal, alors que la production, 292,3 millions d’hectolitres, a augmenté.

Agence France-Presse

Sur le plan mondial, le nombre de bouteilles de vin vendu a diminué de 8 %, mais leur valeur globale n’a baissé que de 1 %.

Les « bulles » (champagne et autres vins effervescents) croissant de 4 % en nombre et de 6 % en valeur.