Les émissions de dioxyde de carbone dans le monde ont atteint en 2011 un nouveau record avec un total de 34 milliards de tonnes rejetées dans l'atmosphère, a indiqué mardi le Forum économique international pour les énergies renouvelables (IWR) basé en Allemagne.

Publié le 13 nov. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Après un recul en 2009, attribué à la crise économico-financière, les émissions ont depuis 2010 (33,2 milliards de tonnes) repris une tendance à la hausse.

«Si la tendance actuelle se maintient, le rejet mondial de CO2 en 2020 va croître de 20%, au-delà de 40 milliards», estime Norbert Allnoch, directeur de IWR, institut spécialisé, basé à Münster (nord-ouest).

La Chine arrive en tête des plus gros producteurs de dioxyde de carbone avec 8,9 milliards de tonnes (8,3 en 2010), devant les États-Unis (6 milliards en 2011 contre 6,2 l'année précédente), l'Inde (1,8 milliard en 2011, 1,7 en 2010), la Russie (1,67 milliard, 1,7 en 2010) et le Japon (1,3 milliard, stable).

L'Allemagne occupe la 6e place (804 millions contre 828 en 2010) et la France le 18e (380 millions contre 403 l'année précédente)

En 1990, les émissions de CO2 s'élevaient à 22,7 milliards de tonnes au niveau mondial, rappelle l'institut.