Des équipes de travail s'affairaient mardi à contenir et à nettoyer plus de trois millions de litres de pétrole qui se sont répandus dans un ruisseau puis dans la rivière Kalamazoo, dans le sud du Michigan.

Tim Martin ASSOCIATED PRESS

Les autorités de Battle Creek et d'Emmett Township ont prévenu les résidants de la forte odeur qui pourrait se dégager du pétrole, qui s'est échappé lundi d'un oléoduc de 76 centimètres de diamètre qui transporte quelque 30 millions de litres de pétrole chaque jour entre Griffith, en Indiana, et Sarnia, en Ontario.

La cause de la fuite fait l'objet d'une enquête. Le pétrole s'est déversé dans le ruisseau Talmadge, qui coule au nord-ouest en direction de la rivière Kalamazoo qui, elle, se jette dans le lac Michigan. Les responsables ne s'attendent toutefois pas à ce que la nappe de pétrole atteigne le lac.

L'entreprise Enbrigde Energy Partners LP de Houston, affiliée à l'entreprise canadienne Enbridge, a estimé que plus de trois millions de litres s'étaient déversés dans le ruisseau avant que la fuite puisse être colmatée. Les équipes d'Enbridge ont déployé des écumoires et des barrages absorbants pour minimiser l'impact environnemental de la fuite.

Le PDG d'Enbridge, Patrick D. Daniel, a assuré, lors d'une conférence de presse à Battle Creek, que l'entreprise ferait ce qu'il faudrait pour nettoyer les dégâts.

Le président Barack Obama a également promis une réponse rapide aux demandes d'aide, a fait savoir Matt Lehrich, un porte-parole de la Maison-Blanche.

L'entreprise a commencé à tester l'air autour de la fuite, la principale préoccupation étant la présence possible de benzène, un composé chimique cancérigène.

Mardi, Enbridge a affirmé ne pas avoir trouvé de concentrations de benzène qui pourraient être inquiétantes dans les zones résidentielles. Des tests de la nappe phréatique sont aussi prévus. On ne rapporte pas de résidant incommodé physiquement.

Mardi après-midi, le pétrole s'était propagé à 26 kilomètres en aval de la fuite dans la rivière Kalamazoo, selon Mary Dettloff, porte-parole du département des Ressources naturelles et de l'Environnement du Michigan.

La municipalité de Battle Creek et le comté de Calhoun ont déclaré l'état d'urgence local.