Source ID:81d080e3167935bea54ff8fcb22f4d12; App Source:StoryBuilder

C't'une fois un sikh et un sac de sable...

Des citoyens ont rempli des sacs de sable... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Des citoyens ont rempli des sacs de sable à Pierrefonds dimanche dernier.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Ça sonne comme une mauvaise blague du type : « C't'une fois un sikh, un imam, un politicien et un sac de sable... »

Mais non, c'est un propos qui se veut sérieux.

Lundi, dans sa chronique du Journal de Montréal, Denise Bombardier dénonçait ce qui lui semble être une instrumentalisation des inondations « à des fins militantes ».

Après avoir critiqué Justin Trudeau, accusé par un citoyen d'avoir ralenti les opérations de remplissage de sacs de sable pour les besoins d'une séance de photos à Constance Bay - une accusation sans fondement selon le journaliste David Akin, de Global News, qui était sur place -, Mme Bombardier s'en est prise à Manon Massé, qui était à Pierrefonds samedi matin, aux côtés de citoyens venus prêter main-forte aux sinistrés.

Je la cite : « [Samedi] à Pierrefonds, Manon Massé de QS s'est retrouvée, elle, sur des terrains inondés en compagnie de sikhs et d'imams venus en renfort de l'Ontario pour soutenir les sinistrés. Nous avons ainsi droit à une offensive politique de minorités de tous genres dont on peut penser qu'elle instrumentalise aussi cette catastrophe naturelle à des fins militantes. »

> Lisez la chronique de Denise Bombardier

Manon Massé a eu raison de dénoncer ces propos gratuits de Mme Bombardier. « Qu'elle ne m'aime pas, c'est correct. Qu'elle milite contre Québec solidaire, c'est correct aussi. On fait de la politique, elle fait de la politique. Savez-vous ce qui n'est pas correct ? S'en prendre à des citoyennes et des citoyens qui n'ont rien demandé au milieu d'une tragédie humaine. »

> Lisez la réplique de Manon Massé

J'ai relu plusieurs fois les propos de Mme Bombardier pour essayer de comprendre de quelle « offensive » il est question ici. Ce que j'en ai retenu, c'est que les inondations font ressortir à la fois le meilleur et le pire chez certaines personnes.

Le meilleur, c'est le magnifique élan de solidarité pour venir en aide aux sinistrés. Des citoyens qui, spontanément, sans rien demander en retour, enfilent une salopette et leurs bottes de pluie pour aller transporter des sacs de sable ou nourrir les bénévoles. D'autres qui coordonnent dans les médias sociaux des pages Facebook pour offrir une épaule, un repas chaud, des vêtements secs ou un toit à ceux qui en ont besoin.

On l'a vu notamment dans l'ouest de l'île de Montréal, où des gens de différentes origines se sont naturellement serré les coudes. Durant le week-end, alors que de nombreux sinistrés étaient épuisés, des bénévoles sikhs de l'organisme Khalsa Aid International sont venus de Toronto pour donner un coup de main aux citoyens de Pierrefonds-Roxboro, où se trouve une importante communauté sikhe. « Cela n'a rien à voir avec la politique ! Ces gens nous ont aidés avec leur coeur ! » me disait Dimitrios Jim Beis, maire de l'arrondissement où habitent des citoyens de plus de 70 origines.

L'aide de ces bénévoles de la communauté sikhe - tout comme celle de bénévoles de la communauté musulmane aussi très présente dans l'arrondissement - a été inestimable.

« Ils sont arrivés à 3 h du matin samedi et ils n'ont jamais arrêté. Sans eux, je pense que beaucoup plus de personnes seraient victimes des crues dans le quartier, dont moi. On est fatigués, ça fait une semaine que ça dure, mais on a eu un vent de fraîcheur avec leur aide », témoignait une citoyenne sinistrée dans le journal 24 h.

> Lisez l'article du 24 h

Khalsa Aid International est une ONG qui, depuis 1999, offre de l'aide humanitaire dans des zones en proie à des catastrophes naturelles ou à des conflits. Son action se fonde sur un principe sikh selon lequel la race humaine ne fait qu'un et qu'il importe de prêter secours à ceux qui en ont besoin, peu importe leurs origines, leur religion ou le pays où ils vivent. L'ONG a récemment porté secours aux sinistrés des inondations au Malawi. Elle a aussi contribué à l'ouverture d'une école dans un village du Kurdistan irakien attaqué par le groupe armé État islamique.

Appelés à la rescousse par des Montréalais de la communauté sikhe, les bénévoles de cette ONG étaient donc à l'oeuvre dans l'Ouest-de-l'Île ces derniers jours. Ils auraient très bien pu rester au chaud chez eux plutôt que de venir en aide à des inconnus. Mais ils étaient là, sans fanfare ni photos avec Manon Massé ou tout autre politicien, pour remplir des sacs de sable, construire des digues, offrir des repas à des bénévoles, porter secours à des animaux domestiques... Ils n'étaient pas les seuls à le faire. Des milliers de gens de toutes origines, de toutes confessions et de toutes allégeances font la même chose depuis le début des inondations. Québécois d'ici ou d'ailleurs, sikhs, musulmans, juifs, catholiques, athées, de gauche, de droite, peu importe... Les deux pieds dans l'eau, tous humains avant tout, prêts à aider ceux dont la vie chavire ces jours-ci.

Devant ces mains tendues, les sinistrés épuisés sont reconnaissants. Mais pour Mme Bombardier, tout cela serait du théâtre militant. Il faudrait y voir une « offensive politique de minorités de tous genres ». Comme si la bonté, lorsqu'elle porte un turban ou a un visage qui peut sembler étranger, était suspecte.

C'est bien mal connaître la force du vivre-ensemble dans notre société, me dit le maire de Pierrefonds-Roxboro. « C'est complètement irresponsable de dire une chose pareille ! Et c'est triste. Surtout en temps de crise. »

En fin de journée, hier, le maire tentait de rassurer ses citoyens, mais demeurait inquiet. « C'est encore l'état d'urgence. La situation reste très critique. »

La bonne nouvelle, c'est que, quoi qu'on en dise, quoi qu'on en pense, la digue de la solidarité humaine tient le coup.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer